Le blogue d'Edmond Prochain

20 janvier 2011

Puisqu’on nous le demande…

Classé dans : Actu — Edmond Prochain @ 13:03
Tags: , , , , , , , ,

Je l’ai déjà croisé trois ou quatre fois depuis ce matin, et quelques autres fois les jours derniers. Éric Cantona, qui, je le rappelle, a été un bon joueur de football avant de devenir acteur et leader de la rébellion contre les banques, s’affiche en grand pour une marque de sport dont le nom signifie "victoire" et l’emblème est une virgule. D’ailleurs, il y a d’autres affiches dans ce style, mais elles ont moins su capter mon attention, faute sans doute d’un petit mot tiré du vocabulaire religieux (on ne se refait pas, hein).

"Prière de déranger", donc. Le symbole porté par l’homme est fort, le slogan accrocheur, la composition efficace. Et me voilà à me remuer le cerveau en marchant pour savoir ce qu’on attend de moi, au juste. A vrai dire, venant d’une marque de fournitures sportives, je crois que ce n’est pas la peine d’imaginer des attentes trop fortes : "déranger", ça doit grosso modo vouloir dire qu’il ne faut pas aller acheter les mêmes baskets chez le concurrent, comme tous ces gros beaufs qui ne savent même plus vraiment que Cantona a été un jour une légende de foot.

N’empêche… "Prière de déranger", quoi ! C’est sans doute de la provoc’ à peu de frais (hors conception et affichage, en fait : ça doit banquer pas mal de ce côté), mais c’est de la provoc’ qu’on a le droit d’interpréter. Même n’importe comment. Parce qu’on est des déglingos dans nos têtes, wouhou, youpi tralala !

Niveau 1 : la prière peut-elle déranger ? Posons la question au diocèse de Lyon ou à 20minutes, et on en tirerait certainement un oui assez net. Mais j’en ai déjà parlé, et je n’ai pas l’intention de te gonfler à nouveau avec ça. (Ma bonté me perdra.)

Niveau 2 : dérangeons-nous ? En tant que catholique, je crois devoir dire que la réponse est oui, forcément un peu. Mais je sais aussi trop bien que la revendication de politiquement incorrect est aujourd’hui le sommet de l’élégance, et la capacité d’indignation une valeur jugée exquise. On en fait même des best-sellers, paraît-il, ce qui me fait penser a posteriori qu’au lieu de perdre mon temps à réfléchir sur des blogues je ferais peut-être mieux d’employer cette énergie à sortir de courts bouquins à la pelle. Je m’y retrouverais peut-être financièrement, à la longue… (Si c’était pour moi un objectif.)

Je crois pourtant qu’il y a bien quelques personnes que le catholicisme aujourd’hui dérange. J’en veux pour preuve que le pape s’en prend plein la tronche dès qu’il l’ouvre (quoi qu’il dise, d’ailleurs). Ou encore que des gens comme Jean-Luc Roméro peuvent affirmer sans rire que l’adoption d’un projet de loi favorable à l’euthanasie par le Sénat est "une première victoire de la liberté face à l’obscurantisme". D’ailleurs, la reductio ad obscurantem est ce qui se fait de mieux comme argument anti valeurs chrétiennes. On s’habitue. Hier, on entendait encore le bonhomme pérorer (toujours sans rire, parce que c’est un garçon sérieux) : "Les politiques sont tellement conservateurs et tellement soumis à l’Église. Il existe une paroisse près de l’Assemblée, Sainte-Clotilde, avec un prêtre pour les députés. On l’appelle le petit Vatican. Et ça marche très bien !" C’est effectivement bien connu : les parlementaires passent tous dans le confessionnel du père Matthieu Rougé avant de se rendre en séance voter quoi que ce soit, et ils suivent bien scrupuleusement ses recommandations…

Bref. Voilà une question sur laquelle les catholiques doivent bien déranger quelques personnes : l’euthanasie. Sans entrer dans le fond du sujet, puisque d’autres le font déjà et mieux que moi, je n’ai pas l’intention d’envoyer des noms d’oiseaux aux personnes qui y sont favorables : leur position peut facilement être comprise, pour peu qu’on se donne la peine d’y penser avec bonne foi. Il y a certainement une sincère compassion pour les personnes en fin de vie confrontées à une grande souffrance physique et morale. Malgré tout, je n’étonnerai personne en disant ici que pour ma part je crois fermement qu’un développement très large des soins palliatifs et de l’accompagnement des personnes (c’est redondant, mais je préfère être clair) est préférable. Pas seulement pour des raisons religieuses liées au respect de la vie, mais parce que l’indignité suprême à mes yeux serait de laisser une personne croire que sa propre vie est devenue indigne. L’important est-il d’aider à mourir, ou d’aider à bien mourir ?

