L’enfer est pavé de quoi, déjà ?

Rabat-joie

Pour déroger à la règle que je me suis fixée de ne jamais publier de billets le dimanche (les bédés sont programmées à l’avance), tu penses bien qu’il me fallait une bonne raison. J’en ai une. Le titre aurait aussi pu être : « Comment le blogueur, en voulant rapidement donner son avis avant le coucher du soleil, s’est vautré en plein dans les défauts de la précipitation » (mais c’était un peu long).

Bon. Reparlons du Père Andrew qui joue au poker à la télé pour sa paroisse. Pour le coup, j’ai effectivement mal compris le fond de cette histoire, et je me suis un peu ramassé en en tirant des conclusions hâtives. En cela, je remercie vraiment le père David Lerouge d’être venu mettre un peu de bon sens dans les commentaires avant qu’ils ne partent en trop forts jugements, et aussi le père Andrew Trapp lui-même, venu donner sa version des faits (en français, s’il vous plaît !).

andrew-trapp-pretre-poker-2

Là, visiblement, il vient de gagner...

J’avoue ne pas être fâché malgré tout d’avoir dit dans mon précédent billet que je le trouvais vraiment sympathique et que l’initiative m’amusait ; ça m’évitera de trop donner l’impression de retourner ma veste maintenant. De fait, je maintiens absolument : le culot avec lequel il est allé jouer a quelque chose qui me plaît. Et je trouve son commentaire beaucoup plus juste dans son expression que les mauvais résumés de la situation lus ici ou là…

Précisons donc un détail, que le Père Andrew éclaircit lui-même : il n’a pas joué l’argent de sa paroisse ! Bon point. Ce n’était vraiment qu’un jeu télévisé, ce qui change pas mal de choses, avouons-le.

Mais qui ne change pas tout… Alors que j’écris, Poussah est en train de me dire : « Tu as raisonné juste sur des assomptions fausses » ; il a raison. Il y a clairement une erreur de ma part, mais que ce soit l’occasion de réaffirmer quelques trucs ! J’avais pris cette histoire aussi comme  un prétexte pour parler des jeux d’argent. Je peux donc maintenir sans rougir tout ce que j’ai dit à ce sujet. En répétant même un point : je trouve mille fois plus convaincante son explication du principe du jeu que les pauvres tentatives de se raccrocher au CEC pour justifier la démarche. Le Catéchisme – comme, a fortiori, l’Évangile – ne peut pas et ne doit pas se laisser contorsionner pour entrer dans les cases de nos propres justifications. Je maintiens donc que la citation censée justifier la démarche ne s’applique pas à un jeu dont le principe est l’intimidation et l’écrasement, dès lors que les sommes des gains sont telles.

La problématique de l’évangélisation continue d’ailleurs de me poser problème (i.e. je suis toujours pas convaincu !), parce qu’autant imaginer un prêtre qui joue des mises symboliques avec des jeunes pour établir une relation me plaît beaucoup, autant aller à la télévision dans un jeu qui me semble contestable dès lors que les enjeux financiers sont trop forts me grattouille un peu… Encore une fois : je me garderai bien de condamner, mais je suis sceptique sur les effets réels et la pertinence de tout cela.

Peut-être peut-on voir dans tout ça une vraie invitation à la prudence dans notre « utilisation » de l’Ecriture et de la Tradition. Citer le Catéchisme, c’est bien (et même très bien), mais ça ne dispense certainement pas de s’interroger. Si on pouvait l’avoir plutôt comme une lumière pour éclairer notre propos, et pas comme un pur argument d’autorité laissant peu de place à la contestation, ce serait pas mal. Cette réflexion s’applique évidemment autant à moi qu’à toi, commentateur régulier ou occasionnel.

En tout cas, à contester les bonnes intentions du Père Andrew, qui me semblaient donner lieu à une démarche inadaptée, j’admets être tombé dans le travers que je dénonçais. La prochaine fois (curieusement, c’est la base de mon métier – comme quoi je suis ici bien plus blogueur que journaliste), je tâcherai de ne pas simplement avoir de bonnes intentions, mais d’aller vérifier un peu plus avant de m’emporter.

Sans rancune, Father ? ;-)

Publicités

15 réflexions sur “L’enfer est pavé de quoi, déjà ?

  1. Moi j’ai jamais rien compris au Poker, mais bon j’aime bien les prêtres jeunes, joyeux et qui savent parler français (quand ils sont américains). Après c’est sûr que les conséquences dépasser les effets bénéfiques : genre, le bon catho qui se retrouve à jouer de l’argent parce qu’il a vu un prêtre jouer à la télé et se faire plumer alors qu’il doit nourrir une famille…, donc prudence.

    Mais bon, qui sait ce que la Providence saura tirer de tout cela ? ;)

  2. En même temps, je ne suis pas sûre que ce qui menace le plus les cathos soit le Poker ;) quant aux autres, ils sont déjà dedans s’ils le veulent…
    Mais bon, oui, il y a de meilleures voies pour évangéliser, et puis à côté de ça, pour évangéliser les jeunes qui jouent au Poker, il y a de plus mauvaises voies aussi.

    En tout cas, c’est trop la classe, le Père Andrew qui répond sue ce site!
    Vous avez pensé à lui proposer d’aller faire un tour sur Sacristains, histoire qu’il en fasse un peu de pub à sa prochaine émission de télé? vous pourriez avoir une version en anglais, non? du coup, ça sanctifierait un peu son initiative, à postériori… ;)

  3. Fan de texas hold’em moi-même, j’ai visionné quelques unes des vidéos du père Andrew. Je trouvais intéressant de voir son comportement vis a vis de ses adversaires. Aucune démarche d’intimidation dans ce que j’ai vu, au contraire, beaucoup d’humilité et de timidité aussi sans doute.

    Il me semble aussi que le but premier n’était pas l’évangélisation. D’après ce que j’ai lu (mais peut-être que je me trompe), sa paroisse avait besoin d’argent pour des réparations et la construction d’un nouveau bâtiment. Ne sachant pas où trouver les financements, le père Andrew et ses paroissiens se sont dit que ce jeu télévisé était peut-être une solution (sachant que le curé a pour talents de très bien jouer au poker)et, de plus (en guise de bonus), l’occasion de montrer un visage peu connu de l’Eglise. En même temps, j’imagine qu’ils se sont doutés que cela risquait de choquer certaines personnes. C’est pourquoi, ils ont voulu rappeler ce que dit le CEC sur le jeu et assurer les cathos qu’il avait eu la bénédiction de son évêque.

  4. Moi je trouve le truc marrant et l’initiative assez cocasse, mais je ne pense pas qu’il faille vraiment en tirer des conclusions dans un sens ou dans un autre…
    En effet cela permet malgré tout de parler des jeux en général. et en effet (je ne fais que pérorer, en fait…) le lien avec l’évangélisation me paraît ténu. De la com’, ce n’est pas de l’évangélisation. Et là, ça améliore l’image des prêtres, peut-être (voire…), mais aucun message d’évangélisation ne passe…

    Ce prêtre en tout cas a l’air vraiment sympathique!

    Tu as bien fait d’écrire ce deuxième billet : on ne perd jamais à changer d’avis et à être de bonne foi ;)

  5. pff…oublier mon dernier post, la première syntaxe était bonne… Faudait ptêt’ que j’aille me coucher… ;)

  6. De tout ceci je tire UNE conclusion : question communication, il a fait très fort, le Father, parce qu’on parle de lui partout ! Que ce soit pour s’étonner, s’émerveiller ou lancer un « bof » convaincu, au moins il a donné les moyens à tout un tas de gens, plus ou moins habitués de la thématique, de parler d’un prêtre, et de montrer ou s’apercevoir que les préjugés sur l’Église commencent à prendre la poussière.

    Bon, après son intervention sur ton billet précédent, en plus il a montré qu’au-delà de son facteur « sympathie » dont il ne faut pas s’étonner chez les Américains, qui ont facilement un grand cœur, il a aussi montré une grande intelligence (je le martellerai toute ma vie, un non-français qui parle la langue de Molière, c’est quelqu’un d’intelligent, c’est pas possible autrement) ce qui n’est pas fait pour me pousser à dire « bouuuh le vilain vicaire ». Encore moins en ayant compris ses explications : pas d’argent de sa poche en jeu, etc.

    Question évangélisation, je suis tout à fait d’accord avec le Chafouin, c’est vraiment de la communication que nous voyons là, avec une bonne occasion de ramasser les fonds pour une église qui en a besoin, mais il est difficile d’évangéliser à proprement parler en jouant au poker.
    « Full aux as par les rois. Au fait, savez vous que mon vrai roi, Jésus Christ, blablabla… »
    Peu crédible hein ?

    Ed, t’as l’air un peu fixé sur l’idée que dans le poker on fait peur à son adversaire, non ? J’y ai jamais joué, je ne fais que remarquer quelque chose dans tes propos.

  7. Euh oui moi aussi je me suis bien planté… Encore que je pense que Father Rambo est sans soute hyper-adapté aux USA mais en France ça fait drôle tout de même !
    Mais quand même, cette vidéo, ce naturel incroyable, il crève l’écran Andrew. Beau boulot de comm.

  8. @Edmond: T’as déjà été aux US? Sinon tu verrais que y a un gap culturel qui fait que ce que ce prêtre fait là bas passe sans soucis et qu’ici on tique! Le rapport à l’argent n’est pas du tout le même et le côté « yes you can » enthousiaste est typique US. Rien de choquant dans son initiative, tout dépend de comment il va gérer la médiatisation post événement et apparemment pour l’instant çà va!
    Sinon sa vidéo « d’audition » pour participer au jeu est assez significative je trouve, tu la visionne et tu vois que c’est vraiment typiquement US (et je dis pas que c’est mauvais hein j’adore les US) et vraiment bon enfant et clair sur les intentions!!

    Et son Q&A sur le sujet:
    http://www.saintfactory.com/poker.html

  9. Sinon sur les intentions du père Andrew, Edmond tu gagnes sur JBM! Le père le dis clairement:
    1-Gagner de l’argent pour la construction de sa nouvelle Eglise
    2-Même s’il ne gagne pas ben c’est une occasion d’évangélisation et surtout de témoignage de ce qu’est un jeune prêtre catholique aujourd’hui, mais c’est pas le but premier!

    http://www.saintfactory.com/poker.html

    So I thought to myself, “How cool would that be, to try to get on the show and see if I could win a million dollars, and donate it to our church fund?” And even if I didn’t win any money, it would be an opportunity for people across the country to see that there are still young men choosing to be priests, and that one can be joy-filled and have fun as one serves God! (And of course, it would be a blast!)

  10. Finally quand tu regarde le teaser de l’épisode 2 tu comprends que c’est un truc adapté à la culture US et sans doute pas à la mentalité française…
    http://www.pokerstars.tv/movies/7VX/million-dollar-challenge-episode-2-teaser.html
    Et c’est très bien comme çà!
    Merci père Andrew pour votre peps! :-)

    Edmond je serais toi (mais je le suis pas), je garderais contact avec le père Andrew et je l’inviterais à participer à Sacristains.fr dans une rubrique genre « regards outre atlantique », tu imagines pas comme on peut avoir un regard différent et donc enrichissant avec un background culturel autre! :-)

  11. @ Chafouin : J’aime bien moi aussi l’idée que ce blogue ne soit pas une publication rigide exprimant la synthèse dune pensée (que ce serait prétentieux !) mais plutôt le journal d’une pensée en mouvement. Je chronique mes réactions face à divers événements ou détails de la vie quotidienne, sans autre prétention que celle de partager quelque chose, de l’ordre du témoignage. Le jour où j’arrête de me remettre en cause, faites-moi fermer !

    @ Nitt : Si je parle d' »intimidation » pour le poker, c’est parce que j’écoute ce que m’en disent des amis complètement accros… Pour eux, l’intérêt du jeu réside dans le fait qu’on y risque vraiment des sommes d’argent qui nous appartiennent. L’intimidation est là : je mise gros pour que mes adversaires « se couchent », de façon à empocher la mise même si j’ai un jeu médiocre (c’est le principe du bluff, non ?). C’est vraiment par rapport à cette dimension-là du jeu que je réagis, et c’est pour ça que je fais clairement la différence avec une partie entre amis sur des mises symboliques.

    @ Blogblog : Je sais bien que son attitude est très adaptée à la culture américaine, mais je réagissais d’abord au billet de JBM, qui brouillait un peu cette différence culturelle. En France, le contexte est différent. Et malgré tout, je répète : c’était l’occasion de parler du rapport des chrétiens par rapport au jeu.

  12. bon, Edmond, ok: je nuance; j’ai regardé la vidéo de la partie de poker, du coup je suis allée me renseigner sur les règles de ce jeu pour suivre, alors si tout le monde fait ça, le Poker risque effectivement de gagner quelques adeptes de plus! j’espère que le Père Andrew prie pour que toutes les brebis qui l’ont suivi fassent le bon choix! j’ai aussi lu le témoignage de sa vocation(allez-y, c’est très beau): reste à savoir si je vais finir ma vie au fond d’un tripot avec plus un sou, rongée par le jeu, ou si je serai entrée en religion avant… (en espérant qu’on joue pas au poker dans les monastères).
    Les paris sont ouverts! ;)

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s