C’est toi le saint !

Rabat-joie

C’est un jeu en vogue depuis bien trop longtemps chez les porteurs de croix et de médailles. Si l’Église était un pays (le premier qui vient me dire que l’Église a un pays qui s’appelle le Vatican gagne le droit de sortir immédiatement pour sottise caractérisée), ce serait certainement son sport national. Une pratique qui se passe de règles, qui n’est jamais enseignée, mais que chacun maîtrise aussi bien que sa langue maternelle. Voire mieux, pour certains ; mais je ne suis pas sûr que ce soit le sujet.

Cette pratique, ce sport, ce jeu, peu importe comment on le considère, s’exerce quotidiennement avec des phrases du type : « Toi, tu es vachement plus saint que moi …» Parfois même, on ajoute quelque chose comme « C’est clair », comme on dit toujours pour souligner les choses qui, justement, ne sont évidentes pour personne.

A noter : l’insistance sur le « toi » en regard du « moi » – ou comment s’appliquer un vernis d’humilité à peu de frais. Reconnaître la sainteté d’autrui pour mieux faire briller en nous une vertu qui pourrait constituer la nôtre. A défaut d’y croire, parons-nous des atours d’une sainteté en devenir. Après tout, comme disait un ancien président de la République : les promesses n’engagent que ceux qui y croient. C’est « sanctifie ton prochain comme toi-même » au pays des chrétiens du dimanche (les CDD, ceux dont le contrat avec Dieu se limite à une heure de fréquentation hebdomadaire).

Or, il est à peu près aussi inutile qu’indécent de vouloir évaluer la sainteté d’autrui. Plus encore si c’est pour mieux auto-(d)évaluer la sienne. Dis-moi comparaison, je te répondrai : con, pas raison ! Le paradis, c’est les autres ? Eh bien laissons tous ces futurs canonisés nous entourer et occupons-nous de notre propre Cause ; in fine, Dieu reconnaîtra l’essaim.

Quel mépris avons-nous de la sainteté, pour la désirer si peu et la réserver à nos voisins ? Parce qu’en fait, on ne joue même pas à « qui est le plus saint d’entre nous »… on prend les choses à l’envers et on regarde en permanence en quoi nous le sommes moins que les autres. « Qui est le moins saint ? – Moi, m’sieur ! moi ! moi ! »

Certains diront qu’elle est inaccessible, que toutes ces figures de proue du catholicisme sont autant de modèles hors de notre portée. Mère Teresa, ce n’est pas pour toi ? Saint François d’Assise, c’est trop trash ? Saint Paul, trop mouvementé ? Saint Laurent, trop chaud ? Tant mieux ! on en a déjà eu, des comme ça, alors autant innover et révéler une autre forme d’auréole. Les saints ne sont pas des modèles à imiter, ce sont des phares à suivre. Quant à désirer la sainteté, c’est notre raison d’être chrétiens, puisque c’est le plus court chemin vers Dieu.

Mais, de grâce : laissons tomber nos évaluations de sainteté (pour nous comme pour les autres), et laissons ça… à la grâce, justement !

Publicités

24 réflexions sur “C’est toi le saint !

  1. C’est malin, à cause de toi je revois l’âne de Shrek, dans le premier épisode « moi, moi, moi, choisis moi ! » Ce qui n’a totalement rien à voir avec le schmilblick, mais j’assume.

    Dis donc, t’es remonté aujourd’hui !

  2. On le sait bien que…
    Ah non pardon, j’ai failli dire un compliment, après on va me dire ; « eh oh, mais regarde donc tes propres qualités avant de traiter les autres de gentils, enfin voyons », alors je me retiens.

  3. Salut Ed !
    ça faisait longtemps !!!!

    Comme j’ai déjà eu l’occasion de te le dire je suis d’accord avec toi ! La sainteté nous devons la cultiver pour nous.
    C’est ce que je mets en pratique au quotidien et surtout depuis mon mariage. En effet, je me suis demandé comment devenir Saint plus vite, le sacerdoce aurait été bien mais je voulais souffrir plus pour devenir saint plus vite, alors je me suis dit qu’en me mariant cela serait réglé !!!
    Et une fois de plus j’ai eu raison !!! je suis entrain de constituer mon dossier pour réaliser la première cannonisation alors que le Saint est encore vivant !
    Bien sur je te vois venir avec tes gros sabots, le miracle c’est quoi vas-tu me demander ?
    Eh bien c’est de faire l’UNITE !!!! contre moi…!