L’euthanasie, en l’état du texte qui sera examiné par le Sénat, pose trop de questions, et des problèmes trop profonds, pour qu’on ne s’y penche pas davantage. Ainsi, alors qu’un sondage récent faisait état d’une "acceptation massive" de l’euthanasie par les Français, un sondage encore plus récent montre au contraire :

  1. que les Français ignorent très largement les dispositions actuelles de la loi,
  2. qu’à choisir, ils préfèrent largement qu’on favorise les soins palliatifs plutôt que l’euthanasie.

En clair : les Français sont bien plus opposés à l’acharnement thérapeutique que favorables une "aide active à mourir", et de ce fait ils appellent de leur vœux une loi… qui existe déjà !

C’est pourquoi je signale le manifeste du collectif Plus digne la vie, et j’invite tous ceux qui partagent l’avis qui y est exprimé à le signer et à le diffuser. Pour qu’il y ait un vrai débat sur cette question, qui ne se limite pas seulement à diaboliser l’interlocuteur afin de discréditer ses arguments (ni dans un sens, ni dans l’autre : je veux croire que les intentions sont tout aussi louables, et d’ailleurs pas forcément très éloignées au départ, sans doute).

"Prière de déranger", nous dit-on. C’est le moment.

About these ads

16 Commentaires »

  1. jolie évolution du propos et beau rattrapage à la fin…
    Je me demandais comment tu allais nous tenir tous sa dans un seul article^^

    Commentaire par Amblonyx — 20 janvier 2011 @ 13:12

  2. D’autres sons de cloches enfin! Merci Edmond, Koz,collectif "plus digne la vie" et autres Sacristains…

    Commentaire par corine — 20 janvier 2011 @ 13:20

  3. c’est quoi un confessionnel?

    Commentaire par David — 20 janvier 2011 @ 14:09

  4. @ David : C’est une faute d’orthographe. Et un enfoiré de commentateur. ;-)

    Commentaire par Edmond Prochain — 20 janvier 2011 @ 14:14

  5. ben moi je la trouvais très jolie, et très "parlante" cette faute d’orthographe. Tu as vu à quel point je te lis avec attention, mon petit Edmond?

    Commentaire par David — 20 janvier 2011 @ 14:20

  6. Voui, mon petit David. J’en suis tout à fait zému…

    Commentaire par Edmond Prochain — 20 janvier 2011 @ 14:32

  7. Bonjour,
    Intéressant le site.
    Je reste ouvert en attendant plus. Il me semble en effet capital de ne fermer aucune porte et de discuter. Mais discuter en sachant où on va. Une discussion sur des sujets aussi essentiels se doit de poser des objectifs clairs et les repères précis qui ne peuvent être transgressés. Sinon on restera dans la discussion intellectuelle sans doute intéressante mais c’est tout.
    Participer OK mais en connaissance de cause.

    Commentaire par Pierre-Marie Girardot — 20 janvier 2011 @ 17:15

  8. et "j’en tout à fait ému", c’est une faute d’orthographe ou un enfoiré de commentateur?…
    merci, en tout cas, pour la précision sur l’origine du mot "nike" qui serait alors lié au "nico" grec
    a force de prononcer "Naïque", à l’américaine, on sait plus c’qu’on dit…
    bon je finis la lecture et je reviens peut-être tout à l’heure

    Commentaire par fr PLM — 20 janvier 2011 @ 17:36

  9. "Je crois pourtant qu’il y a bien quelques personnes que le catholicisme aujourd’hui dérange." J’en ai eu la preuve, ce matin, en déambulant dans les couloirs plein de suie de l’église St François d’Hérouville St-Clair. Comme nous devons être dérangeant au vu des salles détruites, de la bibliothèque ravagée, de la crèche enflammée et des crucifix dégradés… Et comme j’étais dérangé, ce matin, emportant sur moi une odeur de bûcher qui ne m’a pas quitté…

    Commentaire par zephir — 20 janvier 2011 @ 22:35

  10. Le pauvre Monsieur Romero vit apparemment à Bizarro World, où tout est à l’envers : les gens disent "Au revoir" en arrivant et "Bonjour" en partant, "en haut" au lieu de "en bas" et vice-versa, Lex Luthor lutte sans relâche pour sauver le monde des attaques de l’infâme Superman, la France a gagné la Coupe du Monde 2010, Christophe Colomb, partant d’Amérique, a découvert l’Europe en 1492, la Révolution française a renversé la République et institué la monarchie, l’Angleterre est réputée pour sa cuisine et les italiens pour leur respect du code de la route et enfin, et surtout, l’Eglise catholique, toute-puissante en 2011 en France, contrôle le Parlement. Comme toutes les lois votées par le Parlement depuis la fin du 19ème siècle l’indiquent sans le moindre doute.

