Rions un peu avec mes confrères folliculaires

Humeur(s), Médias

Rions, mais alors rions jaune. D’habitude, je suis plutôt le bon gars qui prend la défense des journalistes, un peu par corporatisme, peut-être, mais surtout parce que je connais les contraintes du métier. Pourtant, là, faut pas déconner : il y a quand même des limites !

La soirée avait pourtant bien commencé. Je m’étais revu Frantic, j’étais sur le point de me pieuter gentiment, tranquille, pour bouquiner une petite heure avant d’aller rêver que je suis un cowboy et que les indiens nous ont tendu une embuscade dans un défilé escarpé (le seul chemin pour rejoindre la vallée), ou bien que je suis un agent secret chargé d’arrêter un dictateur moustachu et mégalo (et méchant) qui a construit une base secrète à l’intérieur d’une pyramide inca, ou peut-être que je suis un astronaute qui pose le pied pour la première fois sur la planète Traukoul… Sauf que voilà : l’autre, là, le gars qui taffe au Monde.fr, il m’a arrêté en plein vol.

Dodo retardé ; billet rageur lancé ! Non mais !

Voilà ce qu’on peut lire en ce moment sur le site (en attendant qu’ils corrigent, sans doute, alors j’ai fait une capture d’écran) :

J’avoue : j’ai même pas lu tout le papier. Le titre m’a suffi, et largement encore ! Allez, juste pour le plaisir, je te le remets :

Pour la première fois en France, un prêtre de l’Opus Dei a célébré une messe

Pff ! C’est-y pas Dieu possib’ d’en êt’, aussi bête !!

Alors, bougre d’âne (oui, je suis pas content !), je vais t’en apprendre une bonne : ce gars dont au sujet duquel tu nous causes… bah c’est un prêtre ! Et un prêtre, ça fait quoi (entre autres) ? … hein ? Je te le donne Émile : ça célèbre des messes !

Môssieur a sans doute lu dans l’AFP que le père Franck Touzet avait célébré aujourd’hui sa « première messe ». Mais fallait lire jusqu’au bout, banane, et tu aurais vu que la dépêche disait : « sa première messe… dans une église de Toulouse » ! Eh ouais, aussi incroyable que ça puisse paraître, ce jeune curé (66 ans, quand même !) en avait déjà célébrées deux ou trois avant. Minimum. Enfin… tu pouvais pas savoir, puisque t’y étais pas, hein ! C’est pas d’ta faute.

Cela dit, la prochaine fois, à défaut de vérifier un peu ce que tu écris en titre (c’est compliqué, je te l’accorde), réfléchis juste deux secondes. Il n’y a vraiment pas besoin d’être un spécialiste des religions pour comprendre ça…

Publicités

5 réflexions sur “Rions un peu avec mes confrères folliculaires

  1. 11h14: toujours pas corrigé!

    Et pour en rajouter une couche, ça n’est ni la première messe célébrée par un prêtre de l’Opus Dei à Toulouse (où ils ont 2 centre spirituels, avec des chapelles dans lequelles les prêtres ne font pas que jouer aux osselets…) ni même dans cette belle Église Notre-Dame la Dalbade (= la Blanche) qui fut autrefois ma paroisse et dans laquelle le curé invitait à l’occasion un prêtre de l’Opus Dei à prêcher.

    On y célèbre même chaque année le 26 juin la mémoire de Saint Jose-Maria Escriva de Balaguer, avec Mgr l’évêque en personne. Et personne ne disait rien!

    Si un lecteur du blogue abonné au monde.fr signalait le billet dans les commentaires de l’article ça pourrait être drôle! :-D

  2. aide ton prochain, aide ton prochain qu’ils disaient..et pendant ce temps là certains cassent en flèche des pauvres et faibles journalistes pas assez renseignés…triste…

  3. Moui, enfin, n’exagérons rien tout de même ! :-p
    Il y a une sensible différence entre se moquer en prenant un air outré (second degré) et « casser en flèche »… D’abord : elle est où la flèche ?! J’en connais mille qui auraient été bien plus durs, voire injurieux. Là, on rigole simplement d’un rédacteur que la fatigue (probablement) a rendu pas très futé.
    Et puis, bon, « pauvres et faibles journalistes pas assez renseignés »… hum ! La dépêche AFP était suffisamment complète pour comprendre que le prêtre en question avait (selon toute vraisemblance, et sans compter son âge) déjà célébré un certain nombre de messes. Seulement voilà : à chercher un titre qui « claque » plus, on finit par se prendre les pieds dans le tapis !
    Non seulement ce n’est pas un drame, mais en plus c’est drôle. Et quand c’est drôle, bah moi je rigole !

  4. Mon cher Edmond,
    Perso je rigole avec toi et ça fait du bien.
    La lecture dudit article et des commentaires m’inspire 2 choses (et oui, seulement deux alors qu’il y aurait tant à dire…)
    D’abord que je suis dac avec le gars qui dit qu’il faut que les journalistes arrêtent de découper les dépêches afp (spécialité française trop répandue et un poil lassante pour les lecteurs de plusieurs journaux).
    Et qu’ensuite sur le fond de l’affaire, je trouve dommage que ce prêtre ait été nommé dans une paroisse de centre ville pleine de jeunes couples et d’enfants en bas âge. Je l’aurais plutôt envoyé rechristianiser les élites des Téci (mais je ne suis pas Lulu pour rien)
    @+
    Lulu };)

  5. Sur ta seconde remarque, cher Lulu, je n’arrête pas de m’interroger : comment une telle nomination aurait-elle été perçue dans l’opinion, en tenant compte de la réputation de l’Opus Dei en France ? Mieux, pareil, moins bien ? Je n’arrive pas à trancher…

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s