Le blogue d'Edmond Prochain

5 août 2012

Laïcité : appliquons comme la lune

Filed under: Actu,Humeur(s) — Edmond Prochain @ 15:18
Tags: , , , , , , ,

Pascal-Eric Lalmy (une foi(s) n’est pas coutume, à droite), combattant l’obscurantisme avec le Parti radical de gauche

Il fallait s’y attendre : à force qu’il fasse moche en plein été, le Ciel a fini par fâcher tout rouge Pascal-Eric Lalmy et les radicaux de gauche avec lui. C’est bien fait pour le bon Dieu, saint Médard et tous leurs congénères : fallait pas chercher le Secrétaire national à la laïcité ! Dans le secret de sa loge son bureau, on le vit ainsi aiguiser son impitoyable bras vengeur et ourdir une revanche avec la minutie d’un employé de la Poste (cherchez pas, j’ai un contentieux avec la Poste, ces jours-ci). Un bon mois plus tard, après avoir épluché attentivement toutes les publications religieuses et activé ses frères réseaux pour débusquer une faille dans le comportement de tous les ensoutanés de France – il alla même jusqu’à lire La Croix, c’est dire s’il ne reculait devant aucun sacrifice – Pascal-Eric Lalmy finit par trouver un objet à sa fureur : une lettre interne appelant à prier pour la France le 15 août. D’un geste solennel, il s’empara alors de sa plus belle truelle pour rédiger le communiqué de presse qui propulserait la fusée de son Kourou courroux et remettrait les pendules à l’heure.

Sa prose héroïque est consultable gratuitement (notons-le, c’est pas souvent qu’on trouve de la littérature gratos) sur cette page. Et en gros, ça dit : "les cathos font un truc, alors c’est caca".

Eh bien, moi, je dis que c’est pas du jeu : début août, il est généralement de bon ton de laisser bosser les stagiaires. Ils n’ont pas de stagiaires, au Parti radical de gauche ? Mais trouvons-leur quelques volontaires, nom d’une équerre ! Car si la phrase, qu’on attribue à Gainsbourg, sur la connerie comme décontraction de l’intelligence est juste, alors ils sont beaucoup trop décontractés au PRG et il est grand temps qu’ils aillent user leurs sandales sur les plages.

Ma commère Natalia a déjà répondu, avec sa verve habituelle, à ce très joli jus de crâne maçonnique radical, qui n’est autre qu’une valorisation sans précédent du pouvoir de la prière. Sauf qu’elle semble négliger la dimension hautement poétique et philosophique des quelques lignes que constituent ce brillant communiqué. Décryptons-le donc ensemble.

"L’Eglise n’a aucune légitimité démocratique

Notez que mon expérience de terrain m’a montré une chose : quelle que soit la ville et malgré la désaffection massive des paroisses, il y a encore en moyenne plus de monde à la messe le dimanche que dans les réunions publiques du PRG (et même du PS, ou d’ailleurs de l’UMP). Ce qui vous pose malgré tout une forme de légitimité. Et jusqu’à nouvel ordre, la "légitimité démocratique" (TM) première est encore la liberté d’expression de tout citoyen (manque de bol : on n’a pas encore réussi à déchoir les curés de leurs droits civiques).

La question pourrait donc se poser en ces termes : le PRG a-t-il vraiment une "légitimité démocratique" (TM) pour nier celle des catholiques ? Comme disait Combes : je vous le donne Émile…

pour s’immiscer dans le débat politique en France"

Soyons justes : on s’attend ici à une ingérence insupportable, à un lobbying éhonté, voire même à des pressions terribles. Le tout pratiqué dans la pénombre. Du complot, des manigances, du secret maçonnique. Bon. En fait, on parle d’une lettre envoyée par le président de la Conférence des évêques de France… aux évêques. Quelqu’un les a prévenus, au PRG, qu’il n’y avait aucun évêque au gouvernement ?

Selon Pascal-Eric Lalmy (Secrétaire National à la laïcité).

Au PRG, on est tellement nombreux qu’on a même un "Secrétaire National" (avec une majuscule à secrétaire ET à national, s’il vous plaît) chargé de s’occuper de la laïcité (sans majuscule, mais c’est juste parce que sinon ça en faisait une presque à tous les mots dans la phrase). Quel grand club !

