Popol vs. St-Paul ?

Humeur(s), News

Cas unique sur ce blogue, je publie deux billets simultanément. Et je le fais volontairement, bien entendu. Pourquoi ? (Excellente question, merci de la poser.) Tout simplement parce que j’ai mis pas loin d’une semaine à écrire le premier, péniblement au milieu d’un gros paquet de travail. Aussi, au moment de le publier, je n’en suis plus totalement satisfait. Je l’assume ; il reflète assez bien mon sentiment des jours passés, mais il m’apparaît à chaque instant un peu plus insuffisant. En tant que catholique, me semble-t-il, je ne peux pas me contenter d’un regard à dimension terrestre.

Ici, le lecteur étonné que tu es s’étonnera sans doute que je prenne un ton aussi sérieux. C’est que la situation le mérite, ma foi !

Qu’on me permette de saluer ici un ami, jeune Fils Prodige pas avare en bon sens. Qu’on me permette aussi de citer (partiellement, du moins) le courriel qu’il m’a envoyé hier :

« Sait-on trouver la joie là-dedans ? (…) Va-t-on pouvoir rester dans nos vies comme avant ? Ne doit-on pas s’engager bien plus que ce que nous faisons déjà dans la lutte contre l’injustice et la recherche de la vérité ?
Peut-on rester sans se mouiller ?
Les médias ont – je crois – sonné eux-même l’appel à un engagement profond et radical des catholiques pratiquants aujourd’hui.
Restera-t-il des tièdes ?
Je crois fermement que la joie est là. Et que le Christ a déjà gagné. Et que ce n’est qu’une occasion de plus pour entrer dans l’Espérance d’une manière renouvelée.
N’est-ce pas plutôt cela dont on a besoin ? Un message qui aime nos ennemis, qui leur porte une estime sans mesure (eux, hein, pas leurs écrits ni leur haine, etc.) ? »

Alors voilà. Ne répondons pas aux vociférations par des vociférations. Ne serait-ce que parce que 1) c’est pénible pour les oreilles, 2) on n’a pas forcément moins tort sous prétexte qu’on crie plus fort.  Donc du calme ! Paix, petites brebis…

Surtout, surtout, ne répondons pas à la bêtise par la connerie. C’est nouille, ça ne prouve rien et c’est même contre-productif.

Quelle que soit notre peine face aux événements récents, peut-être est-il temps de travailler à apaiser un peu le débat. En relisant par exemple un vieux texte tout plein de poussière et écrit par un gars dont le nom faisait référence à notre pays :

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

(Prière attribuée à saint François d’Assise – spéciale kassdédi à une amie journaliste qui se reconnaîtra !)

Et tant qu’à faire, avant de s’emporter pour défendre une autre conception de Popol, peut-être est-il temps de relire saint Paul ? Parce que ça fait toujours du bien de l’entendre le répéter, et parce que la charité nous fait parler d’une seule voix :

Vodpod videos no longer available.

Cette vidéo existe grâce au talent de Véro Bréchot. Merci !

Terriblement exigeant, mais tellement enrichissant… Merci, Christophe, de m’avoir remis cela en perspective.

Advertisements

15 réflexions sur “Popol vs. St-Paul ?

  1. Le dessert c’est peut être ça justement, c’est peut être un feu d’artifice mais dans le bon sens cette fois, encore 3 petites semaines à tenir et « Il va venir ».
    « mais à présent ils ont vu et cependant ils sont pleins de haine contre moi et contre mon Père. Ainsi s’est accomplie cette parole écrite dans leur Loi: Ils m’ont haï sans raison » Jn 15,24-25

  2. Que tu sois béni pour cette invitation a la raison !
    Nous le croyons le Christ vainquera !
    Oremus !

  3. merci de remettre ce texte qui m’est si cher et qui est fort à propos ;-)
    merci pour cet appel à la foi, après tout oui Jésus nous appel à l’amour de notre prochain, l’amour de celui qui nous traque, la confiance et l’abandon.

    bonne journée!

  4. Content de voir que je ne suis pas le seul à sentir un « allons plus loin » dans toute cette histoire !
    Allez : en avant ! :-)

  5. Je restais sur l’impression que cette affaire constitue une défaite presque complète pour l’Église (du moins, en France – pour ce qui est de l’Afrique, je ne sais pas).

    Mais, mais… je viens chez toi et je vois ceci: « En tant que catholique, me semble-t-il, je ne peux pas me contenter d’un regard à dimension terrestre », et les rappels bienvenus qui suivent. Pas mal, pour quelqu’un qui se définit modestement comme un « chercheur de sourires ».

    Simplement, merci, donc.

  6. Je découvre ce blog, que je trouve bien écrit, drôle, et rafraîchissant. ça m’en fera un de plus dans mon netvibes!

    Bonne journée à vous.

    Come vous dites, le christ n’est pas venu pour être aimé. Et dans uen défaite apparente peut germer une victoire bien plus grande.

  7. T’as raison Edmond : « Sursum corda » comme dirait l’autre …
    Merci pour cette parole intelligente et catholique …
    Un jeune prêtre qui a aussi besoin de souffler hors de la tornade médiatique.

  8. Merci Edmond!! Excellente petite remarque d’une amie rencontrée ce matin: « Avec le carême qu’on est en train de vivre, je n’ose imaginer la pluie de Grâces qui va nous tomber dessus à Pâques »….

  9. C’est que ça va finir par faire plein de nouveaux, cette histoire ! Bienvenue à tous ! :-)

    @ François : « Sursum corda »… c’est pile le mot que je cherchais ! Ravi d’être validé comme catholique, en tout cas !

    (C’est marrant, j’ai fini toutes mes phrases par un point d’exclamation, dans ce commentaire. Ah non, pas celle-là.)

  10. bin voilà pour aller de l’avant rien ne vaut que des compagnons de routes supplémentaires ;-)

    ceci dit je suis ravie de devenir fan de ton blog ;-) tout ça est juste et tellement bien écrit ;-) je risque de devenir accroc :-$

    Merci en tout cas de nous permettre de ne pas nous cantonner à nos rancoeurs, nos ruminements de catho blessés. Haut les coeurs les zamis!!!!!

  11. A lire pour rester dans le thème, le livre « la victoire du Christ » de Vonier.

    Spécialement quand on n’a pas la pêche, pour la retrouver, justement.

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s