Ta gueule et prie

Humeur(s)

A la première remarque de ma mère sur le vocabulaire employé, je l’admettrai sans la moindre difficulté : oui, c’est vrai, je suis d’accord, tu as raison, je l’admets, il aurait été plus joli de dire « Fais silence et entre en prière ». Certes. Bon. N’empêche que si je disais « Fais silence et entre en prière », personne ne m’écouterait et j’aurais l’air malin avec mon exhortation inaudible. D’où le « Ta gueule et prie », qui a au moins le mérite de la couper à tout le monde (la parole). Pas con.

Là-dessus, vient une question légitime, quoique légèrement nunuche : Mais pourquoi tant de haine ? Ben, d’abord, parce que ç’en est pas (de la haine). C’est de l’amour en barre, de la vigoureuse gentillesse, de la bienveillance dans tes dents.

Ta gueule. Prie.

Pour ta prière, camembert. Et non, je ne suis pas spécialement fier de cette dernière expression. Mais ce genre de considération nous sort un peu du sujet.

Ceci est donc un coup de gueule supplémentaire, à ajouter à la liste déjà longue de mes réguliers « bashings » de cathos. En même temps, je sais que tu aimes ça, car le catholique lambda a comme caractéristique amusante – en plus d’un second degré pas toujours arrivé à maturation (c’était gratuit, comme remarque) – d’apprécier assez fort qu’on lui mette de bonnes grosses lattes dans la tronche. Un peu masos, les cathos ? Je les préfère comme ça que misos ; on n’est pas obligés de coller à tous ses clichés.

Ainsi donc, j’avais envie de dire un mot sur ce besoin compulsif chez certains (toi, lui… et moi, et moi, et moi) de remplir n’importe quel temps de prière par une logorrhée d’un intérêt tout relatif. Et vas-y que je sais pas prier, je t’en remets une couche d’intentions en tous genre, j’occupe le terrain, j’insiste lourdement sur les trucs qui me tiennent à cœur, répétons, rabâchons, et allons enfants de l’apathie : le Roi de gloire est atterré ! Enfin, j’extrapole, parce que sa miséricorde le rend certainement bien indulgent. Ce qui ne devrait pas nous dispenser non plus de réfléchir un instant à tes remplissages habituels (quand je dis « toi », je pense « moi », évidemment).

Note au passage (j’aurais presque pu remettre encore des parenthèses, mais ça m’aurait privé du plaisir de celle-ci) : il est normal de ne pas « réussir » à prier quand on ne prie pas. Soit dit en passant, comme ça. Poum poum poum…

Tu fais des phrases, sauf  qu’en fait c’est plutôt du bruit : Oui, non, tu vois, moi, toussa, la vie, la mort, les tracto-pelles… Tu meubles. Mais à quoi ça sert de meubler un espace si personne ne peut habiter dedans ? Et ça, c’est le rôle de la Parole, d’habiter. Si le silence est trop pesant, tu peux toujours ouvrir une Bible et la laisser occuper l’espace de ta prière. Lire, relire, ruminer. Curieusement, ça produit comme un épaississement de notre vie spirituelle, à la façon de ce blanc d’œuf qui manque de fluidité mais qui gagne une extrême légèreté dès lors qu’on le fait monter en neige.

Attention, tout de même : je ne dis pas que parler n’est pas prier. Simplement, on peut aussi prendre un temps pour écouter, ne serait-ce que parce que casser nos automatismes nous fait revenir à une profondeur qu’on n’avait plus l’habitude d’atteindre qu’en surface (oui, ceci est un paradoxe).

Ce billet s’adresse prioritairement à moi-même, mais tu as le droit de le prendre pour toi. De grâce, parfois : ta gueule et prie fais silence et entre en prière.

Publicités

40 réflexions sur “Ta gueule et prie

  1. C’est beau, et en plus c’est génialement écrit : l’est en forme, l’Edmond :)

  2. @ Edmond. « Lire, relire, ruminer. Curieusement, ça produit comme un épaississement de notre vie spirituelle, à la façon de ce blanc d’œuf qui manque de fluidité mais qui gagne une extrême légèreté dès lors qu’on le fait monter en neige ».
    En plus de l’humour, je vois que tu sais cuisiner: très intéressant!

  3. Fffff…
    Merci ! (tu sais que tu dis justement ce qu’il faut quand il faut ?)

  4. Ta geule et prie ! Tu l’as osé… Maman va pas être contente que son petit chérie emploi un tel vocabulaire mais c’est pour la bonne cause alors dans ce cas !

    Je trouve cela fort juste, mais je permettrait d’ajouter un autre slogan : Fermes-là et ecoute !
    Le bruit dont tu parles nous empêche d’écouter Notre Seigneur nous appeler à larguer les amarres et à avancer au large « Duc in altum » !

