Deux en un, inséparables

Bédés

Bon dimanche ! Les lectures du jour, c’est par là.

renvoyer-sa-femme

Bédé réalisée grâce à StripGenerator (et un peu Ma Pomme, aussi).
Publicités

7 réflexions sur “Deux en un, inséparables

  1. Haha ! C’est vrai que, parfois, sur certains points, on aurait aimé que les disciples se taisent… C’est énervant, ils ont pensé à tout ! :D
    On ne peut même plus faire semblant : « Han, mais en fait, euh, je savais pas… han oui, hein, bah si j’avais su, hein… bon chuis pas trop curieux, mais vraiment je savais pas, hein… »
    Pfff… si on peut même plus se planquer derrière des excuses bidons… c’est pas du jeu !

    (PS : c’est un commentaire général, pas à lire uniquement sous l’angle divorce-pas-divorce… je précise au cas où) ;-)

  2. Bravo ! Je me demandais ce que tu allais bien pouvoir trouver pour ça, et c’est très réussi !

    Faut dire qu’à force de chercher la petite bête, il fallait qu’ils tombent sur un os (de plus).

  3. en même temps, juste après, il accueille des enfants;

    je sais pas vous, mais dans mon métier, quand on voit ce que ça donne sur les enfants, quand la mère part deux mois tous les trois mois au Maroc parce qu’elle a trouvé un nouveau copain et que, pas de bol, il habite pas à côté… après, le père, qui a recollé comme il a pu les morceaux, se voit refuser la garde et les allocs parce qu’il est un mec et que les femmes c’est mieux, et puis que ça continue quand il trouve lui aussi une copine, et que ses deux gamines torturent la gamine de sa copine (parce que forcément, elles vont pas trop bien)…

    Moi, je suis un peu de l’avis de Jésus, quand même: c’est bien joli, de s’envoyer en l’air (je parle de l’avion, bien sûr!) avec le grand amour, et les enfants, les responsabilités, le travail, toussa, c’est pas bien folichon, mais n’empêche que le plus important, c’est déjà de finir ceux qu’on a commencé avant de s’amuser à en faire d’autres qui prendront, en plus, le même chemin. Mais eux, ils votent pas, et ils commentent pas encore sur Sacristains, alors heureusement que Jésus les remet un peu en piste.

  4. Comme Nitt, je me demandais aussi ce que tu arriverais à nous sortir cette fois ! Hé bien… Excellent !!! Je le trouve quasi aussi bon que celui des Grecs ;o)

  5. Je dirais même plus : excellent… et très profond ! Combien de fois vais-je poser une question au Seigneur en attendant qu’Il me donne MA réponse… et non la Sienne ? Chaque fois, je prends le risque de devoir me convertir… et cela ne manque pas : Il ne répond pas comme je le veux… et je m’en doutais bien !!! Heureux risque ;o)

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s