    :-)

    Bon ok je déconne !!!
    Merci de nous appeler à la raison et à ne pas se comparer ! Et à vivre du désir de la Sainteté au quotidien !
    bien fraternellement my brother !!!

  4. « Saint Laurent, trop chaud ? », j’aime beaucoup :D. Du coup, Saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, trop froids ?

  5. Ed, t’es vachement plus saint que moi !!!(ça, c’est pour ma très grande humilité).
    Pour la sainteté, ce qui est bien c’est qu’on a tellement d’exemple que chacun peu trouver celui qui lui convient : les personnes qui sont tête en l’air peuvent suivre l’exemple de St Denis ou de St Paul, les adepte d’acuponcture peuvent suivre l’exemple de St Sébastien, les personne qu’on crois jamais peuvent suivre l’exemple de jeanne d’arc (elle aurait dit à son procès après sa condamnation « vous ne m’aurez pas cru »)…
    Bon chemin vers la sainteté à tous !!!

  6. Très vrai : au lieu de regarder les qualités de ton voisin, cherche la sainteté dans tes actes et dans ton cœur.

  7. @ FX : Au fait, pourquoi donc suivre une voie quand on peut tracer la sienne? Saint Augustin ne disait-il pas : « Avance sur ta route car elle n’existe que par ta marche »?

  8. Mention spéciale à St Charbel (par ici http://www.opuslibani.org.lb/charbel/fcharbel.htm), qui n’a, comme vous le savez peut-être, quasimment rien fait de sa vie : pas de grands miracles, de longs voyages, de douloureux témoignages… Mais dont la sainteté s’est révélée après sa mort.
    Je me souviens d’un frère Charbel qui me disait l’avoir choisi parce que c’était le saint des fainéants…
    Il devait tout simplement être là où Dieu l’attendait !

  9. Personellement, je pense avoir un taux de sainteté de 47.85 % que j’espère majorer de 25% pendant le Carême, en espérant que l’augmentation annuelle couvre l’inflation.

  10. eh! st Paul nous demande bien pourtant (si ce n’est lui, c’est surement son frère) de toujours considérer l’autre supérieur à nous! alors?

    en plus, il paraît (j’oublie toujours mes sources, dsl) que Marthe Robin a dit que bientôt, on canoniserait de communautés entières, ça va simplifier!
    Le tout sera de rentrer dans la bonne communauté…
    si quelqu’un a le top 25 des communautés les plus canonisables, ça m’intéresse, vous pouvez les poster là en commentaire: Ed appréciera…

  11. La communauté la plus canonisable est celle des enfants de Dieu… au moins on a tous une chance (à nous de la saisir)

  12. @do: fastoche, personnellement je me pointerai aux portes du Paradis munie des fiches de paie de mon employeur la Très Sainte Eglise Catholique Apostolique Romaine.
    Et si l’on me refuse l’entrée, à laquelle j’ai droit par ma convention collective, j’attaque Saint Pierre aux prudhommes.
    Et je prends Koz comme avocat.
    Non mais.

  13. C’est celui qui l’dit qui l’est d’abord! Na!!! =D

    En fait, si on se compare (bien ou pas) aux autres c’est parce qu’on a l’habitude de faire comme ça pour beaucoup de choses… Certains diront que ça leur permet de se fixer un objectif d’essayer de faire comme l’autre voire de le dépasser. M’enfin, le plus class, c’est quand même de vouloir se dépasser soi-même! Duc in altum! ;-)

  14. @Marie Roy : St Paul a peut-être dit ce qu’il a dit mais le Christ, lui, a dit qu’Il était le chemin, la vérité et la vie. Mieux vaut d’adresser au Bon Dieu qu’à ses saints alors au lieu de tracer ma propre route, je vais utiliser celle du Christ.
    A vrai dire, je dois pas être très loin de la philosophie de St Charbel…

  15. C’est Saint Augustin et non Saint Paul…
    Mon idée était plutôt de ne pas utiliser un modèle, mais être avant tout soi-même car Dieu nous aime tel que l’on est (et pas tel que tel saint a été).
    Aucun doute, c’est bien le Christ qui nous guide sinon la route n’a pas de sens. Le Christ est le chemin mais ce n’est pas pour autant que l’on doit tous emprunter le même. On est tous appelé à la Sainteté, à servir… et à nous épanouir avec tout ce que le Christ a mis en nous. Après chacun prend sa voie préparée pour lui : plus ou moins facile mais tout est possible avec le secours de La Grâce.

  16. @ Marie Roy : Je pense que FX disait la même chose que toi. Après, il ne faut pas exagérer non plus la « voie unique »… C’est évident que notre appel est d’être des saints uniques, pas de pâles imitations de glorieux modèles, mais ça n’empêche pas non plus d’avoir quelques exemples en tête. Ne serait-ce que parce que beaucoup de saints ont eu à résoudre des questions qui se posent aussi à nous, et que leurs réponses sont souvent valables !

    @ Stellae : Même pas encore 50% de sainteté ?! Ouuuh… quelle honte !! ;-)

    @ Do : Je ne dis pas qu’il ne faut pas considérer l’autre comme supérieur à nous. Je dis simplement qu’il y a de fausses humilités qui tiennent d’avantage de la coquetterie que de la vertu. C’est tout.

    @ Natalia : Bouge pas, j’ai sur le feu un billet qui devrait te faire regretter ce commentaire ! (Enfin, je dis « bouge pas », mais comme c’est pour Sacristains, j’imagine qu’il va falloir attendre un peu quand même.)

    @ Eliette : Parfois, je me demande si tu ne triches pas un peu sur ton âge… C’est pas possible que tu sois si jeune.

  17. Salut Edmond,
    Excellent billet.
    P.S. J’ai juste un doute : je ne t’ai jamais dit ça, comme ça ??? Si ???
    P.P.S. Bon cela dit, je mettrais juste un bémol sur la question de l’humilité, parce que moi et mon copain de Bordeaux, on est vachement fort en humilité, vu qu’on a même pas du travailler pour y arriver, parce que c’était un don … et que du coup, on est vachement gardé dans l’humilité. Tu vois ? Au plaisir de te revoir.

  18. @François et Edmond: vous êtes pas sympas! elle est fatiguée, là. normalement, elle vous aurait encore plus scotchés,! ;) y avait quoi dans le passage sur les comparaisons, déjà?

  19. @François : mort de rire… C’est sur qu’avec Gaugau on voit au premier coup d’œil que l’humilité vous est aussi naturelle que la sainteté ! ;-)

    Juste pour savoir : c’est transmis automatiquement à l’imposition des mains ?

  20. @ François : Non, je pense pas que tu m’aies déjà dit ça comme ça. Quelle raison aurais-t- eue de le faire, d’ailleurs, puisque « c’est toi le saint » ?!

    @ David : Je sais plus… Un truc comme : « faut pas se comparer aux autres, sauf si c’est Eliette », non ? ;-)

    @ Poussah : Eh ! l’humilité, ça se transmet pas comme une vulgaire gastro !!

  21. @ Edmond : parce que la grâce du sacrement de l’ordre, si ? comme quoi … nous n’aurons jamais fini de méditer Ph 2
    @ David : ben justement …

  22. @ Ed, François et David: en fait, j’ai pas cité ma source quant au « Faut se dépasser soi-même », c’est un truc que j’ai trouvé dans un livre tout à fait de mon âge, vous allez voir, ce qui m’a d’ailleurs surprise: « La quête des Marchombres », un livre bien fantastique, bien merveilleux avec plein de magie, un monde imaginaire, des gros méchants partout, des elfes, fées et autres trucs bizarres, ah et bien sûr une fille et un garçon =) Bref,un livre pour les 12 à 17 ans quoi et pourtant bien instructif, la preuve! =D

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s