    Encore une fois Merci Edmond !

  5. Plein de belles images pour comprendre… ce n’est peut-être pas tout à fait dans la tradition spirituelle française mais c’est efficace. J’aime bien l’image de l’oeuf.
    Il reste que silence… c’est mieux que ta gueule quand même. Très belle chute (si j’ose dire).

  6. Allez…dans tes dents!
    Ca c’est de l’exhortation spirituelle!Merci!

  7. Bonjour !
    Je sais, je n’ai respecté aucune des règles indiquées je ne sais plus où parce que ça fait un petit moment que je lis ce blog, et je me décide seulement aujourd’hui à écrire un commentaire. Mais maintenant que c’est fait, je vais aussitôt aller rechercher l’article en question et m’empresser d’y obéir scrupuleusement, parce que je ne peux plus me terrer sagement dans mon coin et faire comme si je n’étais pas là.
    Je me décide à écrire juste parce que je me retrouve souvent en train de me dire à moi-même « oh zut, tais-toi », au beau milieu de mes temps de prières. Je noterai quand même que j’ai beau réitérer l’ordre, j’ai toujours beaucoup de mal à y obéir. Peut-être que je vais essayer avec ton expression, qui sait, ça pourrait être plus efficace !

  8. trop bien ton article, merci Ed, je confirme que t’as l’air en forme…

  9. Le mieux que j’ai trouvée, c’est un groupe d’amis dans lequel une « leader » nous branchait toujours sur un temps de prière à la fin de la soirée. On s’était gavé de cahuètes et on avait bu de la bière à en bisser toute la nuit mais il fallait qu’on se pose, qu’on allume une bougie, qu’on dise un Notre Père et qu’on partage nos intentions de prière. J’avais la furieuse impression que ces intentions, là, n’étaient que des messages lourdement destinés aux autres membres du petit groupe, ce qui finissait par ressembler à une vilaine instrumentalisation de la prière que Jésus si il nous regarde, il aime pas ça. Donc ouais, l’idée que le silence, c’est bien aussi, ça me va.

    L’une des dernières fois, au moment du Notre Père, je suis ostensiblement descendu me pieuter. Ca a jeté un froid : ouh le vilain catho qui veut pas prier… Mais j’avais le sentiment d’être plus respectueux en m’abstenant qu’en priant torché. [cette considération s’écarte méchamment du sujet, mais le premier paragraphe, c’est bon, non ?]

  10. C’est vrai ce que tu dis pour le titre : « fais silence et prie », j’aurais jamais été lire un truc avec un titre aussi nul. Merci, au passage.

  11. Oh lala comment tu koz …?? Ta pauvre maman…elle a plus qu’à faire silence et prier pour toi!
    Enfin tout cela est bien vrai et nous permet de demeurer en Lui…alors chut!

  12. @ Etienne : Je n’accepte pas de demandes en mariage venant de personnes portant un prénom masculin (entre autres critères).

    @ Frantz : Tu doutais que je puisse oser un truc pareil ? Homme de peu de foi !

    @ Titeloon : Bienvenue !

    @ Koz : Il y aurait des choses à dire sur l’instrumentalisation de la prière… C’est un sujet terrible, qui mériterait qu’on se penche dessus, à l’occasion. Bon, là, j’ai pas trop envie, mais un jour, qui sait…

    @ Emmanuel : Tu veux qu’on mette des notes à tes propres titres, c’est ça ? ;-)

    @ David : C’est vrai que c’est bizarre, son histoire de bisser quand il est bourré…

  13. Comme le faisait justement remarquer un prêtre pour introduire une journée en silence : « Le premier commandement, c’est : Écoute, Israël (Dt 6, 4) Manière polie qu’a le Bon Dieu de nous dire : tais-toi un peu … »
    Merci Edmond pour ce beau billet.

  14. j’avoue que j’ai pensé en premier…mais qu’est ce qu’il a Edmond, il a pété un plomb (je sais la rime est facile ;-) avec ce titre…mais c’est juste BEAU à lire :) oui c’est vrai qu’on ne sait pas prier, mais l’Esprit Saint nous y aide…et le Notre Père est la prière que Jésus nous a enseigné, alors n’hésitons pas à la dire, et prions Marie qui a compris ce silence habité par Dieu…et n’ayons pas peur d’ouvrir notre Bible et laisser le Seigneur nous parler…il a tellement à nous dire, alors laissons parler, et méditons, « ruminons » ces paroles !!!