Les Radicaux de gauche constatent avec inquiétude

Déconnez pas : y’a certains frères camarades qui en ont eu l’appétit coupé au moment de commander un deuxième bol de frites avec leurs moules, hein…

que l’Eglise de France

Quelqu’un a prévenu le PRG qu’on avait (globalement, à part un ou deux villages d’irréductibles) mis fin au Concordat ? Ah non, pas partout, c’est vrai… Eh bien puisque c’est ça, et même si ça n’a rien à voir, on va en reparler à la fin du communiqué. Na !

a pris l’initiative

La salope !

d’une prière nationale unique

C’est clair : la "légitimité démocratique" (TM) de l’Eglise pour prier est totalement inexistante. Surtout à l’intérieur des églises et au moment de la "prière universelle" prévue dans la liturgie, d’ailleurs. Ces salauds de curés feraient mieux d’abandonner leurs prérogatives spirituelles. (Mais après l’enterrement de mémé, si possible.)

pour mobiliser les opposants à la législation sur le mariage homosexuel.

En gros : y’a une loi en projet, y’a des gens qui pensent que ce n’est peut-être pas une bonne idée, ils vont prier en évoquant vaguement et de très loin le sujet (et peut-être même s’exprimer par la suite), donc c’est pas bien. Où l’on comprend mieux, du coup, le concept de "légitimité démocratique" (TM) : en fait, la "légitimité démocratique" (TM) consiste à faire ce que veut le Parti radical de gauche. Si on pense pas pareil, c’est très très vilain. Prout ! caca !

Une nouvelle fois,

Et d’ailleurs, on commence à en avoir marre, parce que bon, zut flûte mince c’est vrai quoi à la fin !

on ne peut que constater

Si on veut avoir une "légitimité démocratique" (TM), en tout cas.

que les religions ne renoncent jamais à vouloir imposer leurs dogmes et leurs croyances

Faire prier des catholiques, c’est donc imposer des dogmes et des croyances. Et sortir le chien, c’est une tentative d’imposer la dictature par l’usage de la laisse, aussi ?

à la société civile en général et au pouvoir politique en particulier.

"S’adresser à des évêques pour qu’ils proposent aux catholiques de prier dans les paroisses" ize ze niou "manipuler l’opinion". Wouhou !

Fool is beautiful, quoi, en fait ! (Être catho, c’est fun, c’est flex, c’est powerful et amazing… viendez tous, les gens !)

Cette initiative démontre, si cela était nécessaire,

"Et biiiiiiiiim ! Tu l’as vue, ma perfidie entre deux virgules ? (LOL !)" Notons aussi, tous ensemble, qu’il semble que c’était quand même vaguement nécessaire aux yeux du PRG, vu qu’ils se sont sentis obligés de se fendre d’un communiqué sur le sujet.

qu’il est urgent de réaffirmer le principe de laïcité en France

Principe (réaffirmons-le de façon urgente) selon lequel la liberté des catholiques (et des autres obédiences, y compris maçonniques) à prier dans leurs églises pour ce que bon leur semble est garantie par la République, pour peu que celle-ci ne reconnaisse ni ne subventionne ce culte. Voilà, c’est fait, et effectivement ça faisait du bien de le rappeler.

et renforce la détermination des Radicaux de gauche à obtenir l’inscription du Titre Ier de la loi de 1905 dans la Constitution

Et la stérilisation des croyants, aussi, tant qu’on y est. Ça leur évitera de continuer à se reproduire et, par conséquent, à nous embêter, nous et tous les "gens-qui-savent".

et d’engager une sortie graduelle et négociée du régime dérogatoire des Cultes en Alsace et en Moselle avant la fin du quinquennat.

Aucun rapport ? non, c’est normal. C’est juste une marotte du PRG, et l’occasion était trop belle pour ne pas la saisir.

Comme on dit au Grand Orient : y’a du niveau…

*

[Edit / Disclaimer / Précaution oratoire : Par ce billet, je n'entends nullement affirmer que M. Lalmy est membre d'une quelconque loge, ni même que le PRG est intégralement lié à la Franc-maçonnerie. Simplement, puisqu'ils nous gratifient de communiqués aussi lourds... ben, voilà quoi !]

About these ads

31 Commentaires »

  1. j’ai bien ri, Edmond,
    mais désigner systématiquement le Grand Orient derrière le PRG, n’est ce pas tomber dans la même hystérie que celle nimbant la doctrine du PRG sur cette question.
    Bon, j’ai dit ça par ailleurs, tu me diras ce que tu en penses, enfin si le coeur t’en dit http://www.twitlonger.com/show/im0qa2

    Commentaire par Zept — 5 août 2012 @ 15:30

  2. Si. Mais on est dans la parodie, là. Donc dans l’insistance lourde.
    Sauf à me montrer que le communiqué du PRG est lui-même une parodie (je n’aurai pas trop de mal à le croire, cela dit), ce n’est du coup pas tout à fait au même niveau…

    Commentaire par Edmond Prochain — 5 août 2012 @ 15:36

  3. Avouons que le communiqué du PRG était assez laconique.
    Mais j’avoue que j’aime les franc-maçons défendre la laïcité …
    et je ne doute pas qu’ils auront coeur à la défendre surtout en assurant la critique du lèche-babouche de nos ministres.
    A moins que ces derniers ouvrent la période de Carême,
    comme ils ont tendance à "rompre le jeune" du ramadan..

    Commentaire par René de Sévérac — 5 août 2012 @ 16:53

  4. Tu sais que tu as du talent camarade !

    Commentaire par René Poujol — 5 août 2012 @ 17:33

  5. Deux choses : tu m’as fait rire aux éclats et je suis épatée de voir que pour le PRG, la prière est vue comme un super pouvoir, ou pas loin. "Attention, les grands méchants cathos vont prier ! Fuyons, il se pourrait que leur Dieu réponde !" On se croirait dans ces épisodes de l’Ancien Testament où les païens craignaient le Dieu d’Israël autant que les leurs…
    Et sinon, chouette initiative des évêques ; grâce au PRG je suis maintenant bien informée et ne louperai pas l’occasion de prier le 15. ^^

    Commentaire par Nitt — 5 août 2012 @ 19:21

  6. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que, après avoir prié pour que le feu descende du ciel pour consumer taureau, autel, fossé et autres mariages gays, on va trucider les 400 prophètes de Baal. Tremblez païens !

    Commentaire par perenadler — 5 août 2012 @ 23:18

  7. … et félicitations pour l’illustration : celle-là, il fallait la trouver !

    Commentaire par perenadler — 5 août 2012 @ 23:19

  8. … il fallait la créer de toute pièce, en l’occurrence. ;-)
    (Mais merci !)

    Commentaire par Edmond Prochain — 6 août 2012 @ 3:05

  9. J’aime bien le titre et moi aussi je m’appliquerais volontiers à être con s’il y’a bulle, s’il ne s’agissait pas que d’une simple lettre… La laïcité = "à prier dans leurs églises pour ce que bon leur semble est garantie par la République, pour peu que celle-ci ne reconnaisse ni ne subventionne ce culte" …. Au vu de l’actu récente, on est en droit de croire (aie pas bien !)…il est permis de penser (raisonnons, résonnons, et soyons un peu cloche) – disais-je- que la lune est aussi voilée que ma roue de vélo la dernière fois que j’ai tenté un Soleil.

    En tout cas, on ne peut être que ravi que la prière égaye autant le débat politique.

    Commentaire par MD — 6 août 2012 @ 11:00

  10. [...] qui n’ont toujours pas compris ce qu’est la laïcité (mais là, je laisse Edmond et Natalia en parler, ils le font si bien), ou qui, encore pire, ne doivent pas savoir lire (ou [...]

