Je commence à en avoir vraiment mal

Humeur(s)

(Soupir.) Billet pas drôle. Billet long et pénible. Billet qui va sûrement m’attirer les foudres de pas mal de monde. On m’excusera d’exprimer mon ressenti : je suis un gars sensible.

Ainsi donc, j’en ai mal ; autant que j’en ai marre. Les vieilles légendes, les discussions rebattues, les petites polémiques bien-pensantes pour pimenter la fin du dîner, ça passait encore. L’ignorance crasse et les légers raccourcis journalistiques histoire de doper un peu les ventes, j’en avais pris mon parti. Ou mon mal, mais alors en patience. Et puis vogue la galère, qu’importe la houle et les cris de la foule, Inch’Allah, toussa…

Mais là, on vient encore de repousser les frontières de la connerie organisée. A ce niveau, ce n’est même plus de l’ignorance ou de la malveillance, ça relève du problème psychologique ou du retard mental. De mémoire, en ce qui me concerne, j’ai appris à lire en CP. Mais même en grande section (je dois être un surdoué) je savais déjà recopier des phrases à peu près lisiblement. Alors, cher confrère folliculaire qui crie en ce moment avec tous les autres loulous, je dois te le dire : tu fais une pub désastreuse à la méthode globale !

Parce que toi, cancre magnifique, on t’écrit ça :

pape-sida-texte

Et toi, avec ce qui s’apparente à un cancer de la réflexion, tu recopies ça :

pape-sida-copie

Comment on passe de l’un à l’autre ? Mystère et foule de connes. L’histoire ne le dit pas ; dommage. On préfère passer directement à la morale : le pape est un vilain nazi pas beau qui pue (mais ça, on le savait déjà, non ?) et en plus il est coupable de crime de lèse-capote. Rien que ça. Je vais être dur avec toi, mais parti comme t’es, bah, tu passeras jamais en CE1. Il te reste les coloriages, et encore : tu serais foutu de dépasser tout le temps.

Ou alors… mais je n’ose y croire… ça voudrait dire que…  que… tu serais un peu de mauvaise foi ? toi ? rhôô… impossible !

J’admets pour ma part que je le suis. De mauvaise foi. Si, si. C’est vrai : aucun d’entre toi (cher confrère folliculaire) n’a probablement écrit ou dit texto la phrase telle que je l’ai gribouillée. C’est parfaitement exact. Sauf que tout le monde s’emporte comme si cette vulgaire caricature était malgré tout la pensée de Benoît XVI en la matière. Alors que bon, y’a pas non plus besoin d’avoir fait Iéna pour voir que ce n’est pas le cas.

Le truc, c’est que je n’ai même pas envie d’argumenter sur le fond du problème. Moi, je suis un saltimbanque, un chercheur de sourires. Pas un débatophile exalté. Aussi, en toute lâcheté, amen amen je te le déclare : ami troll ou simple amateur de joutes verbales, je te renvoie une fois de plus chez Koz (à qui faudra que je paie une mousse un de ces quatre, pour toutes les fois où il m’aura évité de développer), et puis aussi tant que j’y suis chez Eolas et même Authueil, voire sur Causeur. Si après ça je passe pas pour un réac fini, j’en avale mon bicorne. Parole de jeune vieux con.

Si seulement… (Rêvons un peu.) Si seulement on nous faisait le crédit d’admettre que Benoît XVI n’a pas juste balancé une petite phrase, qu’il a pris la peine de donner un discours avec de vrais morceaux d’arguments dedans. On n’est pas obligé d’adhérer à ces arguments-là, ce n’est pas le problème. Mais qu’au moins, au moins, au moins on l’accueille comme tel, et pas juste comme une sortie hors contexte d’un vieillard tout alzheimeré du bulbe…

Qu’on respire profondément et qu’on prenne une seconde pour se poser cette seule question : si nous sommes en démocratie, avons-nous le droit parfois de nous interroger sur certains points qu’on considère généralement acquis ? (Je sais : je suis un dangereux révolutionnaire, avec mes idées anarchistes.)

Que tu sois d’accord ou non avec l’idée que le préservatif n’est peut-être pas la meilleure solution contre le sida, je m’en fiche. Et je suis même prêt à aller plus loin : sur le fond, je me contrefous de savoir si c’est vrai ou non. Ce qui m’emporte m’importe, en revanche, c’est de voir un tel déferlement de commentaires hostiles sur la simple base qu’une personne – toute auréolée d’une autorité morale qu’on lui conteste pourtant bien souvent – ne pense pas comme la plupart des gens. Soit on a le droit d’avoir ses opinions, soit on ne l’a pas. Mais alors, qu’on le dise.

Pour le reste, j’avoue que cette troisième « crise » depuis le début de l’année me gave sévère. Mais alors, d’une force… comme dirait l’autre. Cette année, laisse tomber les résolutions de Carême : suffit d’être catho pour le vivre. C’est cadeau.

On a eu l’affaire Williamson, du nom du gars qui nous a fait découvrir qu’en français « levée d’excommunication » était synonyme de « réhabilitation ». Et peu importe que tout le monde, y compris dans l’Église, condamne ses inacceptables propos. Et peu importe qu’on explique qu’il n’est absolument pas réintégré. Les journalistes connaissent quand même vachement mieux leur droit canon que le pape lui-même, faut pas déconner non plus ! A ce train-là, je serais pas étonné qu’on apprenne bientôt que « munster » est synonyme de « dentifrice ». C’est les dentistes qui vont en faire une gueule…

Ça, c’était un genre d’apéro. Ensuite, on a eu l’entrée : l’excommunication de la mère d’une fillette brésilienne… Ou l’info à sens unique. Du lourd. Merci les gars d’avoir rectifié le tir quand le Vatican s’est exprimé pour dire exactement le contraire de ce que la presse prétendait. Merci d’avoir fait amende honorable, d’avoir dissipé le malentendu. Mission d’information, qu’y disaient ! Dire que je croyais qu’un journaliste s’engageait à « rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte »

Maintenant, on en est au plat de résistance. Et je pèse mes mots : il faut une sacrée force de caractère pour résister à cette vague-là. Protestations dans tous les sens (quoique pour certaines d’entre elles, n’en ayant aucun) et hommes politiques qui « commencent à poser un vrai problème ».

Du coup, moi, j’attends le dessert avec impatience. Quelqu’un sait si le fromage et le café étaient dans la formule ?

N’empêche. J’ai mal à mon Église ET j’ai mal à mon métier. Une Église que j’aime et qui vaut tellement mieux que toutes ces caricatures (fussent-elles nées de grossières erreurs de communication) ; un métier qui me passionne mais que j’ai de plus en plus de mal à exercer sereinement, tant certains abus me rendent malade.

Et en plus, avec tout ça, mon thé a refroidi… (Soupir.)

Publicités

30 réflexions sur “Je commence à en avoir vraiment mal

  1. Merci…Moi j’ai choisi de ne plus mettre le nez dans ces petites manipulations médiatiques toutes cradosses. Mais c’est vrai que pour un catholique lambda, le climat commence à être oppressant. Je ne suis pas du genre à crier à la persécution à tout bout de champ, mais il me semble que ça commence à y ressembler un chouilla…

  2. Allons bon, tit Ed’ déprime pas!
    C’est vrai que c’est pas évident en ce moment, faut se serrer les coudes!!

  3. tiens t’en veux du mien il est tout chaud mon thé ?! courage il a vaincu le monde ;-)

  4. “ Parce ce que tu n’es ni froid ni chaud, mais parce que tu es tiède ; je vais te vomir de ma bouche ” Apocalypse 3,16

    Alors vive le réchauffement climatique en cette période de printemps pour le monde et pour l’Eglise.

    Le fait même que des chrétiens soient refroidis dans leur foi et d’autres réchauffés (au bon sens du terme) montre bien que le toto agit mais qu’il y a de nombreux coeurs disposés à la grâce dans l’adversité (adhérant à ce que tu écris Ed).

    C’est un appel très clair à la confiance en Dieu et l’accueil de nos ennemis. Ils tendent la joue pour recevoir une magistrale claque de charité et de miséricorde ; ne les en privons pas. Ils nous demandent de rendre compte de notre foi ; c’est pour ça qu’on est là, dans la douceur et l’affection.

  5. En ce moment, j’ai envie de remercier ceux qui ne tombent pas dans le piège du raccourci. Donc…Merci :)
    Parce qu’en effet, en ce moment, pour le catho lambda comme moi, c’est un peu oppressant. :)

  6. Le positif dans tout çà c’est que :
    1-L’Eglise en tant qu’institution va entamer une réflexion sur sa communication et les nouveaux outils de communication sociale avec un document remplaçant Aetatis Novae qui date de 1992
    http://zenit.org/article-20399?l=french
    2-Cette histoire nous oblige nous catholiques, à quitter notre tiédeur ou a ne pas y tomber. C’est pas forcément agréable mais çà oblige à se poser la question de notre attachement au Christ et à son Eglise.
    Et de faire des constats personnels parfois douloureux sur notre fidélité à Dieu ou à la place que nou lui donnons dans notre vie…

  7. @ Rodolphe : Moi non plus je ne suis pas du genre à crier à la conspiration ni à la manipulation… Même si parfois, je comprends ceux qui interprètent les choses de cette façon.

    @ tous ceux qui trouvent ça oppressant en ce moment mais continuent de penser qu’il faut se serrer les coudes : Tous-ensemble-tous-ensemble-tous ! tous ! :-p

    @ David : J’ai failli ajouter Tincq, et puis je me suis dit que j’avais déjà donné une sacrée bordée de liens. Mais merci de l’ajouter !

  8. Merci ! Plutot que de dire en moins bien ce que vous avez écrit…. je me suis contenté de faire un lien vers vous ainsi que vers Causeur.

  9. Aaah que ça fait du bien de lire ce que vous avez écrit!
    Merci de dire tout haut ce qu’on est nombreux à penser mais pas forcément capables de formuler de façon adéquate, même quand ça démange.
    Je vais faire comme PMB tiens…

  10. Tien, y´en a quabd même qui réfléchissent…bravo !Et pis, attention, lem thé froid, c´est pas ca qui va vous mettre de bonne humeur…mais ca entre peut-être dans les efforts de carême ?

  11. merci…
    ici, si loin de mon pauvre pays qui est la France, je n’écoute pas les radios nationales et je n’ai pas la télé…
    mais il est intéressant de voir que SEULS les média français polémiquent sur le message du Pape. En Afrique, il est très bien passé ! Serions-nous moins intelligents, nous pays développés, que nos voisins africains ?
    Une amie m’a lancée cette phrase : « Quel con ton pape ! « Et nous avons discuté pendant une heure…A la fin sa petite phrase m’a fait du bien : »Mais pourquoi les médias ne disent pas ce qui est vrai ? »….

  12. Eh bien !… Dois-je déduire cyniquement de cette affluence que le mot « préservatif » en tag d’un billet, ça attire du monde ?! ;-)

    Je plaisante, bien entendu.
    Merci pour vos messages de soutien. Ça fait chaud au cœur.

  13. merci… il y a encore des cathos qui réfléchissent!!!
    je vais garder votre phrase pour moi: Cette année, laisse tomber les résolutions de Carême : suffit d’être catho pour le vivre!

  14. Je répète un peu ce qui a été dit au-dessus mais mieux vaut 2… euh enfin… 20 fois qu’une!
    Oui, ça fait du bien de lire ça, et puis en plus c’est terriblement bien dit!
    ah sinon, le chocolat chaud ça passe mieux que le thé quand il fait moche dehors! ;-)

  15. Ne vous laissez pas marcher sur les pieds…de notre Eglise et de son Pape ! crénons ! c’est une mamie de 72 ans qui vous le dit: la haine contre notre « mère » est revenue: elle ne passera pas ! communiquez, communiquez… « comun »-« niquez » vous avez la facilité, que je n’ai plus, de jongler avec les blogs, les sites et touti quanti, mais je vous soutiens in max (comme vous dites, les jeunes); ces journalistes qui trahissent la simple vérité sont des oufs ! seulement la Vérité c’est qui ou quoi pour eux ? pour moi c’est le Christ (point-barre)

  16. merci d’exprimer ce que beaucoup de cathos pensent sans pouvoir le formuler aussi bien ! ce déferlement médiatique contre notre Saint Père (quel saint homme)commence à être vraiment lourd dans ce pays où notre liberté s’arrête à la monopensée qu’on nous assène partout !
    prions pour notre pape derrière lequel toute l’Eglise devrait se rallier et pour son voyage en Terre Sainte en mai, parce que ce viyage là n’est pas non plus super simple ; d’autant moins qu’il est allemand !

  17. Comme l’écriraient mes chers élèves : T Gnial mc, mdr, c vr à donf !
    Bref : ça fait plaisir de voir quelqu’un qui écrit avec sa culture, avec son cœur, et qui exprime si bien le fond de ma propre pensée.

    Bravo et merci.

  18. Bonsoir, arrivée chez vous par le biais de PMB, je me permets de vous « emprunter » vos mots concernant les résolutions de Carême. Si vous le permettez!
    Bravo pour votre belle plume, 1ère visite qui sera suivie d’autres!

  19. @ Béatrice: Mamie Béa, vous êtes géniale
    @Ed: La vache on est persécutés! Ca déchire quand même! Par contre, le coup de la formule avec dessert et pourquoi pas fromage et café, j’aime assez!
    J’ai vu sur Canal +, l’Edition spéciale (…de la connerie », la blondasse qui se dit journaliste (parce qu’elle a un contrat chez France Info), lyncher le Pape avec vice! Elle a gaulé 3 brebis galeuses (mais on les bénit) qui, sortant d’une Messe (et ayant prié et communié avec le Pape), on estimé que Papi Ben devrait démissionner. Et elle de renchérir avec un regard trop plein de sous entendu à son acolyte Brice Toussaint (le mal nommé) qu’il faut trouver une solution si on ne peut pas le virer et qu’il risque de ne pas démissionner !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    J’ai peut être halluciné et imaginé ce que j’ai cru voir et entendre… mais cet échange de regards sournois me hante et je n’arrive pas à récupérer la vidéo…

  20. « on ne peut pas résoudre le problème du sida avec la distribution de préservatifs » dixit Benoît XVI
    j’ai beau me dire que les medias sont des affreux anti tout ce que l’on veut (c’est marrant de voir comme souvent les extremistes de tous horizons ont cette peur farouche des medias), il a bien dit ça le pape !!!
    alors même si on lit tout le discours, il n’en reste pas moins que le préservatif et le pape ne font pas bon ménage … et si je suis catho, je ne me retrouve pas dans ces idées (ces dogmes) dangereuses
    qu’il sorte un peu de sa « chapelle » et qu’il regarde et vive
    et puis, ses écrits dans un journal faschiste montrent bien s’il en est que non ce pape n’est pas le pape de toute l’Eglise mais celui d’une frange bien radicale
    d’ailleurs, on note une radicalisation dans toutes les religions en ce moment

  21. Aah… Isabelle !
    Tout d’abord : bienvenue.

    « S’il n’y a pas l’âme », dixit (aussi) Benoît XVI, et mine de rien ça change pas mal de choses. Toute la question n’est pas de dire que les préservatifs seraient responsables du sida (ça, tu ne trouveras pas un seul catho pour le dire), mais qu’on ne peut pas se contenter d’en faire l’unique solution.
    Alors, éventuellement, montre-moi en quoi cette position est dangereuse. Vraiment, ça m’intéresse ! Et si tu ne trouves pas, je repose la question : a-t-on le droit de penser un peu différemment du « dogme » du tout-capote ?

    Ensuite, puisque tu as l’air bien au courant de l’affaire des « écrits [du pape] dans un journal fasciste », eh bien je me permets de te poser d’autres questions : as-tu seulement pris la peine de lire ce qu’il y aurait « écrit », pour pouvoir affirmer qu’ils « montrent » bien quelque chose ? ou est-ce un pur procès d’intention ?
    Et puisqu’il n’a rien écrit spécialement pour ce journal mais a été simplement repris, n’y a-t-il pas lieu de s’interroger sur les circonstances mêmes de cette « reprise » de texte ? (Ne serait-ce que pour vérifier qu’il a donné son accord en connaissance de cause, par exemple.)

    Sinon, je trouve cocasse de vouloir me ranger parmi les « extrémistes » qui auraient « peur des médias »… Quand on sait le métier que j’exerce (à savoir journaliste – je t’aide), c’est assez désopilant !! :-p

  22. Si le débat se poursuit jusqu’ici…
    Encore bravo et merci Ed, de tenir bon et de trouver les mots (et les informations, je sais, c’est ton métier) pour avoir toujours de quoi répondre – correctement – à tous ceux qui se posent des questions.
    On va le dire comme ça.

    Pour la radicalisation, je dois être vachement hors du courant actuel alors, (mais ça serait pas la première ni la dernière fois) parce que j’observe chez moi un très fort « adoucissement » de mon point de vue chrétien… A savoir une ouverture de plus en plus grande à ce que les autres religions, ou les variantes de la nôtre, ont à nous offrir. Étrangement, (on va le dire comme ça aussi) cela vient d’une meilleure formation et d’un approfondissement de mes réflexions sur la Foi.
    J’ose dire que je suis pas la seule, et par conséquent je pense de plus en plus fort que tout de même, chez les chrétiens, on a vraiment quelque chose de différent : on va toujours dans le sens contraire du monde. Mais ça c’est pas nouveau, en fait.
    Le fait qu’on trinque pour cela non plus ; d’ailleurs, c’était prévu.

    Au fait, ayé, on est dans la liturgie de Pâques! Très joyeuses fêtes de la Résurrection Ed!
    (Et j’ai trouvé la formule pour bouter UDP hors des blogs, tadaaaam : )
    Unis par le Christ Ressuscité!

  23. waouh…géant! (comme tout le rste du blog d’ailleurs :) )… aaaaaaah, merci de me faire rire quand même avec ta verve (oui oui) sur un sujet qui moi aussi m’a bien peinée!

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s