  15. Dieu est poli, tant qu’on lui parle, il écoute. C’est ce que faisait le peuple hebreux dans le désert. Un jour Dieu a dit « Sh’ma Israël ». C’est une manière poli de dire « ferme ta gueule que je puisse en placer une ».
    L’appel au silence à moins de 2h de l’heure sainte, c’est bien ça

  16. @ François : Ah, j’aime l’idée de ce « tout premier » commandement !

    @ Marie Hélène : Pas sûr que ta première intuition « il a pété un plomb » n’ait pas été la bonne, en fait…!
    Attention quand même à ne pas tomber dans l’excès inverse : la biblomancie. Un jour, ce sera une hérésie condamnée par l’Église, aucun doute là-dessus ! :-p

    @ FX : C’est vrai que Dieu est un garçon poli. Sa mère l’a bien élevé.

  17. Salut Edmond,
    j’ai découvert ton blog il y a peu, prise de frénésie de trouver des blogs chrétiens… de clic en clic, j’ai débarqué ici et depuis, je suis totalement accro ! Je me suis mise partout, sur FB, ici, sur les Sacristains !
    Alors voilà, juste un p’tit mot pour te remercier pour ce blog par comme les autres, qui fait du bien à l’âme…
    j’ai lu quelque part une allusion à Paray… t’y seras cet été ?
    A bientôt en tout cas

  18. A Chézelles, on est du genre plutôt poli et correct !!! Le Centre c’est là où l’on parle le mieux le français (c’est du moins ce qu’on dit). Alors le jour où tu viendras, tu feras attention ;-)

  19. Aaaaah, le jour où, en pleine retraite ignacienne de trente jours, je suis tombé sur le « Chemin de la Perfection » de Thérèse d’Avila, et où j’ai découvert qu’au lieu de me torturer à faire ces exercices (par ailleurs ultra importants, beaux, utiles… mais pas trop longtemps !) pendant une heure, je pouvais aussi me taire, laisser tomber l’intellect, et simplement plonger dans le grand silence de Dieu, activement passif !
    Libération : de 4×40 minutes laborieuses par jour, je suis passé à 4, voire 5×1 heure tranquillement, dans le bonheur tout nouveau de fermer ma gueule et d’écouter le silence où Dieu parle mystérieusement.
    Merci Edmond ! Pas encore Docteur de l’Église, mais en chemin ? :)

  20. Eh bien moi, je ne suis pas tout-a-fait d’accord. La priere c’est se taire & ecouter, mais ce n’est pas que ca. D’une part, parler a Dieu comme je parle a un ami m’aide a realiser la simplicite de la priere & a ne pas me prendre la tete a faire de la priere quelque chose d’inabordable (« zut j’entends rien, est-ce que je prie mal? chuis peut-etre pas dans la bonne position… ou alors Dieu me boude parce que j’ai pas ete me confesser »); d’autre part rester concentre silencieusement ne depasse jamais 5 minutes chez moi (tant mieux si vous y arrivez, mais c’est pas parce que ca marche pour vous que c’est comme ca qu’il faut que tout le monde fasse, chacun a sa sensibilite, & c’est ca qui fait la richesse de notre Eglise); enfin & je dirais surtout, la priere n’a pas qu’une dimension verticale, du dialogue entre moi & Dieu, mais aussi une dimension horizontale (d’ou la croix, & non le pieux revendique par les Temoins de Jehovah), entre moi & les autres. La priere si elle ne doit pas avoir une fonction sociale, est un moyen de partager ensemble, & se mettre en communion. La parole aide lorsque nous prions a plusieurs a favoriser ce partage. C’est aussi un moyen pour ceux qui ont quelques difficultes a entrer en priere (mais sans doute n’est-ce pas votre cas) d’etre aides, accompagnes par ceux qui en ont plus l’habitude ou qui en ont une approche plus simple. J’aime prendre des temps de silence pour prendre le temps d’essayer d’ecouter, mais ce n’est qu’un moment de ma priere.

  21. Je rebondis sur ce qu’a dit François… la silence en prière, moi j’ai du mal trop longtemps, sinon mon esprit vagabonde et je pense à tout autre chose… En adoration, avec le Saint Sacrement exposé, pourquoi pas, mais seule chez moi, c’est dur de rester silencieuse !

  22. @ François Guillon : Ce que je ne comprends pas, c’est en quoi c’est contradictoire avec ce que j’ai écrit… J’ai même précisé que ce n’était pas exclusif, mais que ça pouvait être une autre façon de prier, pour ceux qui se perdraient en paroles incessantes avec l’impression, justement, que Dieu ne leur parle pas. D’autre part, je proposais aussi un moyen de « combler » le silence pour ceux qui auraient du mal avec ça : tout simplement lire la Bible (ça occupe tout de même une bonne partie du billet, non ?). Enfin, je n’ai pas parlé de la prière en groupe, seulement des temps personnels.

  23. @Vianney : Ste Thérèse d’Avila, ya qu’ça d’vrai ! (avec le reste du trio : St Jean de la Croix et Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus). ;-)

    @Edmond : vient un jour à NDV, tu seras alors un peu moins surpris de certains commentaires…

  24. @Miss Pomme

    NDV ?
    ND-des-Victoires ?
    ND-de-Vuie ?
    ND-des-Vertus ?
    ND-de-Vincennes ?
    Neuilly Défense Voyages ?

  25. Depuis hier, chaque fois que je prie, j’entends : « Ta g… ! »… parce que je parle, je raconte, j’explique, bref je rabâche ;o)
    Si je puis me permettre, ce que tu écris me fait penser à un petit passage de Soeur Faustine : « …pour entendre la voix divine, il faut garder le silence de l’âme, qui est recueillement en Dieu… Quel dommage irréparable cause le manque de silence! On fait beaucoup de tort au prochain [ça, c’est pour toi ;o)], mais le plus à sa propre âme… L’âme bavarde est vide de l’intérieur. Il n’y a en elle ni vertus fondamentales, ni intimité avec Dieu… L’âme qui n’a pas goûté la douceur du silence intérieur est un esprit inquiet, et trouble le silence d’autrui… »
    Sur ce… je me tais !

  26. @ Poussa : désolée de ne pas avoir assez explicité.

    Cet article me rappelle le sermon de la Messe d’ouverture des JMJ de Cologne (je crois) sur l’épisode de l’appel de Samuel et où le prêtre nous avait fait remarquer que Samuel avait répondu « Parle Seigneur, ton serviteur écoute » et non pas « Ecoute Seigneur, ton serviteur parle. »

  27. @edmond : http://www.ndv.fr est le site de ND des victoire (cherche ndv dans gougueule et tu verra mais crois mois sans chercher : heureux celui qui crois sans avoir vu)
    Poussah avait raison.Pour une fois, tu as tort.

  28. @FX : désolée, dans le cas présent, Edmond avait quand même raison. Je parlais bien de Notre-Dame de Vie, un institut séculier aux tendances carmélitaines…

  29. Tout ça me rappelle une histoire drôle, celle d’un prêtre qui prie dans son église, et qui Lui rend grâce pour les belles vendanges de cette année, qui lui confie ses paroissiens, et le toit qui s’écroule, et son neveu qui se marie, et ses petits malheurs, et ses moyens malheurs, et ses gros malheurs, et ses énormes malheurs, et puis dites-donc mon Dieu, c’est vraiment bien la prière mais pourquoi suis-je toujours le seul qui parle ???

    Et le Seigneur-Dieu-tout-puissant de répondre : « sans doute parce que je suis le seul qui écoute, mon fils… »

    (ça fait très « Don Camillo » ^^)

  30. Merci Edmond ! :) L’adoration, ça apprend plein de choses… Y compris à fermer sa g*** même dans sa tête !

    @ Mayeul : Don Camillo n’est peut-être pas très bon curé, mais est plein de bon sens ;)

  31. Bah voilà… c’est réussi en allant à la messe ce matin… je me suis dit (sans raison remarquez bien) ta gueule et prie.

  32. @ Miss Pomme : je quitte bientôt NDV après cinq ans « à la source » ! Quelle joie ! Eh oui, quelle joie de partir, parce que je m’en vais vers ce pour quoi je suis venu (en paroisse, dans mon diocèse, pour être plus clair ;) ), et quelle joie que ces cinq années en ce bel endroit !

    @ Tigreek : moi, je veux bien être aussi bon curé que Don Camillo, mais je ne suis pas sûr d’être aussi castagneur ! Ceci dit, si je me trouve un Peppone, ça risque d’être chouette ! J’aime beaucoup Peppone !

  33. Quand je viens faire un coeur à coeur avec Jésus, Il n’a pas du tout ce genre de vocabulaire……….
    Je sais simplement qu’Il m’aime. Il sait simplement que je L’aime. Comme disait ce paysan poli « Il m’avise et je L’avise ! »
    Et tout le reste n’est que littérature !
    Quoique pour le Nobel, c’est plutôt mal-barre.

  34. @ Miss Pomme, N°31 : Ca me rappele quelque chose, en effet… Serait-il possible que nous ayons été dans la même église lors de cette première catéchèse ? ^^

  35. Je post ici juste pour dire que je trouve que cet article est probablement l’un de mes préférés^^

    et puis aussi que j’aime beaucoup le « allons enfants de l’apathie : le Roi de gloire est atterré ! »

    à bientôt
    Amblonyx

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s