    Ping par Prière pour la France : Apprendre à lire ! « Lemessin — 6 août 2012 @ 12:06

  11. @Edmond : je pense bien que tu l’as créée (félicitations), mais c’est l’idée qu’il fallait trouver (re-félici…)

    Commentaire par perenadler — 6 août 2012 @ 15:16

  12. Dans la série "je tourne le mot laïcité à ma sauce", il y a aussi 4 videos youtube (15 minutes au total) montrant Vincent Peillon, notre ministre de l’éducation, expliquant sa vision de la laïcité… c’est assez édifiant:

    http://www.youtube.com/watch?v=jHQjWy9sYNA&feature=player_embedded

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FDmiyuTmFKA

    Commentaire par JLM — 6 août 2012 @ 16:23

  13. Très en verve, Edmond ! C’est les vacances qui te donnent autant la pêche ? (Ou simplement l’actualité ? ^^)

    Commentaire par C.S. Indhal — 6 août 2012 @ 17:42

  14. Bravo et très drôle.

    Commentaire par Artemis — 7 août 2012 @ 15:36

  15. +1 ! lol "Et sinon, chouette initiative des évêques ; grâce au PRG je suis maintenant bien informée et ne louperai pas l’occasion de prier le 15. ^^"

    Commentaire par do — 8 août 2012 @ 22:15

  16. [...] et comme à son habitude, réfute à l’Eglise une parole sur ces sujets sociétaux ! Natalia et Edmond Prochain ont rapidement et brillamment répondu, suivis un peu plus tard par les blogueuses Valérie Barbe, [...]

    Ping par Revue de Presse : Prière pour la France, 15 août, croire et JO ! « Lemessin — 9 août 2012 @ 10:37

  17. Superbe dénonciation des francs maçons. Elle manque de quelques critiques grossières des complots juifs ou gays, et on se sentirait encore plus en 1934.

    Bravo de faire preuve du même sectarisme que ceux qui attaquent bétement les fidèles. Re bravo pour ces références surannées aux débuts de la 3eme république, qui montrent à quel point vous combattez des moulins à vents.

    Quant à la légitimité démocratique de l’Eglise, essayez d’en reparler quand le Vatican sera autre chose qu’un bunker de vieux rabougris conservateurs, non élus, jaloux de leur petit pouvoir et sourds aux voix des croyants.

    Aide ton prochain, sors de ta bulle et de ton petit milieu.

    Commentaire par Benoit — 11 août 2012 @ 14:01

  18. Si les catholiques sont si opposés à l’homosexualité, pourquoi ne prient -ils pas pour que leurs prêtres renoncent à leur préférences sexuelles masculines? Quelqu’un aura le courage, un blogueur par exemple, de dire un jour à quel point de nombreux prêtres ou frères sont homosexuels, sans qu’aucune grenouille de bénitier ne s’en offusque ou ne convoque une "grande prière publique".

    Si les catholiques veulent conquérir une "légitimité démocratique", il faudrait d’abord qu’ils regardent en face les réalités de l’Église d’aujourd’hui.

    A titre personnel je suis pour que ces hommes d’Église puissent vivre leur sexualité en toute liberté, sans honte, et qu’ils puissent s’unir devant Dieu, tant qu’ils aiment.

    Vive le mariage,
    Vive le mariage gay,
    Vive le mariage des prêtres,
    Vive le mariage des prêtres gays,

    Je précise que je suis catholique. Merci de m’avoir permis d’exprimer ma légitimité démocratique de baptisé.

    Benoit.

    Commentaire par Benoit — 11 août 2012 @ 14:14

  19. Oui, donc manier des clichés avec humour en réponse à des clichés appuyés sans humour, c’est faire preuve de sectarisme…
    Et ne pas partager votre vision de l’Église, c’est manquer de courage.
    A part ça, chacun peut s’exprimer librement, hein…

    Commentaire par Edmond Prochain — 11 août 2012 @ 16:25

  20. Tu auras du courage lorsque tu parleras du nombre impressionnant de prêtres gays qui souffrent de leur situation et de l’hypocrisie du Vatican à ce sujet. Avant de taper sur des fantômes du passé et participer à la curie rétrograde qui se prépare contre une loi profondément proche des enseignements du christ, le mariage pour tous.
    Mon point de vue est celui d un chrétien qui refuse que le cardinal et la meute des évêques parle en mon nom et impose cette prière stupide.

    Commentaire par benoit — 11 août 2012 @ 20:59

  21. Benoit a oublié :
    "Vive le remariage des prêtres gays divorcés."
    Oubli dû à la distraction ou signe de la raideur doctrinale dudit Benoit ?

    Commentaire par Nicolas — 15 août 2012 @ 15:39

  22. Distraction Nicolas. Distraction. Vive le remariage des prêtres gays divorcés.

    Commentaire par benoit — 16 août 2012 @ 17:01

  23. Bon, je suis prêtre, j’en connais quelques autres (un bon paquet, tout de même), et j’en sais un bien plus grand nombre encore à avoir repris la prière de Monseigneur Vingt-Trois le 15 août. Une prière qui ne parle pas du mariage gay, d’ailleurs, mais passons (si si, je l’ai lue, moi).

    Si j’étais rédacteur dans un canard en mal de sensations fortes, je vous contacterais immédiatement, cher Benoît, pour avoir la liste précise (prénoms, noms, adresses, numéros de téléphone, photos si possible…) du "nombre impressionnant de prêtres gays" dont vous parlez, parce qu’il faudrait vraiment porter cela à la connaissance du monde entier ! Ce serait passionnant, et ça servirait – enfin ! – la vérité tellement occultée par cette Église dont ces prêtres font partie librement et à laquelle ils ont promis librement célibat et continence. Étonnamment, les vrais journalistes courent toujours après ces prêtres gays au nombre si impressionnant, et ne trouvent guère qu’un seul curé (visiblement même pas gay, mais je n’ai pas vérifié) qui "accueille dans sa paroisse des homosexuels"… moi aussi, et même chez moi. Je leur serre la main, je discute, je rigole, bref… En tous cas, je n’ai pas encore vu ce "nombre impressionnant de prêtres gays". "Des noms ! Des noms !", hurlerais-je donc, si j’étais pondeur d’articles à sensations.

    Sauf que je suis prêtre, et que j’aime la discrétion, surtout pour les autres. Je ne demanderais donc pas de noms. Je vous demanderais simplement un brin d’honnêteté : ce "nombre impressionnant de prêtres gays", pouvez-vous nous le chiffrer, très concrètement, à +/- 2 près, parmi les prêtres que vous connaissez personnellement et qui vous l’ont confié ? Juste un chiffre, honnête. Allez… histoire qu’on parte au moins sur des faits, et pas juste sur une envie d’impressionner.
    Parce que, pour ma part, je dois connaître, allez… une bonne double centaine de prêtres (désolé, je n’ai pas le chiffre exact), qui eux-mêmes en connaissent un certain nombre… ça parle, vous savez, des mecs en soutane (ou pas) qui se rencontrent ! Ça parle des belles choses, ça parle aussi des choses plus difficiles. On m’a parlé, depuis que j’ai été ordonné prêtre, d’une dizaine de prêtres qui ont quitté le mystère, dont certains que j’avais suffisamment croisés pour me rappeler un visage, des paroles… mais on ne m’a jamais parlé de "prêtre gay". Mais c’est certainement à cause de l’omerta qui écrase nos pauvres ecclésiastiques, n’est-ce pas ?

    Commentaire par Vianney — 18 août 2012 @ 11:04

  24. Bonjour Vianney.

    Je suis aussi adepte de la discrétion, mais aussi de la franchise. je vais donc vous donner une réponse qui satisfait ces deux exigences.

    Pour avoir fréquenté de près certains congrégations, notamment celle dont le nom commence par domin et finit par icain, je peux vous redire qu’un nombre impressionnant de consacrés, prêtres ou frères, sont concernés par la question. Je ne citerai ni nom, ni chiffre, j’en suis bien incapable, et je respecte trop ces hommes pour les jeter aux jugements de certains commentateurs. Et ce n’est pas pour "faire sensation" que je dis cela, mais juste pour rappeler la position de l’Eglise officielle (qui nie le point de vue de 45% des catholiques français) et la réalité.

    Je redis également que ces hommes sont le plus souvent en situation de souffrance, et que l’Eglise ne fait rien pour eux.

    Vous ironisez sur l’omerta mais c’est hélas bien de cela qu’il s’agit. Votre réponse est tout à fait représentative. Evidemment qu’aucun chiffre n’existe, évidemment que cette question n’est pas débattue, évidemment, le silence prédomine.

    Continuez avec vos oeillères, les bons cathos prieront contre le mariage gay (pardon, pour la défense de la famille), les consacrés homos continueront de souffrir en silence, et l’Eglise de France se rassurera comme elle peut en caressant les tradis.

    A la bonne heure.

    Benoit.

    Commentaire par benoit — 21 août 2012 @ 13:15

  25. Heu Benoît, si je puis me permettre… Comme Vianney l’a dit, ces hommes se sont consacrés librement, en toute connaissance de cause, après une longue période de séminaire ou de noviciat… Ils ont eu le temps de réfléchir à la portée de leur engagement qui est celui d’un abandon total, d’un dépouillement de soi pour se mettre à la suite du Christ… Leur équilibre affectif est également pris en considération. Ils ne se sont pas consacrés à la légère.
    Bref, l’engagement total et définitif de ces prêtres et consacrés, dont les maîtres mots sont obéissance, pauvreté et chasteté (pour les moines) semble certes FOU aux yeux du monde, surtout aujourd’hui, mais c’est une vocation dont le mystère – qui nous échappe largement – est proposé par le Christ lui-même : "Il y a des gens qui ne se marient pas car, de naissance, ils en sont incapables ; il y en a qui ne peuvent pas se marier car ils ont été mutilés par les hommes ; il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux. Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! » (Mt 19, 12).
    L’Eglise n’est pas un Etat-providence, elle est une mère. Elle est formée d’hommes et de femmes, ses membres, donc une partie de sa réalité est faillible, atteinte par le péché. Mais n’oublions pas que l’Eglise est aussi une réalité surnaturelle en tant que corps du Christ, ce qui donne une partie de la solution pour les consacrés qui seraient mal dans leur peau de consacrés au service du Christ : prière, confiance, sacrements… ce n’est pas de la gnognote tout ça ! Jésus nous l’enseigne et nous le recevons dans la foi, comme un trésor.
    Arrêtons, s’il vous plaît, de diviser l’Eglise entre ceux "d’en haut" et ceux "d’en bas" qui seraient en opposition, les seconds étant opprimés par les premiers… Adaptation du schéma marxiste. Oui, suivre le Christ est difficile, exigeant, impossible à nos seules forces humaines, une "voie étroite". Jésus dit bien à ses disciples – c’est-à-dire nous tous qui nous réclamons du titre de chrétiens : « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive…" (Mt 16, 24). Et c’est Lui qui nous donnera la force de traverser humblement, comme Lui, les épreuves.
    Si on est dans l’Amour, la souffrance, tout en ne s’effaçant pas, devient autre. Espérez, Benoît, croyez, demandez cette grâce à l’Esprit Saint qui est aussi l’Esprit de force… et vous verrez !
    N’étant ni prêtre, ni consacré, mais une simple baptisée comme vous (donc une "fille adoptive du Père" !), ma réponse est peut-être limitée et présomptueuse. D’avance pardon si elle vous choque.

    Bien à vous,

    Delphine

    Commentaire par Delphine — 22 août 2012 @ 14:37

  26. Si je peux me permettre d’ajouter quelque chose au commentaire de Delphine, j’aimerais bien que l’on se rende compte que les prêtres, moines et moniales "non-homosexuels" ne sont généralement pas "a-sexuels", mais bien hétérosexuels… Et oui, eux aussi ont choisi de vivre un engagement total dans le Christ, peut-être même assez souvent en sachant que de leurs propres forces ils en étaient incapables, mais faisant confiance à l’Appel qu’ils recevaient. L’homosexualité n’a donc pas sa place dans le débat, car l’Eglise ne condamne pas ces hommes et ces femmes pour l’attirance qu’ils peuvent subir, elle encourage à transcender cette attirance.

    Sinon, pour avoir osé cliquer sur le lien du PRG (pardon !) je suis tombé sur cette perle dans le communiqué qui suit immédiatement ("L’Eglise de France s’égare" !) : "Le Parlement respecte la liberté religieuse de l’Eglise d’organiser son fonctionnement et son culte qui exclu pourtant les femmes de la prêtrise ce qui est contraire à la Constitution", ce qui voudrait quand même dire que "Le Parlement respecte [...] ce qui est contraire à la Constitution"

    Commentaire par doumet — 22 août 2012 @ 18:07

  27. Im Elsass well mir ken Umschüelung, mir well unsri Konkordat !
    Versammeln m’r fer unsri Staatskirchenvertrag !

    Commentaire par Étienne — 22 août 2012 @ 22:57

  28. Delphine, un grand merci, même si je n’ai pas compris toute la profondeur du propos. Mon approche théologique est fébrile, et mon approche de la foi est de façon assez simpliste focalisée sur la notion d’amour. Du coup, ce débat lancé sur les homosexuels est indissociable de l’éternel débat sur la chasteté des prêtres. Je crois que je ne comprendrai jamais cette notion, et que pour moi rien ne prouve que Jésus lui même etait célibataire. A mon grand regret je suis extremement éloigné des positions ecclésiales sur le sujet. je ne suis ni marxiste, ni doctrinaire, je regrette juste profondément que les prêtres ne puisse pas se marier. je ne changerai pas de confession, car je crois en l’amour, mais ce paradoxe est parfois sur à assumer. Avant que les consacrés puissent faire leur coming out, il faudra donc attendre que le célibat des pretres soit réformé. Ca n’arrivera pas de sitot, hélas, mille fois hélas.

    Commentaire par Benoit — 23 août 2012 @ 11:03

  29. Benoît,
    pas le temps de m’étendre, mais il me semble que, malheureusement, vous êtes victime d’une conception très "mondaine" de l’amour. l’amour n’est pas une sorte de bon sentiment mou et flasque qui approuve tout (excuser n’est pas approuver), sous prétexte de comprendre et excuser… "amour et vérité se rencontrent", dit le psaume, et Jésus est mort sur la croix par amour, ça ne lui a pas fait plaisir, je vous prie de le croire, de mourir ainsi, il y a des tas de choses plus agréables à faire… mais il ne nous a pas dit que le péché n’était pas grave ("va, et ne pêche plus"). d’ailleurs, c’est grave, puisqu’il en est mort ("par nos péchés, nous crucifions le Bon Dieu," disait St JM Vianney) L’amour passe par la VÉRITÉ, on peut condamner (et même on doit) un comportement ou une attitude qui sont néfastes pour celui qui les adopte. que penseriez-vous de parents qui laisseraient des enfants jouer avec des objets dangereux, sous prétexte de ne pas les contrarier, parce qu’ils les aiment? l’amour est plus exigeant qu’on ne le croit ordinairement… quand on aime, on doit être exigeant envers soi-même, et envers ceux qu’on aime (en l’occurrence, exiger que ceux qui ont prit un engagement le respectent… ou reconnaissent qu’il ont tort de ne plus vouloir le faire!et surtout, prier pour eux, leur montrer amitié et sympathie, pas pour leurs actes, mais pour EUX)

    Commentaire par C.C. — 30 août 2012 @ 12:01

  30. Amen

    Je m’adresse ici à Benoît mais aussi à toute personne se reconnaissant dans ses propos.

    Cher frère, puisque vous êtes chrétien, vous l’avez dit…

    La vraie liberté : Choisir ce qui est bien ! Le choisir LIBREMENT et se battre chaque jour contre la tentation de renoncer !
    Les moyens d’y parvenir ?
    – Le véritable amour , l’exigence, le goût de l’effort, la fidélité, la douceur, le choix du meilleur bien, se donner soi même.
    – La miséricorde de Dieu (car c’est bien de Lui qu’il s’agit…) : En effet, humains que nous sommes, la faiblesse de la chair est de tout temps et par tous (en notre fort intérieur au moins !!!) reconnue.
    Il est donc bien difficile parfois de résister à certaines tentations, penchants, envies….
    Il est même courant de chuter et de rechuter, et de re-rechuter…. !!!
    Cela n’est pas une excuse pour finalement choisir ce penchant comme normal, ce serait se plier à ses propres faiblesses et vivre dans nos dépravations pires les unes que les autres pour éviter l’effort et le sacrifice : nous ne sommes pas des animaux qui subirions nos besoins et nos envies !
    Et Dieu nous restaure par sa miséricorde inépuisable, et nous ne sommes donc jamais abandonnés, ni condamnés par Lui.
    Encore moins les faibles, les malades ni ceux qui lui donnent tout ce qu’ils ont : leur propre vie !

