Le blogue d'Edmond Prochain

16 février 2013

Au conclave, l’Esprit Saint n’est pas un "fortune cookie"

Filed under: Tout-venant — Edmond Prochain @ 15:29
Tags: , , , , , ,

Fortune-cookieDonc, le pape s’en va. Je pense que, globalement, l’info est passée. C’est à la fois un départ un peu triste pour ceux qui l’aimaient bien (en tant que fier membre des Légions du Pape – les fameuses - j’en suis évidemment) et un signe prophétique dans le monde actuel, où chacun a tendance à s’accrocher au peu de pouvoir qu’il croit posséder, là où il est : à la maison, en paroisse, au bureau, dans sa commune, en politique, etc. Mais donc, puisque le pape s’en va, (attention, je vais caser ici les deux vannes moisies rituelles, sans lesquelles un conclave ne serait pas un vrai conclave, et ne faites pas cette tête je sais que vous les attendez,) un nouveau pape va être appelé à régner (drôle de nom pour un pape), et les cardinaux vont prochainement se réunir pour élire Lin II l’un d’eux. (Hihihi, voilà c’est fait.) Et puisqu’un conclave se profile, bookmakers et journalistes commencent déjà à s’agiter pour essayer de deviner qui sera le suivant, qui succèdera à Benoît XVI. C’est tout à la foi(s) Conclave Story et un grand Cluedo – Edition Papabili… Le cardinal Moutarde, dans la chapelle Sixtine, avec le candélabre ? Chacun va y aller de son petit ticket, avec toutes les chances que ces paris offrent de passer pour des guignols quand la fumée blanche paraîtra dans le ciel de Rome. Après tout, c’est un jeu et pas grand chose de plus, on n’est donc pas obligés de le prendre au sérieux.

Pourtant, comme il est d’usage dans ces cas-là, l’heure vient – et en vérité c’est déjà maintenant – où les adorateurs des grincheux certains catholiques vont commencer à nous répéter en boucle qu’il est d’usage que les favoris "entrent au conclave pape pour en sortir cardinal", que les pontifes élus ont toujours déjoué les pronostics (la preuve : Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul Ier, Jean-Paul II, Benoît XVI – ah non, mince, ça marche pas tant que ça !) et surtout, surtout, surtout : que c’est l’Esprit-Saint qui décide.

D’ailleurs, ils ont raison : c’est l’Esprit Saint qui donne à l’Eglise un nouveau pape. Oui, mais.

Mais ce n’est pas parce qu’on a raison que les autres ont nécessairement tort. Ce n’est pas parce que c’est vrai que ceux qui s’intéressent à l’élection, aux papabili, et essaient de dresser le profil du prochain pape sont des truites. D’abord, parce que c’est toujours une occasion de découvrir la personnalité de quelques uns de nos cardinaux, de voir se dessiner leurs profils et leurs sensibilités, et ainsi de mieux comprendre notre Eglise "composée d’hommes" (que cette expression ne soit pas seulement une formule, finalement). Ensuite, parce que s’il y a une dimension spirituelle du conclave à ne surtout pas négliger, il serait tout aussi idiot d’en ignorer la dimension humaine. L’Esprit Saint n’est pas un fortune cookie, ni une de ces boules de billard magiques qui vous donnent une réponse aux grandes questions de l’existence. Pas plus que le grand ordinateur capable, alors qu’on parle actuellement de 41 noms de favoris déjà évoqués dans la presse internationale, de nous sortir le numéro 42 qui saura nous surprendre et nous éblouir.

D’ailleurs, si c’était le cas, on aurait aussi vite fait de tirer à la courte-paille (voire à la roulette-russe, ce qui permettrait probablement d’intéresser nos amis bouffeurs de curés à l’élection), ou d’aligner les 117 cardinaux électeurs sur la place Saint-Pierre et attendre qu’un arc-en-ciel vienne désigner l’un d’entre eux. Il y a aussi l’option des chaises musicales, à ne pas écarter trop vite du fait de sa dimension indéniablement festive. Un loto, un tournoi de bridge ? On tire les cartes ? Une course de haies ? On prie, on ouvre une Bible au hasard et on regarde lequel a le plus de lettres du premier mot de la page dans son nom ? Tenez, il me vient une autre idée encore : on organise un concours de confessions non-stop, comme on ferait des concours de shots, et le dernier cardinal debout remporte le siège de Pierre… Vous avez du bol, je vous passe les propositions du plus mauvais goût… Mais soyons créatifs, puisque de toute façon c’est l’Esprit Saint qui décide ! Non ?

