La rue assourdissante autour de lui hurlait

Bédés

En raison d’une maintenance du site StripGenerator, je n’ai pas pu préparer la bédé d’hier à temps (sans compter que, bon, ça m’arrive aussi de partir en week-end). Ceux qui me suivent sur faycebouc étaient au courant ; je présente mes plates excuses aux autres, toussa.

Mais comme je suis pas le mauvais bougre, voilà un petit rattrapage du lundi matin… Les lectures d’hier, donc, c’était par là. Bonne semaine !

femme-dans-la-foule

Bédé réalisée grâce à StripGenerator (et un peu Ma Pomme, aussi).
Publicités

9 réflexions sur “La rue assourdissante autour de lui hurlait

  1. tu aurais pu noter aussi:
    les médecins sont des incapables qui coûtent cher, qui font mal, et qui font empirer la maladie. Tu te serais fait plein d’amis.

    « Elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré -. . . »

  2. ouaaaaiii :-D
    et bin moi j’dis ça valait le coup d’attendre.

    Mercciiiiiiiiii Ed d’aimer tes lecteurs au point de ne pas leurs en vouloir de t’avoir n’embêté autant sur FB :-$

    david=> ouaiii mais tu vois y gardaient le procès contre les médecins qui ne guérissent pas assez bien pour Jésus à Pâque :-$

  3. Ouf, ce fut l’objet de passionnés débats et des plus vives inquiétudes sur MSN !!

    Elle est géniale cette BD, c’est comme « trouver Charlie » (ou Waldo pour les intimes ^^). En tous cas j’ai trouvé Jésus.

  4. Notons le caractère très actuel de cette bédé (bravo Ma Pomme puisque c’est bien d’elle qu’il s’agit), où la foule autour de Jésus est au top de la mode avec des coiffures hyper tendance, et toutes sortes de lunettes…
    Bousculer Jésus, les gens d’aujourd’hui savent faire sans problème, mais dès qu’il s’agit de toucher son vêtement avec une once de foi, y’a tout de suite moins de candidats
    Y’a qu’à essayer pour voir, juste comme ca, rien qu’une foi(s);-)

  5. Alors comme ça on lit du Baudelaire ?

    Excellent titre en tous cas, pour une bédé toujours aussi sympa, même en retard (t’façons, jusqu’au retour en France et au wifi, Internet c’est pas top moumoute, donc j’aurai même pas eu la bédé hier…)

  6. bien d’accord avec David!
    Un cheminement dans la foi nous relève plus sûrement que des années de psychanalyse, dans la plupart des cas autour de moi du moins..
    même si l’apport de certains médecins est quand même parfois très positif; mais pour les déséquilibres, psy ou non, qui viennent de blessures anciennes (blessures qui peuvent occasionner des dépendances à des produits ou à la nourriture, ou créer une confusion mentale), il vaut mieux une retraite de guérison intérieure, un accompagnement spirituel, ou parfois des prières de libération, vraiment!

  7. je t’avais bien dit Mayeul qu’il y avait une explication rationnelle…

  8. @ Nitt : Bravo d’avoir identifié la référence dans le titre ! (Pour les autres : cherchez encore un peu… vous y trouverez un très beau poème.)

    @ Mayeul et Pomme : Vous n’avez rien de mieux à faire que de parler de moi par tchat ?! Cela dit, j’espère que vous ne vous êtes pas trop inquiétés pour ma santé ! ;-)

  9. Aaaah… je savais bien qu’il y avait une référence littéraire derrière le titre, mais pff… (et pas eu le réflexe Google… :D) Merci Nitt!

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s