Cher Monsieur Udp,

Humeur(s), Rabat-joie

C’est le genre de billet qui va me faire passer pour un « pas drôle », mais c’en est trop… Il faut que je crie au monde l’aversion, le dégoût, la haine que j’éprouve pour ces trois petites lettres toutes pouah-berk qui se glissent insidieusement à la fin des textos, des mails et même parfois des courriers papier.

Cher M. « Udp », je t’écris pour te dire que je t’abhorre, je te vomis et te conchie !

C'est tout ce que tu mérites (et encore, celle-ci est presque trop propre).

Pourquoi cette haine qui surgit violemment contre toi ? Tout simplement parce que je te trouve un peu hypocrite. Oui, tu as bien lu : un peu ! Je sais bien qu’au fond tu es un brave gars, que tu cherches à bien faire et que tu te la joues « petite formule gentille », mais c’est bien ça qui m’énerve chez toi. Tu veux donner l’impression que tu fais du zèle, alors qu’en fait tu n’es qu’un gros paresseux.

Je sais, c’est dur. Mais j’attache trop de valeur à la prière pour te laisser la ridiculiser ainsi !

Quand on dit à une personne qu’on va prier pour elle, c’est exigeant. C’est un engagement qui implique un effort. Ça demande du temps et de la volonté. C’est sérieux, quoi !

Alors que penser de quelqu’un qui ne prend même pas la peine d’écrire « union de prière » en toutes lettres ? … Hum ?

N.B. Billet de (mauvaise) humeur à ne pas prendre (trop) au premier degré… ;-)
Publicités

10 réflexions sur “Cher Monsieur Udp,

  1. Ce billet me rejoint là où je suis (comme Jésus en fait!!)
    Depuis quelque temps, je me sentais coupable d’udépéer tout le monde en sachant pertinemment que je ne tiendrai pas un tel engagement…
    Maintenant, je les fraternellementise, c’est moins puissant mais plus facile à tenir!
    (Et puis c’est plus long à taper: c’est toujours ça de temps de plus passé à prier pour la personne!)

  2. Edmond… je te comprends et en même temps, l’abréviation dans le sms n’est pas blâmable et dans le mail… je te pose une petite question: comment signes-tu tes mails professionnels??? Comme 80% des français avec un joli « cdt »?? (Avant que je réalise, je me demandait pourquoi de si nombreuses personnes prétendaient au grade de commandant…)mine de rien, la cordialité c’est sérieux aussi…
    Et puis franchement, même si c’est annoncé à l’arrach’, je vais pas aller me plaindre que quelqu’un prie pour moi… On est dans une société de l’immédiat… et ne nous blâme pas je t’en prie. Même si notre mission de chrétien (voire plus) est d’être dans le monde sans être du monde (ça calaque non??? c’est pas de moi je te rassure), on s’adapte, on est déformés par notre société… nous ne sommes que des victimes…

    Enfin, de blogueur a blogueur, laisse moi te dire que tu viens d’écrire un bel article à troll (j’ai déjà commencé… ;) )

  3. même combat.
    faudrait en inventer d’autres
    pax te cum: ptc
    câlin attentionné très hautement orienté: catho
    cordiale œillade normande?

  4. C’est rigolo, le sujet a été abordé il y a peu, dans les mêmes termes, sur le forum de la fraternité du scoutisme.

  5. Non, ça fait quelques temps que le sujet y a été abordé. Mais je suis d’accord avec Edmond : c’est le genre de choses qu’il ne faut pas oublier de rappeler de temps en temps (non pas forcément mon accord avec Edmond, mais plutôt le sujet de ce billet).

  6. Union des Pigeons, surpris en flagrant délit: UDP-SFD
    PIVOINE je me réveille:Poubelle Immense Visible à l’Oiseau Indolent Non Endormi.
    ORAGE: O Rage O desespoir O Vieillesse ennemie….
    ..
    Voici un réveil brutal,et salutaire pour moi,un grand émetteur de gros UDP.
    PPP: Je plaide coupable et crie halte au feu, touché mais pas coulé!… merci pour la correction fraternelle.
    Seul le 3° mot est erroné, Tu ne me (nous) c….. pas, tu nous invites à changer!….Eh bien, Oui, et Peut-être!……
    ADP-PBC: accord de principe, et paix aux blanches colombes que nous allons devenir!…..

  7. Bonsoir à tous,

    Je suis assez d’accord avec vous : il y a le risque d’utiliser la formulation « UDP » trop rapidement, par habitude, sans vraiment y penser.
    Mais… je ne mets pas la même signification derrière cette formule. Je me trompe peut-être : pour moi cette formule veut tout simplement dire que nous sommes unis par la prière, même si nous ne pensons pas spécialement aux autres, la prière nous permet de rester unis… la communion des saints.

    Réponse d’Ed : C’est parfaitement exact – et d’ailleurs, c’est le véritable sens de l’expression. Je ne réagissais que par rapport à une floraison de petits « udp » employés au sens de « je vais prier pour toi » (quand on partage quelque chose de lourd, par exemple). Dans ces cas-là, je les trouve indécents. Mais j’admets aussi que je suis un sale râleur indécrottable !

  8. Je tiens à souligner que dans un billet antérieur tu citais udp sans le conchier pour autant…
    source: http://tinyurl.com/dctm42 (n° 6)

    Réponse d’Ed : La peste soit de la mémoire et des mémoriseux… :-p
    Je me demandais quand un fâcheux s’en apercevrait !

  9. Je suis assez d’accord.
    Le comble c’est que je l’ai jamais écrit sur ce blog alors que j’ai spontanément prié pour son rédacteur pas plus tard qu’hier.

    Comme quoi…

    Eh oh je dis pas ça pour m’attirer des fleurs, la foudre ou que-sais-je encore hein? C’est juste que je trouve ça franchement ironique!

  10. Je sous touché que tu pries pour moi : merci ! :-)
    En plus, c’est vraiment le genre de trucs dont j’ai besoin… Ce soir, ça va : je suis à bloc, mais il y a des jours où ça devient plus lourd. Et dans ces moments-là, je serai heureux d’avoir en mémoire ce genre de petits messages !

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s