La croix, elles la bannirent

News

Il y a forcément un côté kamikaze à se lancer dans le traitement d’un sujet que Koz a déjà excellemment commenté. Mais je suis un déglingo, alors j’en remets une couche. Eh ouais. Mais j’en profite pour préciser d’entrée que ça ne servira à rien de me dire en commentaire que mon-billet-t-à-moi il est moins bien ; j’en suis conscient, et je crois d’ailleurs que je m’en fous…

Mais entrons dans le vif du sujet.

C’est l’histoire de deux profs de français – des femmes, mais c’est un détail peu pertinent – qui ont fait une funeste découverte en venant gentiment faire les examinatrices au bac de français. Brr, les pauvres… Avec quoi se sont-elles donc retrouvées nez-à-nez ? se demande ici et à juste titre n’importe quel lecteur (on va dire : toi, pour simplifier). Était-ce le cadavre d’un élève de filière S ? Flaubert lui-même déterré par quelque candidat rancunier ? Le nouveau ministre de l’Education Nationale dépecé avant d’avoir pu annoncer sa première réforme ? Pire, les enfants ! pire ! Bien pire !

Il faut dire que les lycées privés recellent parfois de curieuses reliques. Moi-même, j’ai vu dans celui dont j’ai ciré les bancs avec mes fonds de culotte un vrai squelette d’origine  inconnue (selon la légende) et même un cerveau humain conservé dans du formol. Soit du bizarre classique et du dégueu ordinaire.

Mais à Choisy-le-Roi, on ne fait pas dans ce genre de curiosités. Au lycée Saint-André, on frappe fort. On exhibe aux yeux de tous des horreurs, des vraies. On suspend sur les murs… ça :

Oui, c'est bien une croix !

Oui, c'est bien une croix ! (J'affiche la même que Koz pour accentuer sa campagne de publication de croix sur faycebouc.)

C’est insoutenable, je sais. Imposer au regard de tous de tels instruments de torture, alors même que pour beaucoup de bacheliers l’oral de français s’apparente déjà à une torture (moi, perso, j’avais eu une bonne note), c’est inhumain. Dégradant. Totalitaire, même. Et je pèse mes mots.

D’ailleurs, je pose la question : qui s’attendrait à trouver ce genre d’objet dans un lycée privé catholique ? C’est vrai, ça : Qui ?

Heureusement, seules pour se lever contre ce cabinet d’épouvante qui aurait fait frémir Barbe-Bleue lui-même, nos deux enseignantes ont enfilé leurs costumes de justicières de la laïcité et exigé le retrait des scandaleux symboles d’aliénation intellectuelle (pour info : elles ne l’ont pas obtenu). Je tiens tout de même à préciser ici, afin que les manuels d’histoire n’ignorent pas ce détail quand on reparlera de ce grand jour pour la résistance à l’obscurantisme, qu’elles l’ont fait au mépris de toutes représailles du lobby judéo-maçonnique des légions du pape (les fameuses). La liberté d’expression a donc fait un grand pas. Youpi tralala.

Depuis, le syndicat enseignant SNES-FSU s’est fendu d’un communiqué pour protester aussi, parce qu’il n’y a pas de raison que deux profs isolées récoltent toute l’attention médiatique. Il a bien fait, à mon avis, parce que ça permet de faire vivre un peu son site internet. Et probablement d’augmenter un peu le trafic, ce qui est toujours bon à prendre à l’heure des vacances scolaires. Il n’y a pas de petits profs profits.

A la place du directeur de l’établissement, je pense que j’aurais demandé si je devais aussi me débarrasser des pieux et des gousses d’ail gardés dans les placards pour compléter l’attirail de défense en cas d’attaque de personnes aux dents longues. Mais le gars a vachement plus d’humour que moi, puisqu’il a répondu (sans rire) :

« Il est difficile de retirer tous les signes religieux d’une école catholique. »

Et il faut bien reconnaître que, bon, c’est pas con. On ne le dit pas assez, en tout cas. Si ça se trouve, l’an prochain, nos deux héroïnes de la liberté d’expression reviendront réclamer que le lycée Saint-André soit rebaptisé « lycée Dédé-le-Bon-Gars » le temps des épreuves du bac. Parce qu’il ne faudrait quand même pas que les pauvres petits élèves si influençables n’entrent en contact avec le moindre signe religieux. T’imagines : des fois que ça les convertirait ! Nos malheureuses examinatrices porteraient la responsabilité de ce drame, et pourraient même être accusées de non-assistance à personne en danger.

En attendant, la Direction des Affaires juridiques a été, nous dit-on, « saisie« . On la comprend : il y a de quoi être drôlement choqué par cette sale affaire. Tss, tss…

Publicités

31 réflexions sur “La croix, elles la bannirent

  1. Ridicule! Une enseignante qui doit rebattre les oreilles de ses élèves avec la tolérance, les droits de l’homme, la liberté-égalité-fraternité et patati et patata et qui ne supporte pas la vue d’un tout petit crucifix au mur d’un lycée privé catho!! Belle leçon de tolérance!!! D’abord, la croix, elle n’avait qu’à pas la regarder, si ça la gênait tant que ça…
    Ma phrase préférée dans le communiqué (et pas seulement pour la magnifique faute d’orthographe que j’ai recopiée exprès): « l’après midi, la collègue a expressément refusé de continuer à interroger dans ses conditions ». Ouhla! On a l’impression que c’est Germinal là, genre conditions de travail inhumaines… alors qu’il s’agit juste d’un petit bout de bois (ou de métal, c’est selon)!

    Moi je croyais que la laïcité c’était le fait que l’état ne subventionnait aucune religion plutôt qu’une autre, et que ça garantissait la liberté de culte (en renvoyant la chose religieuse dans la sphère privée). Mais bon, visiblement l’Education nationale en est toujours restée à la laïcité « négative », celle des bouffeurs de curés!

    Mais après tout, si elle était tellement « gênée » par le crucifix, c’est bien que c’est plus qu’un simple bout de bois… hé hé, peut-être que Jésus avait commencé son travail en elle, ça serait une bonne blague! ;-)

  2. Aïe aïe aïe, ces ayatollahs de la laïcité font dans l’extrémisme anti-religieux et la cathophobie !

    On touche le fond du fond !

    Peut être qu’un jour on demandera de rajouter à côté des croix, des croissants et des étoiles à branches…
    voir une statue de bouddha!

  3. ET ce sont les mêmes qui vont nous dire qu’avec la burqa, il faut s’entourer d’un luxe de précaution… Mais avec la croix, pas de quartier!

  4. « DD le bon gars » me semble en totale inadéquation avec le profil de tes justicières de la laïcité … ;-)
    Perso, proposerais plutôt : « DD l’obscurantiste », « DD le rétrograde » voire pourquoi pas « DD le pédophile », qui pourrait me paraître total raccord avec l’imagerie laïcarde populaire concernant Dieu, son fils, les saints et tous le (st) frusquin qui va avec, l’ensemble de ses représentants compris … !
    PS : tu t’en fous, OK ! mais ton billet est plus drôle que celui de Koz, qui pourtant avait lâché là un humour qui lui est moins habituel qu’à toi … !

  5. Moi je trouve que c’est une belle histoire !!!
    Non, non, je délire pas, malgré mes journées un peu chargées en travail, en vitamine C et en Doliprane !!!

    Oui, vous avez bien lu, une bele histoire qui manifeste la plus grande gloire de Dieu !!! Je rejoins la conclusion d’Axelle, He oui, si cette brave dame prof de français est dérrangée par un crucifix c’est que d’une certaine façon le Christ travaille et la travaille de près ! Il est donc agissant dans sa vie !!! Gloire à Dieu, Notre Seigneur est toujours à l’oeuvre…

    Viens, Seigneur ne tarde plus !!!

  6. @ Axelle : C’est clair que quand on lit « travailler dans ces conditions », on imagine le pire…
    Et je suis totalement d’accord (avec Frantz aussi, du coup), on pourra se consoler en se disant que ça vaut toujours mieux que l’ignorance. Au moins, elles donnent du sens à ce petit bout de bois.

    @ AnClé : Chuuuut, voyons ! Tu vas donner des idées à certain(e)s !!

    @ Chafouin : Ça n’a rien à voir. La burqa, c’est culturel ; la croix, c’est obscurantiste. Faut vraiment que t’apprenne à faire la différence, toi… Comment tu veux exercer ton métier correctement, sinon ?!

    @ Manue : Tu es trop indulgente avec moi, parce que je me suis quand même payé une immense poilade en lisant Koz hier !
    A part ça, je ne sais pas si je dois te remercier pour les mots que tu as associé à ce pauvre Dédé… tu vas encore m’attirer des requêtes gougueule bizarres ! ;-)

  7. Brrrr, les pauvres.
    Je dois dire que si, si si, les petits profs ça existe ! En quatrième j’ai eu une prof qui était plus petite que toute la classe… C’était marrant, une fois en rang devant la porte, on ne la voyait plus !

    Et sincèrement, en vrai de vrai, c’est comme « il n’y a pas de petits rôles, seulement des petits acteurs », il n’y a en fait pas de mauvais profs, il y a plusieurs catégories :
    – ceux qui font ça par vocation (et qui se font éjecter de certains lycées où les deux autres catégories sont majoritaires, j’ai vécu du côté élève, c’était pas beau à voir),
    – les profs qui ont atterri dans les écoles un peu par hasard, parce que passer un concours c’était être sûr d’avoir un boulot derrière,
    – et ceux qui sont tellement illuminés des lumières de ce cher Jules Féry et de ses potes qu’il ne s’agit plus d’enseigner, mais de lutter contre… l’obscurantisme religieux, les valeurs rétrogrades et dangereuses de toute une partie de la population française, etc. etc.

  8. ouaaaii une croix de plus et qui plus est elle est drôlement belle (ouuuhhhh la vilaine pas belle que je suis qui regarde la croix avec un air aussi dépendant (pas de période de sevrage prévu donc oubliez et incarcérez moi chez les fous… de DIEU!!! ) . Bravo Ed’ passer derrière Koz c’est presque une pirouette d’un grand art qui demande un entraînement quotidien ;-)

    ceci dit moi j’partage mes croix (sur FB) et que ça plaise ou pas aux « amis » qui sont censé ne pas monter au créneau et me traiter d’anti-laïcité (comme on me là généreusement rappelé lors du passage de la loi sur la laïcité et le voile etc lorsque je portais ma croix et ma médaille miraculeuse. j’ai été aimablement conseillée de les laisser au vestiaire car « j’imposais » aux parents, aux enfants et aux autres professionnelles mes convictions religieuses!! zont de la chance que j’ai pu de chaîne pour les porter tiens sinon… n’empêche que je me ballade avec mon chapelet dans l’sac alors c’est pas mieux … vraiment j’ai toute les tares ;-) mdr ) vu que ce sont des amis!!! dans le sens vrai et profond du terme ;-)

    nitt=> bienvenue sur la blogosphère ma belle!!!!

  9. 2 anecdotes sur la laïcité librement vécue dans le public (E.N.)
    j’ai eu un directeur d’école primaire qui ne voulait pas qu’on (instits) fasse des galettes des rois avec les enfants parce que c’était « une coutume cléricale et monarchique »! (quand en plus on sait que c’est issu d’une coutume romaine…)
    Il avait mis un autocollant avec une croix cassée en deux, un croissant cassé en deux et une étoile de David cassée en deux et une inscription « libre penseur » sur ma voiture (par dessus un autocollant de Marie que j’avais).
    J’appelle ça de l’athéisme intégriste, pas de la laïcité.
    Par contre, les voitures d’instits avec une sorcière au rétro, ou les sorcières dans les classes, avec les diablotins, c’est limite incontournable. Pourtant, la sorcellerie, sous sa forme Vaudou, a été reconnue religion officielle du Benin en 1992, c’est donc bien une religion à part entière. (en passant, ça pose question, cette fascination …)

    Jésus, lui, ne nous a pas dit « tolérez les autres, du moment qu’ils se taisent et tuez-les sinon, ils sont dangereux », mais « tu ne tueras pas » et « aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent ». Et Sa Croix, sûrement, lui aussi, il aurait préféré qu’on la lui enlève…
    Mais Elle est bien là, plantée sur ce monde, qu’on le veuille ou non.

  10. On ne peut que se réjouir de la mort prochaine des déchets de la génération du baby boom, la contre-révolution aura le dernier mot et d’Aschieri à Sarközy il ne restera rien de ces fossoyeurs.

  11. @ La French Connexion : Euh… moui… Autant de négativité en si peu de mots, c’est un pari ?

    @ Do : J’aime bien cette idée que le Christ lui-même n’aurait pas été contre le fait qu’on lui retire sa croix… C’est fou ce que ces enseignantes peuvent être perméables à la grâce et aux réalités invisibles, en fait ! ;-)

  12. @ La French Connexion: c’est dommage, que tout le monde ne puisse pas l’être (ou du moins n’essaie pas!) parce que c’est quand même ce qui nous est demandé dans l’Evangile! Au hasard « heureux les miséricordieux… » Tu peux relire aussi à l’occasion l’hymne à la charité (1Co, 13)

  13. Ah, la laïcité dans l’Education Nationale, on pourrait en parler des heures…
    Mon premier poste en collège (public) m’a transportée dans le temps et j’ai cru me retrouver dans les années 1905, la rigueur de l’enseignement et de la discipline en moins.
    Pour financer un voyage à Rome (où l’on m’a demandé pourquoi je faisais visiter des églises, je vous demande un peu, alors que dans les vestiges de temples romains, je n’avais pas eu de remarque…), pour financer ce voyage, donc, un collègue de musique m’avait proposé d’organiser un concert d’orgue. Le principal a commencé à soulever des objections parce que le concert serait à l’église et qu’il ne pouvait inciter les gens à s’y rendre… Il s’est calmé lorsque je lui ai suggéré de transporter l’orgue au collège…
    Et pendant un autre voyage, alors que nous étions hébergés dans un établissement catholique, certains élèves ont fait une crise de nerfs en voyant un crucifix dans les chambres et affirmaient qu’il s’agissait d’un mort-vivant… Il a fallu enlever les croix…
    Un supplicié, oui, mais surtout un Vivant!

  14. Je me rappelle, pour ma part, avoir vu des petits Musulmans refuser d’entrer dans une salle paroissiale aimablement prêtée pour une activité lancée par le Secours Catholique, parce que « ça pu[ait] la croix ! » (sic).
    Les mêmes bambins (6-12 ans) m’avaient demandé (c’est une litote) d’enlever la croix que je porte au cou depuis que je suis séminariste. Calmement, j’avais répondu à l’une des toutes jeunes filles d’enlever son voile. Esclandre, forcément. Une fois le calme revenu difficilement, je lui ai demandé pourquoi elle ne voulait pas l’enlever. « C’est important pour toi parce que c’est ta religion ? Eh bien, pour moi aussi, la croix c’est important ! Tu comprends pourquoi je ne veux pas l’enlever ? » On ne m’a plus jamais demandé de l’enlever. Les mêmes, toujours les mêmes, ont écouté avec grand intérêt, un jour qu’ils me demandaient comment Marie avait pu devenir la mère de Jésus en étant vierge (ce qu’ils croient aussi, sans s’expliquer pourquoi, puisque le merveilleux côtoie le religieux dans le Coran), le passage de l’Annonciation dans l’Evangile. Ils ont aussi été bluffé le jour où, comme je sifflais, ils m’ont demandé d’arrêter, car ça appelle Sheitan : « Je n’ai pas peur de Satan, je suis chrétien ! »… grands yeux étonnés, questions. Comme quoi tout est possible.

    Bref, je raconte ma vie, et ce n’était pas le but : rappelons-nous que « nous annonçons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les païens ». Pour les Musulmans particulièrement, la croix est une mascarade, Jésus n’ayant jamais été crucifié. En plus, pour tous, y compris pour les Juifs (et pour saint Paul aussi), c’est une malédiction. Sans la foi, il est donc normal de demander à ne pas voir cette malédiction scandaleuse. Il faut en prendre acte, et partir de là et de ce qui a de la valeur pour ceux qui pleurent, hurlent ou questionnent pour évangéliser, sans s’offusquer de ce qui est vrai : la croix est une malédiction. Jésus a pris cette malédiction sur lui pour que nous ne vivions plus dessous mais sous la bénédiction de Dieu. C’est ça, précisément, que nous devons annoncer !

  15. Je découvre ton blog et ne résiste pas à l’appel de mon clavier qui me crie de te féliciter ! Bravo : quelle fougue, quelle passion, quel humour ! Pas très catholique ça, nan ?!
    Dans cette société qui marche sur la tête, personne n’aurait l’idée de réclamer à ceux qui arborent un look total-gothique (Ciel, y’a plein de croix !) d’aller se rhabiller… En revanche une seule et pauvre petite croix accrochée au mur dans une école catho, c’est insoutenable pour le regard et en plus c’est « ringue » !
    Finalement, ils ont raison, rester devant une croix sans rien éprouver, c’est bon que les pov’catho visiblement !!!

  16. de toutes façons, c’est pas la peine de tourner autour du pot: c’est un combat, et il serait bien présomptueux de prétendre gagner un combat et de refuser de se battre!

    Ensuite, les armes et les termes employés pour ce combat ne sont pas ceux des combats habituels, combats sanglants, qui, curieusement, ne donnent pas d’allergies aux syndicalistes et aux néo révolutionnaires: on ne demande pas d’enlever les symboles du 14 juillet, du 11 novembre ni du 8 mai, victoire pour les uns, défaite pour d’autres, massacres pour tous!

    Dans ce combat là, les armes sont la parole, la prière, le pardon, la compassion, le partage …le sacrifice de sa vie, parfois.
    Mais pour celui qui le subit, ce combat est d’une violence plus grande que les guerres: violence intérieure, contre sa conscience, la pire de toutes. C’est pourquoi il est sensible dès que l’on touche au domaine de la conscience. C’est pourquoi aussi, il est respectueux de la conscience d’autrui.
    Ceux qui ne la respectent pas sont des mal-croyants, ou des personnes qui ont été forcées elles aussi, parfois par leur éducation, parfois par la société, mais qui en sont restées comme « perverties », parce qu’elles étaient trop faibles pour résister. Que les libertaires, aux principes très novateurs en matière d’éducation, prennent garde de ne pas forcer les consciences trop jeunes des enfants d’une manière encore plus violente que celle qu’ils pensent combattre…

  17. @Yanou : comment ça, l’humour, pas très catholique ?
    Pourtant, saint Jean, dans sa première lettre, au chapitre 4, ne nous dit-il pas par deux fois : « Dieu est humour » ? Allons donc, Dieu ne serait-il pas catholique ? ^^

    On m’informe que saint Jean a fait une coquille, et qu’il aurait en fait écrit : « Dieu est amour ». Je m’insurge : ce n’est pas une coquille, il a bien écrit cela, mais si, comme le veut une étymologie qui me plaît bien, l’humour est l’humilité et l’amour assemblés, alors je n’ai pas tort. Jésus n’a-t-il pas dit « je suis doux et humble de coeur ? » (Mt 11,29), et saint Jean n’a-t-il pas écrit que « Dieu est amour » ? Donc, Dieu est humour. Voilà. Je ne peux pas être plus catholique que le bon Dieu, et donc j’ai moins d’humour que lui. C’est comme ça :)

  18. Euh, Edmond, je viens juste de comprendre ton titre….
    (Comment ça UN neurone ??? …)

  19. @Critiana : normalement il faut 2 neurones pour avoir une synapse au milieu. Donc l’honneur est sauf, tu en as au moins deux.

  20. alors j’ai même pas deux neurones, pasque j’ai toujours pas compris!
    si quelqu’un veut bien m’espiquer?

  21. Je me disais aussi qu’il y avait bien peu de gens pour dire à quel point je suis un titreur génial ! ;-)
    (Bon, faut pas m’en vouloir : j’ai écrit ce billet un peu tard dans la nuit…)

  22. @ Ed : Tu sais, c’est tellement évident que t’es un génie que vient un moment où on ne le dit plus. On se contente de le penser. Mais puisque tu as l’air d’y tenir on va faire un effort.
    En revanche ne viens pas te plaindre si tu as les chevilles qui enflent et que tu ne tiens plus dans tes… chapeaux ? casquettes ?

  23. Hé bin moi ce fut le contraire.Prese’ de l’apel dans une petite école primaire catho, j’ai suggeré lors d’une réunion que des crusifix ou autres signes religieux soient accrochés dans chaque salle de classe………..J’ai eu le droit à la vindic des parents et fut même pas soutenue par la directrice………..j’ai pas insisté, et mis mes enfants l’année suivante dans le public……….

  24. Et si… et si ils avaient raison les gars du SNES-FSU, oui, si ils étaient les seuls à réaliser qu’un crucifix dans une salle de classe c’est pour travailler sous le regard du Seigneur. Si ils étaient les seuls à croire qu’un élève puisse être influencé, en levant les yeux sur la Croix. Si ils étaient les seuls à croire à la puissance de la Croix…

    Une bonne leçon pour nous en tout cas qui ne savons même plus remarquer les crucifix !

  25. @ Mad : Le billet de Koz allait dans ce sens… il y voyait une reconnaissance de la puissance de la Croix même chez les plus convaincus des athées.

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s