Dans la vie : réussir

Humeur(s)

Les routes sont des endroits magiques. (T’inquiète : ce billet ne va pas être poético-planplan… et pour te rassurer, j’annonce : une grossièreté à venir dans les prochaines lignes !) (Faut que j’arrête de faire des parenthèses aussi longues dès le début d’un billet.) (Faut vraiment que j’arrête…) Donc, la route, c’est top super cool, parce qu’on y voit tout plein de trucs parfois pas marrants mais parfois quand même si ! Même que des fois, y’a des philosophes qui écrivent des idées qui font chauffer dans ma tête, du genre :

Et ils ne craigneront (sic) rien car ils sont la peur.

Ou aussi, ça arrive :

Bonnes vacances les bourgeois !

Admire cette alliance parfaite de poésie, de culture et d'indéniable talent graphique...

Et puis alors une fois, j’ai lu ça sur une passerelle d’autoroute :

Tu l’as réussie ta vie connard ?

(La grossièreté, elle était là.) Forcément, quand t’es au volant et que t’as que ça à faire, à part regarder la route et écouter ta stupide cassette de Jean-Jacques Goldman qui coupe au milieu de Je te donne [*], bah ça te fait pas mal réfléchir. Donc tu commences à te demander si tu l’as réussie ta vie ou pas. En admettant que le fait que tu sois un connard ne faisait pas partie de la question : ça, c’était plutôt un vocatif affectueux. On va dire ça.

Et puis alors, ça tombe pas trop mal que Connard (je l’appelle pareil, j’espère qu’il ne m’en voudra pas) m’ait interrogé à ce sujet, parce qu’en ce moment je suis en train de lire, entre autres, ce livre-là :

La couverture est jolie, en plus.

La couverture est jolie, en plus.

Alors là, bon, je t’arrête tout de suite : tes remarques du style : « Pff ! le manuel pourrave qui donne des conseils pourraves ! », tu te les gardes. D’abord parce que t’as répété deux fois « pourrave » dans la même phrase, ensuite parce que ce livre est vachement mieux que ça.

Tiens, lis toi-même un extrait :

Les livres sur le bonheur sont aujourd’hui pléthore. Et cependant, on dirait que les hommes n’ont jamais été plus malheureux qu’à notre époque. Le philosophe et sociologue américain Eric Hoffer partage l’avis de Zhuang Zi lorsqu’il voit la cause de ce mal-être dans la quête démesurée du bonheur : « La recherche du bonheur est l’une des sources premières du malheur. » (…) Mais il n’est pas besoin de chercher le bonheur hors de nous-mêmes, car il est déjà en nous. Il nous faut seulement nous sonder nous-mêmes et découvrir la richesse de notre âme.

Ce qui fait la différence entre n’importe quel bouquin croûteux sur les prétendus secrets du bonheur et ce livre, c’est qu’il s’appuie sur des fondements philosophiques, théologiques et spirituels un peu plus élaborés quand même (et puis il les cite, ça fait jamais de mal). D’ailleurs, ce qui m’a attiré, c’est moins le titre que l’auteur : Anselm Grün est en effet à l’origine d’un ouvrage passionnant sur l’identité masculine, interrogée à travers les grandes figures de la Bible.

Et donc, pour te répondre, Connard, je ne sais pas encore si j’ai réussi ma vie… mais j’y travaille !

* * *

[*] C’est pas moi qui n’aime pas la technologie, c’est ma vieille Polo.

Publicités

3 réflexions sur “Dans la vie : réussir

  1. Le connard que je suis (je te rassure et je finis la parenthèse, sinon elle sera aussi longue que la tienne ;-))) te remercie pour la recension de ce livre. Dès que j’aurai fini le livre « N’oubliez pas l’amour » (sur la vie de St Maximilien Kolbe) je le lirai.

  2. Nan, c’est pas TA cassette, si c’est ce que tu insinues !
    Sur la tienne, tu avais coupé toi-même la chanson pour l’avancer au solo de guitare. C’est pas pareil. Du tout.

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s