Restauration collective

Bédés

Bon dimanche ! Les lectures du jour, c’est par là (ou en Mt. 14, 13-21)…

Et comme je n’ai pas réussi à assurer la bédé de dimanche dernier, pour me rattraper, cette semaine c’est double ration ! (Bon, en vrai, c’est surtout que je n’ai pas réussi à choisir entre ces deux idées de gags, dans deux styles différents.) (Mais chut : officiellement, je suis juste trop sympa !)

Face A :

Face B :

Bédé réalisée grâce à StripGenerator (et un peu Ma Pomme, aussi).
Publicités

16 réflexions sur “Restauration collective

  1. Les vacances vous réussissent bien Mr prochain… très finement inspiré ! (çà doit être l’influence des lectures d’été ;-) )

  2. J’lai vu l’inspecteur continuer son inspection. « Sont pas très frais vos poissons… Depuis combien de temps les avez-vous sortis de la chambre froide ? Ah, vous n’avez même pas de glacière ? Et vos gentils z-animateurs, y-z-ont le BAFA ? et le directeur, comment vous l’appeler ? …. oh, doux Jésus, c’est pas vrai… il fallait que cette inspection tombe sur moi ! Seigneur viens à mon aide ! »

  3. Sans oublier les fameuses « DLC » – dates limite de consommation – , les portions justificatives à garder pour savoir qui accuser en cas d’intoxication alimentaire, les « pourquoi mangez-vous par terre ? », etc etc…
    Très bonne bédé !

  4. Avec l’inspection Jeunesse et Sports (que ça s’appelle plus Jeunesse et Sports, il paraît…), tu étais sûr d’avoir tout un tas de fans dans les milieux scouts ! ^^
    Bon courage si tu as déjà repris le travail ! Et merci de continuer à nous faire rire !

  5. Oh! ça me rappelle justement le service vaisselle self à Paray, quand j’ai dû jeter de kilos de pains (ah, j’ai pu constater qu’on en jetait moins, cette année…) ou de beurre, ou autre parce que ç’avait été mis sur les plateaux, alors, n’est-ce pas, on ne peut plus le présenter. bon, le pain, ça se comprend encore, mais le beurre qui n’a même pas été ouvert, qu’on jette quand enfin on peut le tartiner, et qui ne doit être mis dans la chaîne que dur comme du bois! il y a qqs années, j’avais apporté chez les VIp un plateau presque plein de beurre « à jeter » (!!!), et un évêque m’a dit de le laisser dans leur frigo: il l’a mangé, sans demander l’accord de MM. les inspecteurs du gaspillage organisé (c’est bien comme ça que ça devrait s’appeler!). ça me fait toujours penser à la parabole du mauvais riche et du pauvre Lazare, ce gaspillage,… les meurt-de-faim de l’autre bout de la planète sont à notre porte, au XXIe siècle! et nous, on doit jeter!!! ouh, je les maudis, ces inspecteurs!
    Autre sujet: euh… j’ai regardé, à la fin de ma session, pour voir la BD sur les disciples… pas vu! tant pis! (c’est vrai que je n’ai pas l’habitude d’aller dans les rayon BD, en général, je ne les vois même pas!!!)

  6. Promis Edmond, j’dirai rien !
    Eh, je le savais que tu caressais les Scouts dans le sens du poil ! Bilan : un encadré élogieux sur ton blog dans le dernier numéro de Réflexion & Pédagogie, l’excellent mensuel des chefs des Scouts Unitaires de France… Bravo ! ;-)

  7. @ C.S. Indhal : En fait, je ne fais rien de spécial pour les caresser dans le sens du poil… La culture scoute m’est même assez franchement inconnue, hors des clichés de base. Tu saurais me scanner cet encadré et me l’envoyer par mail ? (Ben oui : je suis curieux, tout à coup !)

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s