53 coups de pouce (et plus si affinités)

De rien

chapeletMoi non plus, je ne sais pas prier. Parce que je suis le dernier d’une longue série de disciples mal embouchés qui font rien qu’à réclamer des techniques et passeraient facilement plus de temps à se demander s’ils « font bien » qu’à faire, tout simplement. Voire même – encore plus simplement – à se laisser faire.

La solution nous a pourtant été donnée, puisque la question fut posée une bonne fois pour toutes par un disciple que Luc n’a pas vu l’intérêt de nommer : « Seigneur, apprends-nous à prier »… Le résultat, c’est la plus simple des prières ; la plus directe, aussi, avec un subtil équilibre d’exigences (pour soi-même) et de demandes (à Dieu). On n’a pas encore fait mieux. Normal, vu l’auteur.

Il y a pourtant une façon de l’améliorer sensiblement, ce bon Notre Père : c’est de le garnir de gros bouquets de Je vous salue, Marie. Et là, j’entends tous les parpaillots de mon entourage (y’en a) gémir et crier au sacrilège ! C’est pour ça que je leur réponds d’emblée : « Faites ch… » Au moins, c’est dit et je peux continuer à être d’accord avec mon avis ; que je partage, soit dit en passant. S’il est vraiment besoin de le dire, quitte à dire de grosses banalités pour certains, l’Ave est bien moins une prière à Marie qu’une prière par Marie. Même que c’est pour ça que je l’aime bien aussi, celle-là : parce qu’on a tous un jour été un gamin qui, timidement, n’osait pas trop aller demander un truc à son père, et qui préférait demander à sa mère de se faire l’intermédiaire. Histoire de mettre un peu de douceur dans la requête. Les enfants timides sont des roublards. Les cathos aussi, et ils ont bien raison.

Mais entourer les Notre Père de gros bouquets, disais-je. Question bouquet, je conseille la dizaine ; et tant qu’à faire, les offrir par cinq (avec une petite amorce de trois pour un, histoire de compléter le tout. C’est très joli, et ça tient dans la poche. Et ça va avec tout : un brin de marche, une pointe de métro, un soupçon d’ennui en réunion…

Le Je vous salue, Marie ? un simple petit coup de pouce. Au sens propre comme au figuré, c’est ça qui est le plus beau.

Publicités

16 réflexions sur “53 coups de pouce (et plus si affinités)

  1. Oh ! ça va ! (C’est corrigé.)
    Je vais bientôt instaurer une règle qui interdira de pointer des fautes dans les billets tant qu’on n’aura pas écrit un truc pertinent soi-même ! ;-)

  2. Qu’est-ce qui se passe si on clique sur le lien sur lequel il ne faut pas te faire l’affront de cliquer ?

  3. Très bon billet et tellement vrai.
    J’essaye tous les matins d’offrir les cinqs bouquets au Seigneur afin qu’Il m’aide, avec Marie, à accueillir la journée que Dieu m’offre.

  4. Pour ma part, c’est le jour où j’ai commencé à en dire 3 (x 5 x 10) par jour, … une idée comme ça, du jour au lendemain, un certain 8 septembre…
    que toutes les personnes qui m’avaient entrainée vers les bas-fonds de ma vie
    ont mystérieusement disparu de mon entourage: en un jour!
    (malentendus, quiproquos, messages téléphoniques vus trop tard, indisponibilités…), et en douceur: ce n’est qu’après que je m’en suis rendu compte.

    Alors + 1000! car depuis, ma vie a enfin pu être restaurée par un ébéniste pour qui rien n’est jamais perdu, et qui, de toute matière, fait une œuvre d’art, à tel point qu’il m’a réconcilié avec certains artistes modernes de la récup, que j’avais bien du mal à aimer auparavant…

    Mais cet ébéniste a une mère, et je crois bien que c’est souvent elle qui prend les commandes (au sens commercial, du moins…).

  5. ah mais non, Do, c’est indécent de faire de la récup de billet de l’un sur l’autre!!! ;)

    bréviaire du pauvre disait-on, prière répétitive où s’ancre une présence. savamment médité ou ânonné distraitement, il relie!

  6. @ Nitt : Si on clique sur l’autre lien, il se passe juste qu’on a honte de soi-même. C’est toi qui vois.

    @ Tigreek : Grr ! Le lien qui ne marche pas, c’est qu’apparemment ils ont désactivé la fonction « reference_get » sur le site de l’AELF… Alors que, justement, je trouvais ce système qui permettait de pointer directement vers les versets souhaités absolument génial. Et ça marchait encore hier !!

    @ David : En même temps, j’ai donné dans l’ébénisterie bien avant toi… donc c’est légitime d’en parler ici ! na !

  7. @ Do : j’aime beaucoup ce genre de clins-Dieu… Et jolie suite au billet de David ! :)

    @ David : que veux-tu, ton billet donne l’inspiration ! A moins que ce ne soit l’ébéniste lui-même qui la fournisse… ;)

    @ Edmond : mille excuses, hein :p Mais sinon, le texte est sur l’évangile au quotidien (voir lien ci-dessus), ou ici : http://www.biblegateway.com/passage/?language=french&showfn=on&version=BDS&search=Luc+11%3A1-4

    Tiens, et puis tant qu’on parle du chapelet : est-ce que vous préférez certains mystères à d’autres ? Personnellement, mon coup de coeur va aux mystères lumineux, en particulier la transfiguration…

  8. Bon, je ne comprends pas toutes les allusions à l’ébénisterie, mais ce qui est sûr, c’est que moi, j’ai épousé une ébéniste, qu’il fait de la restauration de meubles anciens (tout ça au sens propre, chers amis), et que si ça intéresse quelqu’un, y a qu’à demander !
    :-p

    (Mon petit Edmond, si tu gommes ce passage publicitaire, y a pas de mal !! :-D)

    J’aime bien l’idée que ces prières toutes simples sont aussi bien utilisées par de grands saints qui nous ont précédés que par la petite mamie que je croise le dimanche… C’est chouette, l’Eglise !

  9. @Trottinette: c’est un billet que j’ai commis et qui pourrait plaire à ta moitié… (à moins de le trouver ridicule et plein de préjugés, pffff)

  10. @ David : Merci, c’est très sympa comme article ! Je lui montre ce soir… ;-)

  11. Je te propose, pour compléter ton égrenage, le chef de la sainte famille :
    Je vous salue, Joseph,
    Vous que la grâce divine a comblé.
    Le sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux.
    Vous êtes béni entre tous les hommes,
    et Jésus,
    l’enfant divin de votre virginale épouse, est béni.
    Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous,
    dans nos soucis de famille, de santé et de travail,
    jusqu’à nos derniers jours,
    et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.
    Amen.
    UDP, Eric

  12. @ David : j’avais bien pensé à mettre un lien pour pointer vers ton billet, mais je sais pas faire, en mettant juste un mot qu’on peut cliquer. et sinon, ça faisait un peu lourd. mais je n’imaginais pas qu’il restait encore des gens qui ne te lisaient pas!

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s