Métro, mais pas trop

Humeur(s)

J’inaugure une série sur les choses vues ou entendues dans le métro. Le métro, pour toi qui n’a pas la chance de vivre dans cette ville capitale qu’est Paris, c’est un endroit génial où on croise des gens avec qui on ne parle pas (sauf qu’après, certains regrettent) et où on profite de conversations qui ne nous concernent absolument pas.

L’autre jour, donc, il y avait un couple (?) à côté de moi. On va dire qu’ils s’appelaient Samantha et Ænésidème, pour faire simple. Toi aussi, subis leur pertinent dialogue :

Samantha : Je comprends pas.

Ænésidème : Quoi ?

Samantha : Les chrétiens, ils font bien la fête aux Rameaux ?

Ænésidème : Euh… ben ouais, je crois.

Samantha : Mais si, tu sais ! Ils font des trucs avec des branches, et tout.

Ænésidème : Ah ouais, peut-être.

Samantha : Mais pourquoi ils recommencent juste après en mettant Pâques une semaine plus tard ?

Ænésidème : Euh…

Samantha : C’est bizarre, non ? Les Rameaux, ça suffit pas ?

Ænésidème : Oh, tu sais, c’était toujours une occasion d’avoir un jour férié de plus…

Voilà. Toi aussi tu es émerveillé par la profondeur de cet échange ? Bel exemple du sens qu’à encore Pâques dans la société. Et je ne parle même pas du fait que les Rameaux tombent toujours un dimanche, donc ça va être dur d’y caser un jour férié… M’enfin bref, grumph !

Publicités

Une réflexion sur “Métro, mais pas trop

  1. Mais non pas grumph : ha ha ha ha ha haaaaaa!
    Au moins.

    Bon, après, savoir si je ris de façon totalement charitable ou non, c’est à voir.

    Mais tout le monde le sait qu’en plus d’être des coincés, les cathos sont des fainéants. Ils cherchent rien qu’à avoir des tas de jours fériés tout le temps pour roupiller : déjà, ils clament partout que le dimanche on travaille pas, et gnagnagna, même que Monseigneur Vingt-Trois l’a rappelé y a pas (si) longtemps, et puis ils ont la manie de coller des fêtes partout et en plus quand on annonce qu’on va leur retirer des lundis de lendemain de fête, souvent, ça les fait couiner.

    Ce que l’on dit moins, c’est qu’aujourd’hui les fêtes sont encore dans le calendrier du pays le plus laïc du monde – puisque le concept y est réinventé régulièrement – mais que si on proposait aux gens de supprimer Noël, même s’ils ont totalement oublié à quoi ça sert, ils crieraient de fois plus fort que les cathos…

    Ah et, j’aime énormément ta façon de choisir des prénoms simples pour rendre le dialogue plus accessible à nos cerveaux de mouches.

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s