Bon, d’accord, on garde l’élection.

Peut-être y a-t-il simplement un équilibre à trouver entre une vision "tout politique" des médias et la tentation du "tout spirituel" qui nous guette, celle d’imaginer une élection idéale où les cardinaux ne voteraient qu’en fonction de ce que Dieu leur inspirerait. Le fidéisme n’a pas été condamné par l’Eglise pour rien : Dieu est évidemment à l’oeuvre, mais sa volonté est perceptible par notre intelligence – et rien jusqu’ici ne prouve que les cardinaux soient dépourvus de cette capacité. (Note pour ceux qui douteraient toutefois de cette capacité chez les cardinaux : vous pouvez prier pour qu’ils l’aient… Note pour ceux qui n’en doutent pas : vous pouvez prier aussi. Fin de parenthèse.) Ils voteront donc, certes en priant pour faire non pas le "bon choix" mais le plus juste, le plus conforme à la volonté du Père, mais ils voteront. Ce qui implique qu’ils prendront aussi le temps de la réflexion pour déterminer de quel pape l’Eglise a besoin aujourd’hui. Dans ce choix, des critères politiques entreront évidemment en ligne de compte, de même que des critères de santé, culturels, théologiques… et spirituels. De tout cela, il nous faudra croire, dans la foi (celle que Benoît XVI a voulu mettre en valeur pour l’année en cours, justement), que le pape élu est celui que l’Esprit Saint nous envoie.

Ceci n’a rien à voir avec une minimisation de son rôle, au contraire : c’est une exaltation du plan de Dieu pour l’homme, qui ne se fait jamais sans la volonté de l’homme. Aussi génialement paradoxal que cela puisse être, il y a parfois une intuition bien plus spirituelle dans le fait de prendre en compte des réalités incarnées que dans la tentation de s’en extraire totalement pour s’en remettre à l’action de Dieu seule.

Sa grâce nous suffit.

About these ads

30 Commentaires »

  1. Moi, les mecs qui rabaissent l’inspiration de l’Esprit Saint, je trouve ça louche. genre, c’est pas l’Esprit Saint qui dicte les homélies des bons prédicateurs. M’enfin.

    Commentaire par David — 16 février 2013 @ 15:56

  2. Oui, je comprends. Pour un grand charismatique comme toi, ce genre de propos peut choquer…
    Pardon pour la violence de ce billet, David.

    Commentaire par Edmond Prochain — 16 février 2013 @ 15:59

  3. traite de moi de Saux sot pendant que tu y es! Crotale. (sinon, merci pour le billet, hein, quand même)

    Commentaire par David — 16 février 2013 @ 16:03

  4. On aurait peut-être quand même aimé "les propositions du plus mauvais goût" : ça vous aurait eu de la gueule, rendant encore plus percutant ce discours nous rappelant douloureusement (ou pas) la distorsion corps/esprit (et Esprit avec un grand E, bien sûr…), non ? Mais bon : je m’égare…

    Commentaire par Michel — 16 février 2013 @ 17:57

  5. En parlant de fortune cookie, ça serait presque plus proche du texte biblique : le choix du premier successeur d’un apôtre (Judas -> Matthias) s’est faite par tirage au sort. :)

    Commentaire par david — 16 février 2013 @ 18:04

  6. Vraiment pour le fun, je ne peux m’empêcher de continuer le souvenir d’enfance d’Edmond, qui m’était revenu aussi en entendant les commentateurs : "à régner (drôle de nom pour un pape)" –> "Araignée"? Drôle de nom pour un pape ! … Pourquoi pas "Libellule" ou "Papillon" ? Excusez-moi … je sors !
    Plus sérieux : Merci Edmond, et bien sûr en union de prières à l’Esprit Saint, qu’Il garde notre barque !

    Commentaire par Christine972 — 16 février 2013 @ 19:22

  7. "il y a parfois une intuition bien plus spirituelle dans le fait de prendre en compte des réalités incarnées que dans la tentation de s’en extraire totalement pour s’en remettre à l’action de Dieu seule."… à ce prix là , edmond prochain peut nous en faire autant qu’il veut… lool merci… du sourire aussi

    Commentaire par hourcade — 16 février 2013 @ 19:28

  8. Le tirage au sort? Mais ça existe toujours… Avez vous noté que c’est la méthode choisie par les coptes orthodoxes pour élire leur pape? A l’issue d’un long processus, on met trois nom dans une urne, et un enfant tire au sort le nom du nouveau pape! La procédure a été utilisé très récemment, et les profils des 3 papabili semblaient très différents les uns des autres! Mais comme je ne suis pas copte, je partage l’analyse de notre hôte: il est beau de faire confiance aux hommes et à leur humanité, avec forces et faiblesse, et un peu de lumière de l’Esprit quand même! .

    Commentaire par Yves — 16 février 2013 @ 19:57

  9. Libellule ou papillon…
    je l’ai entendue toute mon enfance en famille…

    http://www.birdsdessines.fr/2013/02/14/et-oui-et-pourquoi-pas/

    Commentaire par aloueth — 16 février 2013 @ 20:33

  10. Après Conclave Story, à quand "OSS 117 Cardinaux – la Sixtine ne répond plus" ? Argh ! Ils seraient cap’, en plus…

    Commentaire par Alex — 16 février 2013 @ 22:38

  11. http://edmondprochain.files.wordpress.com/2013/02/fortune-cookie.jpg?w=300&h=205

    Mais Edmond, au fait, que représentent ces deux "machins" qui entourent le nom d’un des papabili ? Mystère pour moi ! Merci d’apocalypter, de lever le voile ;-)

    Commentaire par Christine972 — 17 février 2013 @ 4:19

  12. @ Michel et Hourcade : Je crois que je n’ai rien compris à vos commentaires…

    @ Alex : SOS 117, non ?

    @ Christine972 : Ben… ce sont des "fortune cookies". Google is your friend.

    Commentaire par Edmond Prochain — 17 février 2013 @ 10:26

  13. Merci de la réponse, Edmond ; mais je dois avouer qu’elle me laisse encore perplexe car, honte à moi, je ne connais pas ces "fortune cookies" , expression que je découvrais dans votre titre justement … je pensais tout d’abord que ça avait peut-être rapport avec les cookies informatiques, puis que c’était peut-être des bouchons d’oreilles (et cherchais même un lien phonétique avec "Ouellet" !) … mais cela a en fait plutôt l’allure de biscuits apéritifs, non ? Je dois bien vous faire rire – et tout les suiveurs du blog – avec mes réflexions primaires ! … Merci en tout cas de contribuer à mon éducation ;-)

    Commentaire par Christine972 — 17 février 2013 @ 13:34

  14. @Christine972 : Un petit lien vaut mieux qu’un long discours : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fortune_cookie

    @Edmond : Très bel article. Tu m’as soufflée avec ta conclusion.
    (Et merci pour les rigolades d’avant la conclusion, aussi.)

    Commentaire par Nitt — 17 février 2013 @ 15:34

  15. L’Esprit Saint choisi le pape par le truchement de la raison humaine ? C’était déjà, je crois, la méthode employée par Jésus pour le choix de Pierre. Tout va bien. Merci Edmond pour ce billet de foi équilibrée !

    Commentaire par perenadler — 17 février 2013 @ 19:09

  16. L’Esprit souffle, c’est déjà pas mal maiq ce sont bien les hommes. Tous ces pronostics me paraissent bien utile, mais l’Eglise est bien "dans le monde de ce temps

    Commentaire par Règiq de BERRANGER — 17 février 2013 @ 19:09

  17. Oh là là! Que d’erreurs dans mon précédent commentaire; je voulais dire L’Esprit souffle, c’est déjà pas si mal, mais ce sont bien les hommes qui font et agissent. Tous ces pronostics me paraissent bien inutiles, c’est l’Eglise agit dans le monde de ce temps et donc avec les hommes de ce temps.

    Commentaire par Régis de BERRANGER — 17 février 2013 @ 20:39

  18. Merci Nitt ! Moi qui ai d’habitude le réflexe Wikipédia … :-(

    Commentaire par Christine972 — 17 février 2013 @ 21:32

  19. @aloueth : contente de me trouver ici en harmonie en ce qui concerne les souvenirs ;-)

    Commentaire par Christine972 — 17 février 2013 @ 21:37

  20. ah? on choisit pas celui qui a le plus de followers sur twitter? c’est quoi, ce conclave !

    Commentaire par do (@do_marie) — 17 février 2013 @ 22:07

  21. Autre blague moisie… Pas sûr que le prochain pape soit plus jeune, puisqu’on parle déjà d’un cardinal de Milan !
    LOL

    Commentaire par Cathelineau — 20 février 2013 @ 13:32

  22. Merci

    Commentaire par Joseph — 20 février 2013 @ 18:38

  23. ..a cathelineau: et comme ajoute le psaume à la blague "mille ans sont comme un jour pour le seigneur" .. faudrait pas que ça nous provoque un autre conclave dans les 48h ça!!!

    Commentaire par hourcade — 20 février 2013 @ 21:44

  24. [...] Donc, le pape s'en va. Je pense que, globalement, l'info est passée. C'est à la fois un départ un peu triste pour ceux qui l'aimaient bien (en tant que fier membre des Légions du Pape – les fameuse…  [...]

    Ping par Au conclave, l'Esprit Saint n'est pas un "fortune cookie" | Quand la Nouvelle est Bonne | Scoop.it — 25 février 2013 @ 15:01

  25. "Donc, le pape s’en va. Je pense que, globalement, l’info est passée." Je viens de l’apprendre, merci pour le spoiler.

    Commentaire par Elijah Mirs — 6 mars 2013 @ 11:10

  26. Je pense qu’un fortune cookie aurait eu un meilleur taux de réussite que les journalistes (désolé de me moquer de ta profession ;)) : j’ai dû lire 2457 listes de de papabile environ, comportant de 3 à 50 noms et aucune ne mentionnait le nom du futur élu. Par contre, félicitations au type qui a dû gagner 10 000 livres sterling en pariant 1 livre sur le vainqueur auprès des bookmakers, tous aussi nuls que les journalistes !

    Commentaire par Thibaud — 14 mars 2013 @ 2:41

  27. C’est un peu trop facile quand même de se moquer des journalistes… Notamment parce qu’un certain nombre de cardinaux passaient leur temps à répéter qu’ils fallait un pape jeune. Je suis convaincu que plein de gens ont écarté Jorge Mario Bergoglio à cause de ça, et l’auraient évoqué sinon.

    Et surtout, si tu as lu 2457 listes, c’est bien que le sujet t’intéressait. Donc que les journalistes répondaient à une attente. ;-)
    La presse ne peut pas porter tous les maux de nos propres caractères.

    Ceci dit, c’est sûr que tout ça permet de réévaluer sérieusement l’importance de l’Esprit Saint dans le processus du conclave.

    Commentaire par Edmond Prochain — 15 mars 2013 @ 8:55

  28. Et, pour ceux qui évoquent le tirage au sort de Matthias (celui que l’on n’appelait pas Justus), cherchez à quel chapitre des Actes des Apôtres cela se déroule… et puis cherchez quand se passe l’effusion du Saint-Esprit de la Pentecôte. Vous aurez une réponse ;)
    (Allez, pour vous aider, je vous donne les chapitres, dans l’ordre ou dans le désordre : Actes 1 & 2
    http://aelf.org/bible-liturgie/Ac/Livre+des+Actes+des+Ap%C3%B4tres/chapitre/1
    http://aelf.org/bible-liturgie/Ac/Livre+des+Actes+des+Ap%C3%B4tres/chapitre/2 )

    Commentaire par P. Vianney + — 21 mars 2013 @ 19:49

  29. Rien à voir… Je viens de voir le clip du nouveau Glorious… Argh !… Pitié, arrêtez-les !
    http://www.glorious.fr/Site/youtube
    Pour l’electro-pop, autant voir Martin Smith, ex-Delirious?, même si c’est plus aussi bien ni aussi rock qu’avec ses potes d’avant… :
    http://martinsmith.tv/en/blog/music-video
    C’est vers la fin de la chanson que ça tourne vraiment au "God’s Great Dancefloor"…

    Bref, vive François notre pape !
    Coq à l’âne jusqu’au bout…

    Commentaire par Alex — 28 mars 2013 @ 22:17

  30. moi j’ai bien glorious…… et vive le nouveau papa….. hamen

    Commentaire par boutique chretienne — 20 mai 2013 @ 13:22


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 141 autres abonnés

%d bloggers like this: