Silence, on prie (aussi) !

Humeur(s)

Choisir un groupe de prière, ça peut être la croix et la bannière ! (Je parle pour les Parisiens.)

Selon les sensibilités, les affinités, les disponibilités, les proximités géographiques… Bon, tu vois le tableau. Pourtant, c’est essentiel de trouver un endroit où l’on se sent bien, et surtout où l’on peut éventuellement avoir envie de revenir régulièrement !

Avec les groupes de prière chachas, on a souvent peur que ça vire au « peu orthodoxe » ! (Je parle pour les pharisiens.)

Des jeunes qui chantent fort (trop ?), parfois en langue (trop ?), parfois en dansant (trop ?), et parfois en ajoutant plein de commentaires après (trop là encore ?)… il y a de quoi rebuter le pèlerin de passage, faut être honnête ! Le reproche classique – et parfois certes un peu mérité – c’est de dire que ces assemblées privilégient la louange et l’émotion, voire le « planage », au détriment du fond et de l’intériorité.

Imagine alors ma surprise en arrivant hier soir au groupe de prière de l’église Saint-Laurent (Paris Xe). On est là, tranquilles, peinards, devant l’autel ; on s’apprête à commencer à louer, tranquilles, peinards (normal, quoi)… Et puis, vlan ! L’un des animateurs invite tout le monde à s’asseoir et à faire silence pendant de longues minutes. Eh ouais ! Aussi étonnant que bienvenu (ça m’a fait le plus grand bien).

Comme quoi même un groupe du Renouveau sait se renouveler de temps en temps.

[MAJ : Des esprits chagrins voudront peut-être me faire remarquer que j’ai écrit le contraire ici, donc je préfère anticiper. C’est vrai. Mais c’est faux, aussi. Ça n’a rien de contradictoire, en fait, ce sont juste deux dimensions d’une même idée… Voilà : normalement, tu devrais passer tellement de temps à essayer de comprendre ce que je viens de dire que tu vas en oublier ta remarque de fâcheux !]

* * *

Et sur le site internet de Saint-Laurent, on peut voir une petite pub sympa (j’aime beaucoup le style épuré) :

Publicités

3 réflexions sur “Silence, on prie (aussi) !

  1. Ce qui est encore plus dur, c’est quand t’habites une région où il ne se passe rien, où le renouveau charismatique n’existe pas, ou que t’en as pas entendu parler… et qu’il faut attendre l’été et Paray pour te ressourcer… alors en ce moment, je prie pour qu’à Paray cet été, je rencontre des jeunes de ma région pour enfin trouver un groupe de prières qui me fasse du bien tout au long de l’année ! C’est vraiment dur d’être isolée, sans personne avec qui partager ma foi hormis ma famille…

    ps : t’as vu, je suis en train de lire tous les anciens articles, petit à petit… mais t’inquiète pas, je vais pas tout commenter quand-même ;o) d’ailleurs, je ne sais même pas si tu le verras ce commentaire sur un article très vieux, du temps où je ne savais pas qu’il existait des blogs pareils !

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s