    Bon allez, c’est pas beau de se moquer (même si la fixation de M. Romero sur l’Eglise est assez, disons, triste, pour le moins). Et le sujet est trop grave pour qu’on en rigole.

    Et donc, je commence ce message. Bonjour !

    Commentaire par jean316 — 20 janvier 2011 @ 23:07

  11. Confessionnel, confessionnal, c’est tout comme pour qq’un qui croise des "bizzareries de langage".
    L’important c’est d’être compris.
    fin de vie, vivre sa fin de vie, aimer jusqu’au bout, donner sa vie, aimer jusqu’à en mourir ( tiens ça me rappelle un pote).
    Aider à bien mourir ou aider à bien vivre cette fin de vie. Bien vivre sa mort ou bien mourir.
    Bien vivre tout court.
    Avoir le droit de naitre, ou de mourir, même si on coûte cher à la société.
    Prière de prier de laisser vivre les jeunes et les vieux.
    Prière d’aimer.
    Tout simplement

    Commentaire par Firenze — 21 janvier 2011 @ 7:45

  12. [...] vous informer, un très bon article d’Edmond Prochain nous explique tout [...]

    Ping par Ephata Lyon » Proposition de loi sur l’euthanasie — 21 janvier 2011 @ 13:29

  13. Bon, ben moi, j’avais plutôt l’impression que les parlementaires fréquentaient davantage les loges que les églises… C’est en tout cas le cas de mon député, qui regarde toujours la croix que je porte autour du cou de travers et a une manière si particulière de serrer les mains.

    En tout cas je salue Edmond: arriver à exprimer une idée construite sur un sujet sérieux en partant d’Eric Cantonna, et en faisant en sorte que cela apparaisse naturel, c’est du bon boulot ! ;-)

    Commentaire par doumet — 21 janvier 2011 @ 14:15

  14. je trouves votre article très interessant et c’est possible que oui, les gens s’emmêlent les pinceaux entre euthanasie, acharnement thérapeutique, soins palliatifs… et il faut absolument remettre les choses au clair (et votre article du coup nous remet bien dans la reflexion) pour que les français fassent attention à ce pour quoi ils votent, sachant que, apparament, si j’ai bien suivi le journal TV de mercredi, ils évitaient de citer dans la loi le mot euthanasie… prudence donc!

    Commentaire par sayuri — 21 janvier 2011 @ 23:12

  15. Pour en revenir..au sujet (que j’aime que les gens relèvent les fautes d’orthographe !!!)…Je crois pouvoir dire que ceux qui sont "pour" légaliser ce genre de pratique n’ont peut etre pas TOUS encore éprouvé la perte d’un être cher, dans des conditions difficiles. Malgré la difficulté d’être auprès d’une personne chère qui souffre et qui va partir, je ne regretterai jamais tous ces derniers (si longs !) instants auprès de ma petite maman, entourée par le corps médical (les soins palliatifs) et nos prières…

    Commentaire par Funny H. — 22 janvier 2011 @ 20:55

  16. Bonjour. Puis-je, Edmond, m’unir à vous dans les honnêtes propos de votre article et ce à partir de "Bref…" jusqu’à la fin. Le reste, je n’ai pas tout compris – et encore moins le secret lien entre une pub comme des tant d’autre et la mise en "pièces" de l’emploi du mot "prière" ou de l’expression nullement honteuse "prière de…" -. Prier, n’est-ce pas ‘demander instamment’? alors ?
    Je conseille la lecture méticuleuse ( il la mérite) d’un bouquin extraordinaire "les tentations de l’euthanasie". Clartés pour tous…
    Merci pour votre blog, une lectrice du hasard et pas toujours consensuelle.

    Commentaire par CROZE Silvana — 23 janvier 2011 @ 18:23


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 141 followers

%d bloggers like this: