L’Autre et le mème

Indispensable (ou pas)

C’est une campagne de publicité parmi les plus amusantes de ces dernières années. En tout cas à mes yeux, qui sont pleins de petits morceaux de caca – comme chacun sait – mais peu importe… Je me rappelle encore la première fois que je suis tombé sur l’une de ces affiches de la marque de lunettes Krys. Un homme au crâne aussi lisse qu’une réclame de lessive affirmait fièrement : « Avant, j’étais chauve ». Un instant interdit, je me souviens du large sourire qui s’était dessiné sur mon visage devant l’astuce du slogan, et surtout son originalité, là où les concurrents de la marque préfèrent généralement opter pour des slogans « foufous », voire des chanteurs morts.

Bref. Je ne suis pas là pour parler campagnes de com. Juste pour dire que les différentes déclinaisons de cette affiche ont eu le temps de recouvrir quelques murs, et les parodies n’ont pas tardé à pointer le bout de leur nez. Ce n’est peut-être pas le mème le plus populaire du net, mais enfin… une simple recherche dans Google Image suffit pour comprendre le phénomène. A tel point que, je dois l’avouer, il m’est pour certaines impossible de déterminer si l’affiche est réelle ou pastichée.

Mais alors quoi, donc ? Il y a quelque chose d’intéressant dans cette idée qu’un changement de perspective peut nous conduire à réviser totalement notre jugement, à renouveler en profondeur notre regard. Si ce n’était pour vendre des montures de lunettes, je dirais presque qu’il y a une idée chrétienne là-dedans : l’apparence, les jugements, le sentiment, les étiquettes ou le bout de notre nez ne suffiront jamais pour comprendre la profonde vérité d’une personne. Certaines choses se dérobent à notre perception, à notre compréhension, mais elles sont pourtant là, offertes à qui voudra bien les accueillir.

Et puis, voilà, osons-le franchement :

20 réflexions sur “L’Autre et le mème

  1. Excellent ! Toi mon gars, va falloir te faire embaucher par le Vatican, t’as le talent de dépoussiérer les messages de l’église sans les passer au karscher … (pitié, pas de polémiques sur les « messages de l’église », on sait tous de quoi je parle, si mal)

  2. Heureusement que t’as mis le copyright, David peux plus te le piquer, nonméo!
    Merci pr ce clin d’oeil nocturne à ts les deux!

  3. @ Manuel : Oh, il y a des efforts qui sont faits ici et là… Mais pour le coup, je ne me fais aucune illusion : ce type de parodie, ça marche quand on est un franc-tireur, mais ce serait immédiatement décrié si ça venait de « l’institution ». Et d’une certaine façon, ce n’est pas si mal comme ça.

    @ David : Bah voilà. Pardonne-moi, ô crotale, d’avoir oublié ce billet, et de ne pas avoir eu la chance de connaître cet épisode. (Je dois avoir honte, aussi, ou ça ira comme ça ? ;)

    @ Gene : Ouais, j’ai jamais eu confiance en ce type. D’abord : un mec qui écrit sous pseudo, j’aime pas ça…

    @ Père J.B. Nadler : Voilà. Dans quelque temps, avec un peu d’espérance.

    @ Le Chafouin : Tu sors. Vite.

  4. @Le Chafouin Décidément, vous n’êtes pas inspiré : vous ne voyez pas ses yeux ? Il est RESSUSCITE, il n’a plus besoin de lunettes ! Quel bonheur de penser cela : au Paradis : plus de lunettes, ni de lentilles (pour les yeux, hein, parce que les lentilles c’est bon… Ça me rappelle aussi une histoire d’héritage, mais pour une autre fois…)

  5. ça me fait penser que… les myopes et les astygmates ( il y avait aussi quelques presbytes au temple…euh au presbytère !!héhé…) pour y voir quelque chose, ils faisaient comment ? y’avait pas de lunettes « au temps de Jésus » comme disent les enfants ??? ahh, j’aime bien les débats à rebondissements, tu ouvres une porte et il y en a toujours une autre derrière…AAAA tten-tion !! on n’a pas fini de s’interroger…

  6. «En tout cas à mes yeux, qui sont pleins de petits morceaux de caca»
    Est-ce une référence biblique à Tobit ?

  7. On pourrait encore pousser loin l’idée de revoir nos perspectives grâce au Saint Esprit, par exemple. Tant sur les autres que sur nous-même. Parce qu’après-tout, mettre les lunettes du bon Dieu pour voir son prochain et le monde que nous habitons, c’est un peu notre « boulot » non ? depuis le baptême ?
    Je vois bien la reprise du truc façon Saint Paul. « Avant j’étais pécheur. » Ou Saint Pierre. « Avant, j’étais pêcheur de poisson. Mais, ça, c’était avant. » En fait, on pourrait tous trouver un truc du style sur ce que Dieu a changé dans nos vies…

    Et sinon, même question que le Chafouin. Et oui, je sors. Pas taper. Aïe. Ouille.

  8. post ET commentaires…un régal…je vais m’endormir avec le sourire… Merci…

  9. Je pense que ce « avant j’étais mort » est à ce jour une des meilleures variations parodiques de la campagne de pub de Krys. Parce que premièrement, le coup de la résurrection, il fallait y penser, et deuxièmement, c’est une variation qui n’utilise ni un politicien, ni un sportif, ni une vedette de la télévision, ni un autre personnage divers du 20e ou 21e siècle. Chapeau, donc !

Mettre mon grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s