Le blogue d'Edmond Prochain

21 septembre 2013

Même pas mort ?

Filed under: Blogue — Edmond Prochain @ 11:09

Image

Ce crotale de David Lerouge me l’aura fait remarquer dix fois, cent fois : les semaines et les mois s’accumulent sans que je vienne remplir ce blog avec le moindre petit billet. Je m’en suis défendu bien souvent en disant que je n’avais plus vraiment le temps. C’est en partie vrai, ce qui signifie que c’est faux : la vérité, c’est que ces derniers temps, pas une fois je n’en ai réellement eu l’envie.

Car pour être totalement honnête, si je l’avais vraiment voulu, je dois avoir une bonne dizaine de billets tout prêts, écrits et relus, publiables en une seconde, qui trainent dans mes tiroirs. Mais même ceux-là, je n’ai pas eu le coeur à les sortir. Pourquoi ? je n’en sais rien. Même ma tentative de faire un pas de côté pour retrouver l’envie n’a pas vraiment pris. Sans doute le "coup de blues" qui a touché un certain nombre de blogueurs cathos au début de l’hiver dernier n’est-il pas totalement étranger à cela… Souvenez-vous : David coupait tout  du jour au lendemain (même s’il est partiellement revenu), le Chafouin se mettait une fois de plus en stand-by, Pneumatis prenait du recul, Henry le Barde pliait boutique… C’était une morne saison, accentuée par les invectives qui volaient un peu trop facilement. A l’époque, j’ai moi aussi été tenté de tirer ma révérence, mais l’attachement que je peux éprouver à l’égard de ces jolies années de chroniques en totale liberté m’en a empêché. Soyons encore un peu plus franc : je n’ai pas eu le courage de dire stop.

Flash-back. Un matin d’août 2008, au beau milieu d’une période assez peu amusante pour moi (pas de boulot, pas trop le moral), j’avais les yeux fixés sur le plafond de ma chambre, et soudain une idée m’a traversé l’esprit : et si j’ouvrais un blog ? Ce serait l’occasion de me détendre en écrivant ce que je voulais sur des sujets que je choisirais, sans la moindre contrainte stylistique. Un espace de liberté, pour parler de ces sujets qui me tiennent à coeur : la foi, la légèreté, les petites choses d’une banalité capitale. C’est comme ça que ce site s’est ouvert, sans la moindre ambition (la "cathosphère" n’existait pas vraiment, le public potentiel se limitait dans mon esprit à quelques dizaines de personnes – vraiment), sans la moindre pression, sans le plus petit début de réflexion à un "projet".

Sauf qu’il s’est alors produit quelque chose d’un peu étrange : j’ai vu la courbe des statistique augmenter à une rapidité assez saisissante pour moi : de quelques lecteurs, on est passé à plusieurs dizaines, puis 150, 300, 700, plusieurs milliers de visiteurs quotidiens. Ce qui n’est pas grand chose : juste une petite goutte d’eau dans l’immensité du web ; je crois ne l’avoir jamais perdu de vue et ne m’être jamais trop pris au sérieux. Mais j’avoue avoir tout de même été pris par l’ivresse de ces statistiques, et avoir ressenti une sorte de "responsabilité" vis-à-vis de ces lecteurs fidèles, qui trouvaient sans doute dans mes billets un peu de légèreté et d’humour, un ton qu’ils n’avaient peut-être pas l’habitude d’entendre ailleurs dans l’Eglise… De là est née une forme de pression, avec l’insignifiante ambition de faire grimper encore un petit peu cette jolie courbe ascendante. C’est amusant, mais ça prend du temps. J’avais du plaisir à le faire, même si je me forçais parfois un peu à tenir le rythme.

Une autre période est arrivée alors, celle des rencontres. Erwan, Bruno, David, Natalia, Amaru, Benjamin, Eric… et tant d’autres. De blog en blog, un joli petit réseau s’est tissé, l’idée de se regrouper en "Sacristains" a germé. On s’est retrouvés autour d’un verre, d’un projet commun, de fruits rouge surgelés (pas décongelés). Sont nées quelques amitiés certes entoilées, de blogs en réseaux sociaux, mais pas virtuelles pour deux sous. De ces rencontres sont nées, au fil du temps, de belles conversations épisodiques (Mme E. Duval et Gérard F. se répondaient), des séances photos amusantes, des interventions un peu surréalistes à la radio (ces rires en direct avec Natalia font partie de mes meilleurs souvenirs), quelques projets sympa pour appeler à la vérité, etc.

Et autre chose s’est enclenché pendant ce temps. Je n’avais pas d’idée derrière la tête en ouvrant un blog (soit dit en passant, je m’attriste parfois de sentir un peu trop une ambition derrière certains "petits nouveaux" qui se lancent – si vous pardonnez cette parenthèse de vieux con), mais s’il avait fallu formuler un projet, une envie, je crois qu’un prolongement éditorial aurait été très à mon goût. Il me semble que c’est le Barde qui disait, en s’en allant, que les blogs réussis étaient ceux qui débouchaient sur autre chose. C’est contradictoire avec la phrase qui précède, je sais, mais j’ai le sentiment de ce point de vue d’avoir "réussi" le mien. Sortir un album des Disciples avec Elvine, c’était le pied. Collaborer avec Paul Clavier sur le Dico catho, c’est carrément une énorme fierté. Faire le Cathologue, c’était au-delà de l’imaginable. Et tout ça, bien sûr, seulement dans le petit-milieu-catho-catho-bien-restreint, je sais, je ne l’ai jamais perdu de vue. Mais participer à des projets aussi sympa, en s’amusant et en profitant de chaque instant, qui oserait dire que ce n’est pas une chance énorme ? (D’autres trucs sont d’ailleurs encore en cours d’élaboration, on en reparlera en temps voulu…)

Bref. J’ai adoré chaque moment. Mais je mentirais si je disais que ça peut continuer comme ça a été – et d’ailleurs personne ne me croirait. Il n’est pas question de fermer ce blog, mais de reconnaître que plus de cinq ans ont passé et que ma vie a changé : j’ai déménagé (trois fois), changé de boulot (deux fois), je me suis marié (une fois !). Les projets nés sur blog sont aussi venus prendre leur digne place dans mon agenda, mes billets sans prétention ont eu des débouchés jusque parfois dans ma vie professionnelle. Et surtout, surtout : ma foi, ma façon de vivre l’Eglise, mon rapport au Christ a changé. Constamment. C’est extraordinairement enrichissant, et je sais que cette petite histoire numérique y est pour beaucoup.

Quid de la suite, alors ? Je n’en sais rien. La maison reste ouverte, même si elle mériterait quelques travaux, et on verra bien si le temps et l’envie renaissent pour quelques humeurs, quelques petits trucs à partager. En tout cas, si ce blog devait (encore) mourir à petit feu, merci à tous pour ces heures et ces jours d’échanges, de clins-d’oeil-et-Dieu, de discussions, pas d’invectives (faut pas déconner non plus). C’était précieux, et ça l’est encore.

Bises mes lapins. A un de ces quatre !

*

P.S. L’illustration de ce billet reprend une case mythique de comics, qui voit Peter Parker renoncer à être Spider-Man ("Spider-Man : No More"). On sait tous qu’il finira par reprendre le costume quand même.

About these ads

40 Commentaires »

  1. Merci Edmond :) !

    Commentaire par Zabou the terrible (@Zabou_pdlg) — 21 septembre 2013 @ 11:16

  2. Pareil que ma copine sacristine, Edmond Merci !

    Commentaire par Anne-Claire — 21 septembre 2013 @ 11:28

  3. J’ai toujours su que tu étais un super-héros. Vivement le super-méchant qui t’obligera à faire ton retour !
    Et merci pour cette invitation à relire Mme E. Duval !

    Commentaire par Goéland — 21 septembre 2013 @ 11:28

  4. Oh, que je te comprends ! Merci pour toutes ces années… dans l’espérance d’autres encore plus belles et (un peu) folles peut-être, autrement ?
    Signé : l’auteur d’un blog (presque) à l’abandon :)

    Commentaire par P. Vianney + — 21 septembre 2013 @ 11:36

  5. Merci pour toutes ces années Edmond. C’était top ici. C’est sûrement toujours top ailleurs, d’une autre façon, d’une autre manière. Du fond du coeur, thanks. Et au plaisir de te croiser ici ou autre part. :)

    Commentaire par Eliette — 21 septembre 2013 @ 12:48

  6. Merci pour tout! De nous avoir fait rire, pleurer parfois (mais d’émotion), fait réfléchir (pas facile!), fait grandir… d’avoir été un peu notre héros quand même… Mais je comprends, ça ne peut sans doute pas durer… Mais la dernière phrase du billet nous fait quand même (un peu) espérer :)

    Commentaire par AC — 21 septembre 2013 @ 13:06

  7. "Les petites choses d’une banalité capitale" ; oui tu es un peu le Vincent Delerm de la cathosphère, et les articles de ce jus vont me manquer – à l’heure où je pense ouvrir un ou deux blogues parce que justement je m’ennuie au travail – mais je me réjouis de voir que des vrais projets ont pris la place de celui-ci. Merci pour ces billets, ces années et ces moments passés, comme La première gorgée de bière, valable pour chaque article.

    Commentaire par Mary Tudor — 21 septembre 2013 @ 13:18

  8. Merci (à tous les "Sacristains" !) pour cette belle aventure "virtuelle" ^^

    Commentaire par Dialogue-Abraham — 21 septembre 2013 @ 13:53

  9. Ah ben voilà, il faut beau, tu tailles la haie, tonds la pelouse, joue avec les enfants. Et là, d’un coup, tu apprends que tu as raté ton blog.

    Commentaire par Koz — 21 septembre 2013 @ 14:49

  10. @ tous : Merci pour ces funérailles de première ! ça fait chaud au coeur (quoiqu’un peu drôle).

    @ Goéland : A force de me référer à Peter Parker "pour de rire", il fallait bien que je file la métaphore jusque là… (Note le verbe "filer", hein !)

    @ Vianney : Toi aussi tu as déménagé, changé de taf et t’es marié ? ;)

    @ Mary : David te remercie de m’avoir comparé à Vincent Delerm, lui qui se traine une étiquette de Philippe depuis des années…

    @ Koz : Mais tu sais bien que tu as fait bien des choses à partir de ton blog ! Tu n’en es pas resté à une exposition stérile de ce que tu penses, tu as engagé le débat, étudié, ferraillé et même lancé quelques bons projets… (Mais tout ça, tu le sais. Tu voulais juste te l’entendre rappeler !)

    Commentaire par Edmond Prochain — 21 septembre 2013 @ 16:40

  11. Scouiiic glapi glop couic couic clape !
    Ben quoi, on me traite de lapin, je clapis !

    Bon et sinon je vais être hyper originale : ce furent de bons moments de rire et d’émotion sur ton blogue. La blogo sans toi, c’est un p’tit peu moins chouette, mais on t’en veut pas. Bien au contraire. Alors à la revoyure, merci d’avoir été là, et fais attention à toi Peter.
    Et n’oublie pas : with great power, comes great responsability ! ;)

    Commentaire par Nitt — 21 septembre 2013 @ 16:52

  12. Encore un Bisounours qui se fait la malle. Les Âges sombres peuplés de gens qui se prennent au sérieux s’étendront-elles sur la cathosphère ?
    On a un peu l’impression d’un âge d’or qui s’éteint, un peu comme la fin des sixties à Londres ;)

    En tous cas merci pour ton blog et ses produits dérivés ! On attend les autres projets avec impatience.

    Commentaire par Henry le Barde — 21 septembre 2013 @ 17:03

  13. @ Henry : Tu voudrais dire que… l’hiver vient ?!

    Commentaire par Edmond Prochain — 21 septembre 2013 @ 17:14

  14. Whaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn Bouuuuuuuuuuuhhhhhhh snif snif. C’est tout ce que j’avais à dire.

    Ah si, question : la synchro avec l’équinoxe était donc faite exprès ? Tu nous fais le crépuscule d’une existence à l’aube d’un jour nouveau ? l’équidistance de l’ombre et de la lumière, funèbre annonce d’une renaissance… Pardon, je délire.

    Bon, sinon de toute façon bloguer, c’est très surfait… comment il disait l’autre déjà ? Tenir un blog : "Ces prises de parole individuelles de quelqu’un qui dit ce qu’il pense sans jouer le jeu d’un véritable échange publique." (moi j’aime bien les amis de Koz, ils sont rigolos des fois, alors je les cite).

    Bisous, à bientôt.

    Commentaire par pneumatis — 21 septembre 2013 @ 18:07

  15. Les anonymes aussi aiment ce blog et espérent que ce n’est pas un enterrement définitif, ce qui ne serait pas très catholique en plus… J’aime pas trop les bisounours mais c’est je suis d’accord avec Henri le Barde (qui nous manque aussi- ma liste de favoris est en berne), ce qui est bon c’est de savoir (sou)rire… et de le partager!

    Commentaire par MB Feildel — 21 septembre 2013 @ 19:05

  16. […] Ce crotale de David Lerouge me l'aura fait remarquer dix fois, cent fois : les semaines et les mois s'accumulent sans que je vienne remplir ce blog avec le moindre petit billet. Je m'en suis défend…  […]

    Ping par Même pas mort ? | Voir et prier | Scoop.it — 21 septembre 2013 @ 19:06

  17. Merci pour ces nouvelles. Bonne continuation.

    Commentaire par fyrdblog — 21 septembre 2013 @ 20:52

  18. @Edmond: "Merci pour ces funérailles de première !" ou départ en retraite ça marche aussi ;) (un pot, un pot tralalalalère)

    Commentaire par Eliette — 21 septembre 2013 @ 21:16

  19. En fait, non, c’était même pas ça. C’était une façon de ramener ma pomme, une fois de plus. :-)

    Commentaire par Koz — 21 septembre 2013 @ 21:45

  20. "Prochains très chers,
    Je vous ai convoqués dans ce billet non seulement pour renouer avec une heureuse tradition, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, de mes choix successifs et de mes engagements, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère bloguinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière.
    Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour discourir avec légèreté de la foi, lire la Bible avec audace, et annoncer l’Evangile, la vigueur du regard bienveillant et de l’esprit alerte est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié.
    C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer à l’écriture dans le blog Edmond Prochain, qui m’a été confié par les lecteurs vers 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, la blogosphère, siège de polémiques cathos en tous genres, et des aventures plus ou moins spirituelles sera en vacance de mes billets et le conclave pour l’élection du nouveau Blogueur Catholique devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire."

    Il y a des coïncidences qui ne trompent personne. Merci Vieux frère.

    Commentaire par David — 21 septembre 2013 @ 22:04

  21. Tu sais quoi ? Tu tapes juste, en fait. C’était déjà un peu moribond fin 2012-début 2013, et il n’a eu que cette annonce et le conclave pour me faire sortir (un peu) de ma torpeur… Comme un au revoir impossible à manquer, et aussi une prise de conscience le jour où ces mots ont été prononcés : je pourrai aimer énormément son (ses) successeur(s), je pourrai trouver à redire à certains aspects de son pontificat, mais profondément, définitivement, je serai de la "Génération Benoît XVI", comme certains ont pu être de la "Jean-Paul II". C’est constitutif de mon engagement de chrétien.

    Commentaire par Edmond Prochain — 21 septembre 2013 @ 22:17

  22. tu sais quoi, je trouve que son successeur te succède très bien aussi, pour savoir donner "la foi en déshabillé", avec la légèreté que ça suppose, le talent pour mettre en valeur, et l’exigence pour que ça soit beau et vrai, jusque dans le sourire complice qui épice le tout. Et comme François le fait bien, je trouverai d’autres moyens de nourrir mon admiration pour ton regard apaisé et joyeux sur tes frères, sur le monde, sur la foi, entraînant tous ceux là vers Dieu. C’est con, tu as du talent pour cela. Il faudra maintenant le donner les yeux dans les yeux. Fin de l’écran, c’est le temps du vivant. Et tu viens d’en embarquer une avec toi. Je lui fais confiance, elle saura te faire aimer encore plus grandement! Je t’embrasse, bel ami.

    Commentaire par David — 21 septembre 2013 @ 22:22

  23. Pfff… moi tout ça, ça me met de très mauvais poil, alors je vais déchaîner ma mauvaise foi.
    Pétard, ya quand même un élément qui m’a frappé. Pas un moment nous ne sommes intervenus dans ta réflexion ! Tu as examiné tes envies, ton humeur, le temps qui passe, l’environnement qui change… mais nous bord*** ? Toi qui fus si souvent et malignement sacerdoté par les crotales de tous poils (hum hum, ça doit pas arriver si souvent), n’as tu pas pensé aux homélies quotidiennes ou hebdomadaires ? tu crois qu’ils en ont toujours l’envie nos prêtres ? Le bien que tu nous faisais, cette manière de jamais nous laisser indemne, cette capacité à rire de toi qui nous conduisait à rire de nous, cette légèreté qui avait la faculté logique mais paradoxalement rare de nous élever, cette permanence du blogue qui rejette dans l’éphémère livres et vidéos (car qui relit, qui revoit, franchement ?), toussa nous, on va gérer comment ? nan c’est pas possible, oublie tous ceux qui t’ont trémoloment enterré, et reviens, oublie tes états d’âme, reviens dans le nécessaire, c’est-à-dire le don.
    Le seul argument qui aurait pu me faire faiblir, c’est Sarah, on eût pu comprendre qu’elle fût un peu jalouse de tous ceux qui s’élevaient par toi. Mais tu ne l’as pas évoqué. Je considère donc que tu n’as aucune raison valable en dehors de ton nombril.
    Toi qui adores les pétitions idiotes, je propose donc de lancer une pétition jusqu’à ce que tu fasses passer notre envie avant la tienne.
    Bon d’accord, c’est un peu un essai pour transformer ma tristesse en colère, ce qui est toujours bien plus confortable. Mais quand même, ya un peu de vrai, nan ? Ton pseudo, il est un peu là pour nous aider, non ?
    PS. Le pire, c’est que ton com 21 m’a fait le même effet que pas feu tes billets. Et que du coup, je te pardonne tout. Pfff… tout passe, oui, vraiment.

    Commentaire par Vieil imbécile — 21 septembre 2013 @ 23:41

  24. J’espère que le blog ne disparaitra pas, même si on doit vous attendre…et nous sommes nombreux

    Commentaire par berger elisabeth — 22 septembre 2013 @ 0:50

  25. Oh ! pis tiens, tant qu’à faire… comparer Edmond à Vincent Delerm me fait le même effet qu’une comparaison entre JS Bach et Jo Akeps’. Edmond étant Jean-Seb, bien sûr :)

    Commentaire par Vieil imbécile — 22 septembre 2013 @ 8:58

  26. @u vieil imbécile : D’une part, je n’ai pas dit que c’était fini, même si tout le monde l’interprète comme ça. Si demain j’ai l’envie d’écrire un truc, je n’aurai aucun complexe à faire un billet. Non, ce que je dis, c’est qu’après des mois de silences, la moindre des choses est de l’expliquer, d’essayer de l’apprivoiser, ce silence.

    Et la différence fondamentale entre le blog et l’homélie, c’est que la seconde est l’une des manifestations d’un don (total), alors que le premier n’est que partage (plus ou moins narcissique, d’ailleurs). Je n’ai reçu aucune mission pour cela, même si je l’ai vécu partiellement comme une conséquence de ma mission de baptisé.
    Mais, soyons clair : je n’ai strictement aucun devoir vis-à-vis des lecteurs, je ne vous dois rien. Tout ce qui se vit sur ces pages est gratuit : ce que je donne dans les billets, ce que vous donnez en commentaire. Et c’est tout. C’est beaucoup, c’est beau, mais c’est tout. La seule chose que les lecteurs m’ont apporté qui pourrait éventuellement me rendre redevable d’un point de vue comptable, c’est une forme de micro-notoriété (toute relative). Sauf que je m’en fous, vous n’avez pas idée à quel point… Si ça ne tenait qu’à moi, même les livres que je publie je les publierais sous un nouveau pseudo, histoire de remettre le compteur à zéro et le titre en jeu, histoire d’être encore plus libre.

    Il y a un truc que j’ai répété à plusieurs reprise durant ces cinq ans, c’est que je trouvais triste que tant de gens croient avoir quelque chose à dire, alors qu’ils ont juste envie de dire quelque chose. Je ne veux pas tomber là-dedans – sans doute y suis-je tombé trop souvent d’ailleurs. Il faut que tout ça reste gratuit : il faut que raconter quelque chose de joli ou d’amusant soit le fruit d’une vraie envie, sinon ça risque trop de devenir seulement du remplissage pour entretenir mon ego.
    Tiens, je vais même le formuler autrement : en conscience, j’estime aujourd’hui avoir "mieux à donner" ailleurs, autrement. Ce n’est pas une fin, c’est une faim.

    Allez, sans rancune ?

    Commentaire par Edmond Prochain — 22 septembre 2013 @ 9:24

  27. Oh ! mais il ne peut pas être question de rancune ! Pis d’abord ta chute répond parfaitement à ma frustration (moi = la masse des lecteurs anonymes) de ne pas être dans ton équation, même frappé d’un facteur multiplicatif homéopathique. Si tu estimes avoir mieux à donner ailleurs, non seulement je m’incline (un peu de la même manière que le roi de la première planète petite princière) mais en plus je me réjouis et je chante "comment ne pas Te louer-hé-hé".
    Comme d’hab, tu le dis mieux, mais ce que je voulais exprimer avec toute ma mauvaise foi de vieil imbécile, c’était ça : "une conséquence de ma vie de baptisé". Il y a ainsi une mystérieuse consanguinité entre une homélie et un blogue. Qu’as-tu fait de ton frère ? ben… toi tu t’en es drôlement bien occupé. Merci.
    Je ne peux que citer mon saint (?) patron ,Lear : Pray you now, forget and forgive. I am old and foolish.

    Comment ne pas Te louer-hé-hé ? comment-han, comment-han…

    Commentaire par Vieil imbécile — 22 septembre 2013 @ 10:36

  28. Merci cher Edmond pour tout ce que vous avez fait !Il y a tjrs un pincement au coeur lorsqu’une aventure telle que celle-là (je parle en tant que lectrice) se termine: et je sais c’est proprement égoïste de ma part de ressentir cela . Moi , je ne vous ai rien apporté durant ces années , sauf faire le bouche à oreille pour vous faire connaitre …et les pensées positives que j’avais à votre égard.!!!(LOL) . Soyez heureux dans ce que vous faites et Bon vent comme on dit en Bretagne.

    Commentaire par Marie Fleur — 22 septembre 2013 @ 17:13

  29. Franchement, Edmond, tu aurais pu faire un effort pour remplir… Regarde, moi! Pas une semaine sans billet.

    Plus serieusement je suis tres touché par ce que tu ecris sur le rapport au lectorat, a ta pratique du blog , a l’evolution de tes envies et surtout au fait qu’un blog doit aussi produire du fruit autre que «yes, j’ai battu mon record de visites».

    Il me touche aussi parce que je ne l’ai pas encore ecrit, et qu’il faudra y venir. Sans doute redouté-je ce moment. L’as tu redouté, toi aussi? As tu longtemps trempé ton clavier dans l’encrier?

    Merci, en tout cas. Non seulement pour ce blog mais aussi pour ce qu’on a vecu tous ensemble, et aussi pour les Disciplez, le Cathologue,

    Commentaire par le chafouin — 23 septembre 2013 @ 7:55

  30. Je voulais bien sur ecrire les Disciples, pas les disciplez, et ajoiter le Dico Catho. allez, la bise, l’ami!

    Commentaire par le chafouin — 23 septembre 2013 @ 8:01

  31. que la route à continuer vous soit donc belle! … n’oubliez pas d’en faire profiter d’une façon ou d’une autre les autres…c ‘est ainsi qu’une opinion se forme, grandit, se nourrit… et nous en avons tellement besoin! que ce dynamism que vous avez eu nous soit une force pour trouver notre place!

    Commentaire par hourcade — 25 septembre 2013 @ 21:28

  32. Oh ! Spiderman… Le bon vieux héros…
    Il manque le "s" de "fruits rouges". ^^ (tu peux supprimer mon message après correction, ô chevalier de l’orthographe et de la syntaxe)
    Sinon… à bientôt ?!

    Commentaire par Trottinette — 26 septembre 2013 @ 12:59

  33. merci :)

    Commentaire par Mc — 26 septembre 2013 @ 19:46

  34. bon, ben soyons positif, effectivement, le texte ne semble pas être un point totalement final …Enfin espérons !

    En tout cas merci pour tous ces billets, et si passer moins de temps sur le blog vous permet de nous offrir de nouveaux cadeaux aussi beau que le dico catho, le cathologue etc …Et bien c’est un mal pour un bien !

    Mais bon si une pétition se monte , je signe ;-)

    Commentaire par Deguest Violaine — 28 septembre 2013 @ 10:59

  35. et puis ça permet de savoir le nom de famille de Violaine, c’est pas tout perdu, cette affaire :)

    Commentaire par David — 28 septembre 2013 @ 15:34

  36. reste l’espérance effectivement ;)

    Commentaire par Sophie — 4 octobre 2013 @ 12:03

  37. Et merci pour ce vieux post qui ne m’a jamais quitté: la prière à ND des Relouds

    Commentaire par fred — 4 octobre 2013 @ 13:08

  38. Je comprends TROP bien Edmond : mariage, enfants, boulot, toussa. J’ai du bois à couper.
    Sinon, encore de l’électro-rock de louange (colombien), le groupe Soulfire Revolution :

    Ils émanent de l’église charismatique colombienne Generacion 12, où ça sonne pas mal du feu de Dieu :

    http://www.youtube.com/watch?v=LLzi_zl2TH0

    Commentaire par Alex — 15 octobre 2013 @ 15:44

  39. Mon ptit lapin. Ce fut une chouette aventure en tout cas, de partager des blagues et des dessins avec "les diciples", et rien que pour ça, je suis bien contente d’avoir croisé ton blog. Alors bonne suite, mais surtout beaucoup d’humour hein !
    biiiiises
    l’Elvine

    Commentaire par elvine — 9 décembre 2013 @ 14:52

  40. Merci pour ces nouvelles, j’aime mieux ça et je comprends très bien que le devoir d’état prime sur tout le reste ;) Au plaisir !

    Commentaire par Agatheb2k — 7 janvier 2014 @ 14:18


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 141 autres abonnés

%d bloggers like this: