Hommage à la jolie blonde qui levait les yeux au ciel

Humeur(s), Médias

Ce n’est plus d’actualité, mais ça fait trop longtemps que cette image me trotte dans la tête : il fallait que je t’en parle ! Alors je le fais. Voilà.

Le 18 juillet dernier (en plein pendant les JMJ, donc), j’ai été ébloui, émerveillé, fasciné, envoûté, hypnotisé, enchanté, charmé, séduit, conquis… en un mot : Waaaahou ! Pourquoi ? te demandes-tu. Tout simplement parce qu’une blondinette a illuminé ma journée avec une petite phrase, d’une intelligence renversante.

Rien que ça.

Pourtant, j’aime autant te le dire tout net : c’était pas gagné. Car figure-toi que c’est arrivé pendant un reportage du 13h, sur TF1. Oui môssieur ! (… Oui meûdame ! … Oui meûm’zelle !)

Là, je sens que tu es étonné. Tu es étonné, hein ? Alors je vais te poser la situation. C’était un sujet sur les rapports entre le pape et les jeunes réunis à Lourdes. Le journaliste constatait notamment la popularité de Benoît XVI (sans éviter quelques clichés, mais c’est aussi à nous de tout faire pour qu’ils reviennent moins souvent). Et là, entre deux morceaux de commentaire, le voilà qui interroge une jeune dans la foule.

Voix « off » : « Même si ses prises de position ne font pas l’unanimité, le pape reste LA référence. »

Question « in » : « Est-ce qu’on est obligé d’être d’accord avec lui ? »

Là, je te vois venir : « Attention ! Question piège sur la morale de l’Église ! » C’est vrai qu’à première vue, on pourrait croire qu’il n’y a que deux options : 1) elle répond non, et elle montre que les jeunes sont en décalage avec le pape ; 2) elle répond oui, et elle passe pour une coincée de plus (qui ne pense même pas par elle-même, puisqu’elle serait « obligée »… tu vois le truc !).

Bref : t’es un peu comme moi, tu la sens dans un sale pétrin, la jolie blondinette…

Eh bien non ! Elle ne se laisse pas démonter par la question, et donne même une réponse brillante. D’abord, elle commence par montrer par un léger sourire (et les yeux très sensiblement levés au ciel) qu’elle a très bien compris là où on cherche probablement à l’emmener.

Puis, dans un sourire que je vais qualifier de charmant, elle réplique tout simplement :

« Le pape représente la foi catholique, et… je crois que quand on a la foi on est forcément d’accord avec le pape ! »

C’est lumineux d’intelligence. Tu sais pourquoi ? Parce qu’elle retourne complètement la question ! Elle place sa réponse résolument sur le plan de la foi, en laissant de côté les questions de morale (somme toute secondaires). Ensuite, elle rejette l’idée de l’obligation en faisant de l’accord avec la pensée du pape une simple conséquence de la foi ; et non le contraire.

C’est tellement vrai, tellement évident et tellement bien dit !

Jolie blonde qui levait les yeux au ciel, je ne sais pas qui tu es ni comment tu t’appelles, mais je veux te dire merci. Du fond du cœur. Merci de ne pas t’être laissée impressionnée par la caméra. Merci d’avoir su trouver de tels mots. Merci surtout pour cette leçon de finesse et d’intelligence.

(Pour un peu, je tombe amoureux !)
Publicités

4 réflexions sur “Hommage à la jolie blonde qui levait les yeux au ciel

  1. Une très belle illustration de l’Évangile de Matthieu au chapitre 12 verset 11-12

    « Quand on vous amènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous préoccupez pas de la manière dont vous vous défendrez, ni de ce que vous direz;
    car le Saint-Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire. « 

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s