    Je suis moi même catholique convertie ET pratiquante, mariée et mère de famille nombreuse.

    Pourrais-je parce que je m’ennuierais, parce que j’en aurais envie, ou parce que "la vie, les gens changent" décider que je veux un autre homme , une femme ? plusieurs ? à la suite ou ensemble ?
    Mais non !!! Je ne le puis ! Car J’AI engagé ma parole pour toute ma vie !!! Et je ne puis me dérober sous un prétexte quelconque à mes obligations, car je les ai choisies !!!!
    Je les ai choisies librement.
    Même si parfois certains événements sont difficiles à vivre, ou si l’amour est si exigent qu’on peut se dire que "si on avait su….", dans ces moment là, Dieu pourvoit, et il n’est pas si facile de tenir le cap, et il n’est pas question seulement de sexualité, ni d"homosexualité, mais de pureté, d’engagement et d’Amour !
    L’amour n’est pas le sentiment amoureux, il n’est pas l’envie, le désir sexuel : il est le choix et l’action d’aimer, de tout faire pour l’autre, et dans la vie consacrée, pour le Christ Lui-même !! Et l’amour vient de Dieu, IL EST l’amour !

    Dès lors que l’on choisi une ligne de vie, ici le "débat"est la vie consacrée dans le CELIBAT quel intérêt de soulever le sujet du penchant de certains ? Il est question de chasteté quelque soit ce "penchant" !!! Ce n’est donc pas l’objet du désir qui est en cause mais le désir lui même ! ET la force de le combattre est en chacun comme Dieu est en chacun !
    Dieu n’abandonne aucun de ses enfants ! L’Eglise non plus ! Elle s’occupe de ses prêtres ! Ce n’est pas parce qu’elle est discrète sur ce qui ne regarde pas le monde qu’elle n’agit pas !!!
    Il n’est pas toujours bon de pointer du doigt ce qui est mauvais, parfois il est bon de se taire et d’agir, dans le silence.
    Il est aussi bien plus facile d’attaquer l’Eglise plutôt que de seulement commencer à se demander pourquoi Elle dérange tant de monde !!!!
    Ne serait-ce pas parce que ses préceptes, qui durent ! sont beaux mais exigeants et que vous préférez ne pas vous y frotter ?
    Ne serait-ce pas par peur de vous reconnaitre pécheur , faible ? pauvre ?
    Vous êtes pourtant la raison de la venue de Jésus sur terre, la raison de son calvaire et votre Vie le fruit de sa résurrection.

    L’une de mes amies très chère m’a dit un jour (elle est honnête, c’est si rare !) que ma vie la faisait souffrir, car elle y voyait le bonheur profond, malgré les sacrifices et les difficultés…
    La joie et la paix qui habitaient mon coeur lui faisaient du bien et lui faisaient envie, car elle sentait que je tentais de vivre en vérité selon mes convictions catholiques.
    Mais, a-elle ajouté, je ne suis pas prête à renoncer à certains plaisirs, immédiats et fugaces certes, mais auxquels je suis attachée… La confiance dont tu fais preuve pour Dieu, j’en suis incapable, je préfère, pour le moment, me protéger moi même, ne rien laisser à la providence.

    L’obscurantisme est du à un manque de clairvoyance, de vérité et de confiance.
    Juger l’autre c’est se juger soi même.
    Je reste convaincue que sans amour rien ne vaut la peine. Et la SEULE source de l’amour c’est Dieu.
    Voilà mon opinion personnelle, pas suffisamment développée, mais, croyez-le, très éclairée !!! Tant au niveau des prêtres, des communautés, que de la vie en elle même.

    Commentaire par Sam — 2 octobre 2012 @ 11:05

  31. Veuillez excuser la fin un peu brutale de mon commentaire, je salue bien tous les lecteurs, ceci était ma réponse à Benoît, que je salue aussi !!!
    Je tenais à remercier Ed pour cet article hilarant ! J’aime ce que vous faites !
    Cela détend de lire des articles sérieux mais profonds qui cependant redonnent au tout un peu de légèreté !!

    Commentaire par Sam — 2 octobre 2012 @ 11:12


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 141 autres abonnés

%d bloggers like this: