Le blogue d'Edmond Prochain

13 juin 2011

Apprenons à rire avec l’humour de nos amis antireligieux

Filed under: Actu — Edmond Prochain @ 10:12
Tags: , , , , , , , , , , ,

J’ai bêtement laissé passer ce petit monument d’humour anticlérical. C’est un tort : le communiqué de l’UNSA Éducation daté du 6 juin 2011 est une vraie petite merveille. Un chef d’œuvre d’implicite et d’autosatisfaction. Typiquement signé de la grande secte assemblée des "Gens qui savent". A côté, même le désormais célèbre communiqué du Grand Orient de France à propos de l’intervention du Cardinal Vingt-Trois sur la révision des lois de bioéthique pourrait passer pour un petit poème en prose à la gloire du Christ-Roi !

Pourtant, reconnaissons-leur au moins ça, l’UNSA a quand même davantage de raisons d’intervenir que le GODF n’en avait il y a quelques semaines. En soi, cette question de l’enseignement de la théorie du "gender" aux lycéens est suffisamment complexe pour considérer légitimement qu’il y a débat. Le problème n’est donc pas qu’ils répliquent à l’initiative des AFC ; le problème, c’est leur façon de le faire. Cette manière très irritante de refuser la moindre discussion, au prétexte que, de toute façon, ils ne partagent pas les idées de leurs contradicteurs. Bêtement, j’ai toujours cru que c’était le minimum pour qu’un débat s’installe ; il semble en fait que non.

Cela dit, j’insiste d’emblée : je n’entrerai pas dans le fond du débat. Pour une raison assez simple : la théorie du "gender" relève de dimensions suffisamment hétéroclites (malgré son nom très monolithique) pour que je n’aie pas la prétention de me lancer là-dedans sans reprendre moi-même une étude approfondie du problème. Certains de mes petits camarades l’ont en plus déjà fait, souvent avec talent, et je vois mal ce que j’aurais à apporter de plus que leurs différents contributions, pour et contre :

Quant à moi, en cette période d’examens, je me propose donc de réaliser une petite "étude de texte" du communiqué sus-évoqué (non, maman, "sus-évoqué" n’est pas une grossièreté). Décryptage malhonnête et outré, ligne par ligne, de l’humour pratiqué à l’UNSA Éducation…

*

L’ordre moral est de retour

C’est le titre. On n’a pas écrit "le nazisme", parce qu’on est un syndicat enseignant et qu’on essaie de montrer notre éducation avec des références plus fines en terme de "pas bien". (Mais putain, on avait bien envie de mettre "le nazisme" quand même !)

Les "Associations familiales catholiques"

Vous avez vu les guillemets qu’on leur a collés, hein ? Nan, parce qu’on a eu l’idée de faire ça pour montrer notre réprobation de principe vis-à-vis d’associations que même que d’ailleurs en vrai que on se demande des fois si elles seraient pas un peu illégales vu que y’a "catholique" dans leur nom et qu’on est quand même dans un pays laïque, toussa… Mais bon, admettons : on leur accorde le bénéfice du doute. Mais on laisse les guillemets.

lancent leur nouvelle croisade.

Là, c’est une super idée qu’on a eue à la relecture du communiqué : au début, on avait plutôt mis "les heures les plus sombres de notre histoire", mais on s’est dit que ce serait plus sournois (donc rigolo) de faire une référence pseudo-religieuse liée à la chrétienté. Alors on a voté entre l’inquisition espagnole et les croisades, qui ont gagné à une voix près.

Elles ont décidé de s’en prendre aux programmes de première des "sciences de la vie et de la terre"

Genre, elles avaient que ça à foutre. Bon, on s’occupe comme on peut : nous on gratte bien des Millionnaires dans la salle des profs, pour passer le temps… N’empêche que, là, les fachos cathos ils attaquent la seule matière où on peut parler librement de zizi sans subir des plaintes de parents. Et ça, franchement, c’est dégueulasse ! (Mais qui est l’abruti qui a laissé des guillemets ici ? C’est pas du tout leur place…)

et, comme le rappellent les programmes,

Z’avez vu, m’sieur l’ministre et m’sieur l’inspecteur ? On a vachement lu les programmes, hein ! Certains les ont même appris par cœur et affichés dans leur salon. Nos respects, hein, m’sieur l’ministre et m’sieur l’inspecteur : vous saluerez bien vôt’ dame de nôt’ part !

à "l’acceptation des différences".

Et on rappelle que les différences, c’est bien. Sauf quand les différences concernent des gens qui ne pensent pas comme nous ; mais ça c’est pas de vraies différences, c’est juste contre nature, d’abord.

Elles ont une cible :

Parce qu’en plus, quand elles attaquent, elles le font en visant un truc. Mais a-t-on jamais vu un tel niveau de perversion ?

l’homosexualité.

Bon, ça, elles le disent pas clairement, mais on préfère le dire tout de suite histoire d’emporter tout le monde dans l’adhésion à notre cause et bien jeter opprobre sur les "associations" sus-mentionnées.

Elles dénoncent la théorie du "genre" qui montre que les différences sexuelles ne peuvent justifier les inégalités entre personnes.

Au passage, simplifions à l’extrême cette théorie en insistant sur un aspect qui n’est pas visé par les fameuses "associations" – qu’on se demande d’ailleurs si ce ne seraient pas un peu les Légions du pape (les fameuses) qui seraient de retour. Plus c’est gros, mieux ça passe.

Pour ces associations intégristes,

N’ayons pas peur des mots, histoire de favoriser le débat.

l’hétérosexualité est la norme

Alors que dans la société, le mariage n’est absolument pas limité aux couples composés d’un homme et d’une femme. C’est juste chez les intégristes, ça.

et les identités entre hommes et femmes

Bon, on avoue : on a un peu merdé ici sur le concept d’ "identité entre"… Mais faut pas nous en vouloir : on a déjà parfois du mal à bien distinguer notre identité de prof et notre identité de militants, alors on n’arrive pas bien à concevoir l’identité comme un tout, et pas comme un truc fluctuant et divisé.

établies une fois pour toutes.

L’immobilisme, c’est mal.

Le mariage est la règle et ne peut que concerner les hétérosexuels.

Contrairement à la loi française en la matière, comme on l’a déjà (brillamment) montré. Nous, on s’en carre du débat sur le sujet : on a déjà tranché la question, et ceux qui sont pas d’accord sont rien que des gros fachos qui mériteraient d’être exilés.

Les associations reprennent les propos inquiétants et menaçants

Ouuuuuh…

du pape Benoît XVI

Faute de place, on n’a pas rajouté la note pour rappeler son passage dans les jeunesses hitlériennes. Mais on espère que le seul nom du pape suffira pour que tout le monde ait bien ce fait à l’esprit.

qui avait  déclaré que la théorie du "genre" représentait "l’émancipation par l’homme de la création et de son créateur".

On n’a pas mis de majuscule à "Créateur" exprès, en recopiant la citation, pour montrer qu’on ne croit pas à ces histoires à dormir debout. D’ailleurs, la calotte a l’air de dire qu’il est contre l’émancipation… comment se fait-il que ce mec n’ait pas encore été guillotiné ? (Au fait : on vous a déjà dit qu’on était athées et qu’on n’aimait pas trop les cathos ?)

L’utilisation de la laïcité, pour ce gouvernement, est à géométrie variable.

Déjà que nous on y comprend que dalle, alors l’État c’est pire. (D’ailleurs, l’État c’est toujours pire… Mais on s’éloigne du sujet, là.)

Il l’invoque sans l’appliquer à lui-même comme ce fut le cas à Latran

Président : ramasse tes dents ! Bisque bisque rage !

ou lors de la cérémonie de "béatification" d’un pape.

La vache : on est trop doués, nous, avec les guillemets ! C’est trop joli et ça montre tellement trop bien tout le mal qu’on pense de ces pratiques archaïques… Hahaha !

Il s’en sert pour mieux faire oublier qu’il en oublie les principes et la portée.

Vous inquiétez pas : nous non plus on est pas certains d’avoir bien saisi toutes les implications de cette phrase. Mais elle fait tellement bien qu’on n’a pas eu le cœur de l’enlever !

Le ministre de l’Éducation nationale

Coucouuuuu patroooooon !

cèdera-t-il aux pressions des intégristes catholiques ?

Attention : panpan culcul ! Céder aux intégristes, c’est pas très gentil parce que c’est vraiment des gros méchants, les intégristes. Et faites-nous confiance pour savoir reconnaître un intégriste quand on en voit un : c’est super méga fastoche : un intégriste, c’est quelqu’un qui a des convictions que je ne partage pas. Et qui ose le dire, en plus ! (Le con !)

Ou y résistera-t-il ?

S’il ne cède pas, c’est qu’il résiste. On a bien réfléchi à toutes les possibilités possibles : y’avait aussi l’hypothèse qu’il s’en foute complètement, mais ça faisait désordre dans un communiqué alarmiste…

Pour l’UNSA Éducation,

C’est nouuuuuuuus !

les Églises, quelles qu’elles soient, n’ont pas à donner leur avis sur des programmes scolaires

D’ailleurs, si elles pouvaient complètement fermer leur gueule, ça nous arrangerait pas mal.

qui visent à la formation de  "citoyens" et non de "croyants",

Car, c’est bien connu, les "croyants" ne sont pas des "citoyens". Ce sont des sous-hommes.

sauf à vouloir défaire la loi de séparation des Églises et de l’État.

Ta-daaaam ! Vous avez vu : on avait réussi à se retenir de mentionner ça jusque là. C’était un pari avec Maurice Lebrau, un copain du PMU : il nous doit une tournée de Stella, du coup. Parce que c’est pas tout ça, mais on a fini notre journée, nous…

*

En conclusion, je dirai donc : Hihihi (rire bête).

Thème Rubric. Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 142 autres abonnés

%d bloggers like this: